dsc04777

Quand on pense au Pérou, on a tout de suite en tête les images des ruines incas, du Machu Picchu et surtout des très hautes montagnes. Mais en arrivant à Huacachina, on était loin de se douter qu’on allait atterrir dans une oasis en plein désert de sable, un paysage digne du Sahara !

Notre arrivée à Huacachina

Depuis Lima, nous prenons un bus qui nous mène jusqu’à la ville d’Ica. Au fur et à mesure que nous nous éloignons de la capitale, le ciel s’éclaircit. La pollution disparait pour laisser place à un ciel d’azur et le paysage devient de plus en plus désertique. Rapidement, on aperçoit les premières dunes de sables. Depuis Ica, on rejoint Huacachina situé à 5km en taxi pour 8 soles (2€).

Huacachina est une petite ville construite autour d’un oasis, aux portes du désert. Disons le tout de suite, Huacachina n’a rien d’un petit village péruvien authentique. Ici, tout est fait pour le touriste. Les restaurants et les hôtels sont relativement plus chers  que dans le reste du pays. Nous restons 3 jours au Desert Night Ecocamp pour nous ressourcer après avoir passé du temps dans des grandes villes (Santiago, Valparaiso et Lima). Nous lézardons au soleil autour de la piscine de cet hôtel qui vient tout juste d’ouvrir ses portes. Le seul hic de l’endroit, c’est le bruit incessant des buggies qui s’élancent, moteur rugissant juste devant les portes de l’hôtel de 6h du matin à 8h du soir. Mais apparemment, on subit bruit infernal d’à peu près partout dans l’oasis.

dsc04772

Buggy et sandboard dans les dunes…

Côté visite, à part les bars et les restaurants, on fait très vite le tour de l’oasis. Pour s’éclater, il faut se tourner du côté des dunes. On a commencé par l’ascension de la dune qui s’élève juste derrière notre hôtel. Soleil de plomb, sable brûlant (prévoir des chaussures fermées) et pente raide… on en n’est pas venu à bout ! On comprend mieux pourquoi la plupart des gens font des tours en buggy dans le désert. Je réessaye un peu plus tard sur la dune située de l’autre côté. Beaucoup plus accessible, elle offre un magnifique point de vue sur l’oasis. Et quel plaisir de dévaler la pente en courrant ! :-)

dsc04772

dsc04805

Arrivé en haut de la dune, je ne m’attendais pas à voir le désert s’étendre aussi loin à l’horizon. Je me suis tout de suite senti un peu frustré de ne pas pouvoir aller voir plus loin. C’est ce qui nous a motivé à craquer pour le tour en buggy dans les dunes. Quitte à subir le bruit incessant de ces engins, autant partir avec l’un d’eux !

Attention, le road-trip n’a rien d’une petite ballade bucolique. Les chauffeurs (chauffards ?) sont de véritables fous du volant. On grimpe des murs de sable à toute vitesse pour mieux les dévaler de l’autre côté. Côté sensations fortes, on n’a pas été déçu ! Mais le tour ne s’arrête pas là. Durant les 2 heures de voyage, on fait plusieurs arrêts pour prendre des photos et s’essayer au sand-baord (ou surf des sables). Attention, ça n’a rien à voir avec le snowboard ! Finalement, la meilleure manière d’en profiter, c’est allongé dessus, la tête en avant… sensations garanties !

dsc04806

output_qggfeb


Nous terminons notre tour vers 18h par un magnifique coucher de soleil sur les dunes.

dsc04887

Infos utiles

  • Arriver à Huacachina : en bus depuis Lima, nous avons choisi la compagnie PeruBus (une compagnie VIP), 50 soles/pers (12€), mais il y en a des moins chers, 4-5h de route
  • Où dormir à Huacachina : Desert Nights Ecocamp, 100 soles/nuit (26€), nuit sous tente avec vrai lit double, piscine, petit-déjeuner compris, salle de bain super propre
  • Où manger à Huacachina : en dormant au Desert Night Ecocamp, on bénéficie de 10% sur l’adition en allant manger au restaurant de l’hôtel jumeau Desert Night. Vous pouvez aussi aller manger dans les petites cantines d’Ica (5 minutes en taxi), 8 soles (2€) le menu (entrée+plat+boisson)
  • Faire du buggy dans les dunes : 45 soles/pers (12€) en réservant directement à la réception de l’hôtel + 3,60 soles pour entrer dans le désert (0,95€)
  • Location de sand-board : on peut louer des sand-boards un peu partout à Hucachina. Compter 5 soles/heure (1,50€)

5 Responses to “Huacachina, un « drôle » d’oasis au Pérou”

  1. PiJay

    J’espère que tu as bien pris en compte les conseils de ce bon vieux Capdeville pour le surf hahaha!!!!

    Répondre
    • playingtheworld

      Haha… sacré Capde’ ! J’aurais pas dit non pour des cours supplémentaires ! :-)

      Répondre
  2. Camille

    J’ai adoré cet oasis, c’était juste magnifique de voir ça parmi les paysages péruviens, et j’ai kiffé de faire du buggy et du sandboard, je n’aurai jamais pensé faire ça un jour ! 😀 Vous comptez faire quoi d’autre au Pérou ?

    Répondre
    • playingtheworld

      On a terminé le Pérou début septembre, nous sommes en Argentine maintenant :-) Nous sommes allés à Aréquipa et le canyon del colca, puis Cusco avec sa vallée sacrée et le Machu Picchu et lac titicaca…

      Répondre
  3. A la folle aventure

    J’étais allé au Hotel « El Huacachinero »

    Les prix étaient raisonnables, et je n’ai pas été réveillé par le bruit.

    Le Pérou est un pays incroyable. Quelle diversité de paysages !

    Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :