playingtheworld-bolivie-copacabana-titicaca-voyage-25

Venant de Cusco, au Pérou, notre premier stop en Bolivie n’est autre que le célèbre lac Titicaca. Et pour admirer le lac navigable le plus haut du monde, deux options sur notre route : Puno côté Pérou et Copacabana côté Bolivie. Après avoir entendu beaucoup d’avis négatifs sur Puno, jugé beaucoup trop touristique, nous optons pour Copacabana.

2 jours de tourista à Copacabana

Nous arrivons à Copacabana vers 12h30 et rejoignons directement Laure et Arnaud (du blog On part quand) à l’hôtel Khota Huanaka d’un excellent rapport qualité-prix. Romain n’ayant pas dormi de la nuit et commençant à se sentir malade, l’après midi est synonyme de sieste et de repos pour tous les deux. En fin d’après-midi, je pars faire un tour dans la ville et admirer le coucher de soleil sur le lac. Même si elles portent le même nom, la ville de Copacabana est loin d’avoir le charme de la jolie plage de Rio ! La ville est relativement petite et ne présente pas d’attrait particulier pour celui qui ne souhaite pas naviguer sur le lac.

Notre première nuit est calme à Copacabana. Nous dînons avec Laure et Arnaud pour 25 bolivianos dans un petit restaurant sommaire dans la rue principale qui mène au port. Pour Romain, ce sera… du riz blanc ! 😉 On se couche tôt pour récupérer de notre dernière nuit en bus.

playingtheworld-bolivie-copacabana-titicaca-voyage-1

Le lendemain nous pensions aller tous les quatre à Isla del sol en bateau mais l’état de Romain ne lui permet pas de s’eloigner trop de l’hôtel. On en profite une fois de plus pour se balader dans le village et nous reposer. Il faut dire qu’on est à 3 800m d’altitude. Je me sens vite fatiguée et essoufflée. On termine la deuxième journée par le même restaurant que la veille, une valeur sûre pour un estomac pas encore remis sur pieds.

playingtheworld-bolivie-copacabana-titicaca-voyage-7

En route pour Isla del Sol

Le 3ème jour, Romain se sent un peu mieux. Nous pouvons enfin embarquer pour Isla del Sol. Nous  prenons le bateau de 13h30, histoire de dormir encore un peu le matin.
Pour se rendre à la Isla del Sol, deux horaires depuis Copacabana : 8h30 et 13h30, durée environ 2h. Le prix annoncé est de 25 bolivianos pour la ville du nord et 20 bolivianos pour celle du sud. On a négocié 15 bolivianos pour la ville du sud.

1er jour : Yamani, village côté sud

Nous arrivons sur Isla del Sol vers 15h30 et payons le droit d’entrée de 5b/pers dès qu’on pose le pied sur l’île. Sur les conseils de Novomonde, nous allons dormir à l’hôtel Puerta del Sol, tout en haut de la colline, à 4 010m ! Les 30 minutes de marche jusqu’à l’hôtel sont plutôt difficiles à cette hauteur. La montée est assez dure pour moi. J’ai vraiment du mal à respirer. Mais arrivés en haut, la récompense est de taille. Depuis la terrasse de l’hôtel, on a une vue magnifique sur le lac. Pour nous remettre de nos effort, on termine la journée tranquillement avec une bière, face au soleil qui part éclairer d’autres contrées…

playingtheworld-bolivie-copacabana-titicaca-voyage-12

playingtheworld-bolivie-copacabana-titicaca-voyage-16

Pour le dîner, nous nous rendons à Las Velas, le restaurant le plus réputé de l’île. Novomonde nous avait vraiment donné envie alors on a testé la truite en papillote au vin blan et petit légumes. Un délice qui nous change de l’incontournable poulet à la plancha et au riz. Nous savions qu’il peut facilement y avoir 2 heures d’attente parce que  le chef fait tout lui même. Coup de chance, en arrivant à 18h30, nous sommes la seconde table. Nous n’aurons qu’une seule heure d’attente. Le temps pour nous de jouer aux cartes à la lumière des chandelles…

La nuit qui a suivit est horrible pour tous les deux. Pourtant, la chambre est plus que correcte, le lit confortable et clean… mais nous nous réveillons à plusieurs reprises avec un terrible mal de tête. C’est sans doute dû à l’altitude. C’est la première fois que nous dormions si haut !

2ème jour : Direction Challapampa, village au nord

Après la nuit que nous avons passé, le réveil est plutôt difficile. Mais on n’a pas le choix. Il faut se lever pour faire notre randonnée et ne pas louper le dernier bateau de retour qui rejoint Copacabana à 13h30 ! Nous commençons notre marche vers 10h pour rejoindre Challapampa, au nord de l’île. Le chemin est vraiment facile. Après environ 20 minutes de marche, nous tombons sur un point de contrôle pour payer l’acces : 15 bolivianos par personne. Le douanier nous conseille de tourner à droite quelques kilomètres plus haut pour être sur de ne pas rater le bateau.

playingtheworld-bolivie-copacabana-titicaca-voyage-22

playingtheworld-bolivie-copacabana-titicaca-voyage-20

playingtheworld-bolivie-copacabana-titicaca-voyage-21

La vue est magnifique. On est vraiment entouré de toutes parts du lac Titicaca. On a l’impression d’avoir la mer devant nous tant il n’y a pas de terre à l’horizon. Nous arrivons à Challapampa à 12h15. Le temps pour Romain de faire un petit plouf dans le lac et de manger un morceau et nour reprenons un bateau pour Copacabana.

playingtheworld-bolivie-copacabana-titicaca-voyage-25

Notre ressenti

Nos premiers pas en Bolivie ont été assez difficiles à cause de l’altitude qui commence vraiment à se faire sentir. On a cependant beaucoup aimé se balader sur Isla del Sol. Son paysage lunaire et cette vaste étendue d’eau qui nous entoure en permanence valent vraiment le détour. Nous prenons maintenant la route pour La Paz où Romain découvrira le fameux : mal des montagnes !

Infos utiles 

  • Comment aller à Copacabana depuis le Pérou ?

Depuis Cusco, nous avons choisi la compagnie Huaryatours sur internet. 20$/pers en bus cama 160°. 22h30-12h30 (heure bolivienne). Trajet : 13h dont 2h30 d’escale à Puno (de 5h à 7h30) et 45 minutes environ à la frontière. Le bus est très confortable, mais on vous recommande de voyager avec une compagnie qui ne marque pas d’arrêt à Puno. Par exemple, la compagnie Continental qui marque un arrêt à Puno mais aucune attente pour 60soles/pers (16€).

  • Où dormir à Copacana et Isla del Sol ? 

A Copacabana : L’hostel Khota Huanaka pas cher, assez propre. Le confort est rudimentaire mais pour 40 bolivianos (5€) la chambre double avec salle de bain

Isla del sol : L’hostel La puerta del sol, 70 bolivianos (9€) la nuit en chambre double sans salle de bain, l’hôtel est très basique mais offre une vue incroyable sur le lac au coucher du soleil

  • Comment se rendre sur Isla del Sol ? 

Pour se rendre à la Isla del Sol, deux horaires depuis Copacabana : 8h30 et 13h30, durée environ 2h. Le prix annoncé est de 25 bolivianos pour la ville du nord et 20 bolivianos pour celle du sud. On a négocié 15 bolivianos l’aller simple pour la ville du sud.

On vous conseille de réserver le retour à l’avance car une fois sur place, il n’est plus possible de négocier et nous avons dû payer 30 bolivianos/pers pour revenir à Copacabana soit le double de l’aller.

  • Où manger à Copacabana et sur Isla del Sol ? 

Copacabana : Ici il y a beaucoup de restaurants touristiques avec des prix similaires, un menu coûte environ 25 bolivianos/pers (3€).

Isla del sol : Il faut impérativement que vous découvriez Las Velas, la truite en papillote est une tuerie ! 50 bolivianos/pers (7€)

  • Péages piétons sur l’Isla del Sol ?

A savoir – Sur l’île vous devez payer des péages pour la communauté :

  • en débarquant au sud : 5 bolivianos 
  • en chemin pendant la randonnée : 10 bolivianos 
  • au nord de l’île, si vous êtes passé par le chemin des crêtes et que vous allez voir les ruines : 15 bolivianos
  • Comment rejoindre La Paz ?

Il existe des collectivos sur la place principale qui partent toutes les 30 minutes => 25 bolivianos/pers (3€), durée 4h

Ou bien vous pouvez prendre le bus, également sur la place principale avec des départs réguliers, 20 bolivianos/pers (2,5€) mais plus long que le collectivo.

One Response to “Copacabana et Isla del sol, nos premiers pas houleux sur le lac Titicaca en Bolivie”

  1. A la folle aventure

    Content de lire votre article. Copacabana pendant le carnaval, c’est assez sympa.

    Comme Romain, j’ai été assez malade… Sauf qu’en plus d’avoir le mal de l’altitude, j’avais attrapé la dengue durant mon trek vers le Machu Picchu et j’ai attrapé une bacterie dans les intestins.

    Je me souviens de ce moment, face au lac Titicaca, pensant mourir, me demandant ce que je fais là et me disant que je ferais mieux d’être à Paris, chez mon docteur, hahaha

    Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :