playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-3

21-23 août 2016 – La région d’Arequipa propose de nombreux chemins de rando dans la cordillère des Andes. On a décidé de faire un des treks les plus connu du Pérou : le canyon del Colca. Trois jours de marche dans le canyon le plus profond du monde, entre 3 300m et 2 200m d’altitude.

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-41

Pour faire le trek du Canyon del Colca, il faut rejoindre Cabanaconde, un petit village d’où part le chemin de randonnée, à 6h de bus d’Arequipa. C’est d’ailleurs pendant ce trajet, lors du passage d’un col à 3 800m d’altitude que Romain a senti les premiers effets du mal des montagnes.

Avant de nous lancer dans le trek, voici quelques questions à se poser…

  • Doit-on prendre un guide pour faire le trek du Canyon del Colca ? 

Pas forcément ! Les chemins de randonnées sont très bien indiqués. On a passé 3 jours dans le canyon sans aucun soucis. Il faut juste penser à prévoir beaucoup, beaucoup, beaucoup d’eau !!! (mais pas de panique, vous pouvez en acheter (très cher) dans les villages-étapes).

  • Combien de jour faut-il prévoir ? 

Tout dépend de votre condition physique et de votre habitude à marcher. Si il est possible de faire l’aller-retour Cabanaconde-Sangalle dans la journée, il faut avoir de sacré mollets ! Selon nous, trois jours est l’idéal pour voir un maximum d’endroits différents dans le canyon et surtout pour pouvoir en profiter.

  • Quel itinéraire choisir ?

Voici l’itinéraire qu’on a décidé de suivre sur trois jours : Cabanaconde – Llahuar – Sangalle – Cabanaconde.

14800057_10154609076344235_413343210_o

Photo : www.valledelfuego.com

Jour 1 : descente vers les sources d’eau chaude

Cabanaconde – Llahuar / 5 heures de marche

On va partir à la fraîche pour ne pas avoir chaud trop vite… Ca partait d’une bonne intention mais à 8h du matin, il est déjà trop tard et le soleil tape déjà fort sur le chemin. On aurait vraiment du écouter les conseils des autres randonneurs et partir à 5h du matin ! Bref, nous voilà parti pour 5 heures de marche. Notre objectif du jour : descendre tout au fond du canyon et rejoindre le tout petit village de Llahuar, réputé pour ses piscines d’eau chaude situées à côté de la rivière.

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-4

Nous commençons notre randonnée en suivant le chemin qui longe le haut du canyon. Au dessus de nous, un condor plane au dessus de nos têtes en décrivant de larges cercles (c’est d’ailleurs le seul qu’on verra en Amérique Latine). Sans doute un moyen de nous souhaiter une bonne journée.

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-7

Très rapidement, le chemin pique vers le fond du canyon. En temps normal, la descente est plus facile que la montée. Mais avec un thermomètre flirtant avec les 35°C, une absence totale d’ombre et de vent et sans aucun chapeau pour nous protéger, notre promenade se transforme vite en calvaire. Heureusement, un chien qui connait bien le chemin nous escorte et nous fait prendre quelques raccourcis qui diminue un peu notre parcours. Autour de nous, les Andes déploient leurs chaînes de montagnes jusqu’à l’horizon. Le paysage est sec et poussiéreux mais en vaut la peine.

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-10

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-6

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-11

L’eau diminue aussi vite que notre moral. L’idée de se plongée dans les bains d’eau chaude à notre arrivée est la seule chose qui nous motive à avancer. La légère montée sur la dernière heure de marche (la plus chaude) termine de nous achever. Nous arrivons à Llahuar vers 13h, épuisés et un brin déshydratés.

Encore plus petit qu’un village, Llahuar est une toute petite bourgade. Ici, il n’y a que deux hôtels et quelques habitations. On choisit le Llahuar hôtel, le seul à avoir un accès à la rivière et qui propose des bassins d’eau chaude qui sort directement de la montagne. Sans se faire prier, on enfile nos maillots de bain et on passe le reste de la journée dans les bassins à délasser nos pieds engourdis. En voyant les autres randonneurs arriver, on se rend compte qu’on n’est pas les seuls à avoir souffert ni à avoir sous-estimer le parcours.

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-18

Jour 2 : en route vers l’oasis de Sangalle

Llahur – Sangalle / 20min de bus + 3h30 de marche

En compagnie de Marine, rencontrée la veille dans l’hôtel, nous reprenons la route à 7h du matin. On a prévu 45 minutes pour rejoindre la route… et attendre le bus ! Et oui, on doit avouer que la chaleur d’hier nous a fait bien peur et comme la première partie de la journée s’annonce être une montée très pentue (qui plus est sur une route de gravel en plein soleil), on préfère économiser un peu nos forces. En attendant notre navette, nous sommes rejoint par Nicolas. Nous sommes maintenant 4 à attendre. Le bus arrive à 8h30. Le trajet ne dure que 20 minutes mais nous craignons à chaque virage que la navette ne glisse au fond du ravin. Nous sommes soulagés quand le bus nous dépose enfin au mirador Apacheta ! Nous avons économisé au moins 2 bonnes heures de montée en plein cagnard !

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-24

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-27

Depuis ce point de vue, on peut voir tout le canyon et notre objectif de la journée : l’oasis de Sangalle. Pour y arriver, nous marchons d’abord jusqu’au village de Malata par une route de terre large et plate. Nous y faisons escale pour déjeuner avant d’entamer la descente finale vers l’oasis. En chemin, nous croisons des cultures à étages, héritage de l’empire inca. A l’arrivée, nous prenons possession de nos chambres et filons directement dans la piscine pour terminer la journée. Ce soir, nous nous couchons tôt car demain, la journée commence à 5h du matin !

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-28

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-31

Jour 3 : remontée vers Cabanaconde

Sangalle – Cabanaconde / 4h15 de marche

5h du matin, lampes frontales allumées, nous entamons la remontée vers Cabanaconde.  Une montée d’une seule traite sans plat ni descente. Plus de 1 000 mètres de dénivelés positifs ! Nos jambes sont encore douloureuses des deux derniers jours mais on est plus que jamais motivé pour avancer le plus vite possible tant qu’il fait encore frais. Au dessus et en dessous de nous, on peut deviner les autres groupes de marcheur à la lueur de leur lampes. Il y a du monde pour gravir la montagne ce matin. Pendant 1h30 nous ne parlons pas. Concentrés sur notre respiration, on enchaîne les lacets le plus vite possible. De temps en temps, des touristes montés sur des ânes nous doublent lentement. Ils ne semblent pas plus à l’aise que nous ! A 8h00, le soleil passe enfin au dessus des montagnes et réchauffe nos T-shirt déjà bien trempés par la sueur. A 9h30, nous arrivons enfin à Cabanaconde où on s’offre un bon déjeuner avant de reprendre le bus qui doit nous ramener à Arequipa. On est super fier d’avoir réalisé la montée infernale en moins de 5 heures !

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-34

Le soleil se lève sur les Andes

Notre ressenti du trek du Canyon del Colca

Après les treks de Nouvelle-Zélande, on ne s’attendait vraiment pas à avoir si chaud… surtout entre 2 000m et 3 000m d’altitude et en plein hiver (hémisphère sud). Les paysages du canyon del Colca sont grandioses et les sources d’eau chaude et les piscines qui nous attendaient à la fin de chaque journée étaient de vrai récompense, grandement appréciées. Au final, même la grande remontée vers Cabanaconde a été un super moment qu’on a adoré partager avec Marine et Nicolas, nos compagnons de route. Notre seul regret : ne pas avoir pu nous rendre à Cruz del Condor pour observer plus de condors.

Prochaine étape : Cusco et la vallée sacrée !

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-39

Mission accomplie !!!

Infos utiles : 

Comment arriver à Cabanaconde ?

Des bus partent régulièrement depuis la gare routière d’Arequipa. On a pris la compagnie de bus Reina. Comptez 17soles/pers et 6h de route.

Où dormir :

  • à Cabanaconde : hôtel Arum Qurpawasi, 60 soles/nuit en chambre double, petit-déjeuner inclus (ou 50 soles sans petit-déjeuner)

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-40

  • à Llahuar : Llahuar hôtel, 40 soles/nuit en chambre double, sans petit-déjeuner

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-21

  • à Sangalle : le premier hôtel à gauche en arrivant dans l’oasis, 40 soles/nuit en chambre double, sans petit-déjeuner

6 Responses to “3 jours de trek dans le Canyon del Colca… sans guide !”

  1. Violette

    Hey!
    On a fait tout comme vous même l hotel de Cabanaconde!! C est fou.
    Sauf qu on a pas triché avec le bus^^

    Répondre
  2. Leoperu

    Bravo pour cette petite synthèse, nous nous lançons bientôt à l’assaut du canyon

    Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :