©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-25

Juillet 2016 – En arrivant à Tahiti et Moorea, on pensait avoir atteint le paradis. A ce moment là, on ne savait pas encore qu’on allait franchir une étape de plus dans l’émerveillement en partant à la découverte de l’archipel des îles sous le vent. De Huahine à Maupiti en passant par Bora-Bora, nous avons vécu un rêve éveillé pendant 10 jours. Venez avec nous, nous arrivons à notre première escale : Huahine.

Comment rejoindre les îles sous le vent : Situées à plusieurs centaines de kilomètres de Tahiti, le meilleur moyen reste l’avion. La compagnie aérienne Air Tahiti propose différents pass dont le pass Bora-Bora. Pour 405€, ce billet permet de se rendre sur Huahine, Raiatea, Maupiti et Bora-Bora.

Tente avec vue sur la mer

L’île de Huahine (qu’on prononce « wouainé ») est en réalité composée de deux îles reliées par un petit pont. La plus grande au nord abrite l’aéroport et la ville principale, Faré. La plus petite, au sud, est plus sauvage et n’accueille que quelques hôtel et les deux seuls campings de Huahine.

Fidèle à notre challenge de dormir chez l’habitant, nous débarquons sur l’île sans savoir où dormir. Nous comptions faire du stop et voir au grès des rencontres où nous allions planter notre tente. Le suspens n’aura été que de courte durée car 5 minutes après être sorti de l’aéroport, Christelle, la propriétaire du camping Hiva nous propose de nous emmener à Faré, la ville principale. En chemin, on se dit qu’il sera plus simple de dormir au camping. On fait donc une courte pause à Faré pour faire le plein de courses nécessaire pour notre séjour (car oui, Faré est le seul endroit où l’on peut trouver un supermarché sur Huahine !). Assis à l’arrière du pick-up, nous atteignons le sud de l’île en 30 minutes. Le camping est situé dans l’immense jardin situé derrière a maison de Christelle. Le spot est idéal. On plante notre tente à l’ombre des arbres, face à la mer ! Il y a pire comme vue pour se lever le matin ! :-)

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-3

Sorties kayak et raies léopards

On découvre très rapidement que les plus belles plages de Huahine se trouvent sur l’île du sud. Le lagon qui se trouve en face du camping regorge de corail et de poissons en tout genre. C’est là que j’aperçois mes premières raies léopards. Je passe mon temps à explorer le lagon en snokeling ou avec les kayaks mis gratuitement à disposition au camping. On peut même rejoindre le motu situé de l’autre côté de la passe pour tenter de voir des tortues de mer (malheureusement, on n’aura pas la chance d’en voir !). Côté plage, on préfére poser la serviette sur le banc de sable situé devant l’hôtel Relais Mahana, à 20 minutes à pieds du camping. Les couleurs y sont incroyables.

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-23

La plage du relais Mahana

Le dernier jour, on découvrira une autre plage magnifique : la plage de Faré, situé à quelques centaines de mètres au nord de la ville principale.

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-33

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-34

Anguilles aux yeux bleues et ferme perlière : les trésors de Huahine

Au camping, nous faisons la connaissance de Markus et Norah, un couple d’Allemands en voyage de noce. Avec eux, nous louons une voiture et partons faire le tour de l’île. Après un arrêt photo sur le pont, nous visitons la ferme perlière construite sur pilotis au milieu du lagon, face à la ville de Faie. Pour rejoindre la ferme, nous sautons dans la navette qui effectuent l’aller/retour toute la journée en échange de dons. La visite est gratuite et super intéressante. On y apprend le processus de fabrication des perles de culture qui consiste à introduire une petite bille délicatement dans l’huitre. Pour se défendre de ce corps étranger, l’huitre va recouvrir la bille de nacre, formant ainsi la perle. L’huitre est refermée et replacée dans l’eau pendant 3 ans, le temps que la perle soit assez grosse pour être récoltée.

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-13

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-12

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-20

La cueillette de papaye : un travail d’équipe !

Toujours à Faie, on rend ensuite visite aux anguilles sacrées aux yeux bleues. Elles sont énormes et nous regardent avec leurs gros yeux bleus. Selon la légende, les habitants de Huahine descendraient de ces anguilles. Il est bien évidemment interdit de les pêcher.

Nous terminons notre tour de l’île par un dernier arrêt photo sur deux belvédère qui offre une vue imprenable sur toute l’île et le lagon.

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-21

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-19

Course de pirogue pour le Heiva

Le Heiva est un festival organisé tout les ans dans lequel toutes les îles de Polynésie s’affrontent dans des disciplines traditionnelles telles que la danse, la course de va’aa (pirogue), le porter de rochers ou encore la course de porteurs de fruits.

A cette occasion, une grande course est organisé lors de notre dernier jour à Huahine. Sur l’île c’est l’évènement de l’année. Tous les habitants sont là pour encourager l’athlète qui représente son village. On se rend sur place avec Miriama et Elodie, deux filles rencontrées au camping et qui ont loué une voiture. Ce jour là, l’épreuve se divise en trois discipline : la natation, la course de pirogue et enfin la course de porteur de fruits. Dans cette dernière épreuve, les candidats portent sur leur dos jusqu’à 80kg de fruits. C’est impressionnant !

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-29

Bilan de notre séjour à Huahine

Malgré un temps un peu capricieux, on a beaucoup apprécié le côté sauvage de Huahine. Ces quelques jours ont été l’occasion d’apercevoir nos premiers gros poissons, d’en découvrir un peu plus sur le commerce de la perle noire et d’assister à notre première course de pirogue. On s’est toutefois senti un peu loin de tout en étant au camping. Après ces 5 jours, nous étions content de quitter l’île et très excités à l’idée de nous envoler pour la mythique Bora-Bora !

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-31

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-30

©playingtheworld-polynesie-huahine-voyage-40

Infos utiles :

Comment arriver à Huahine :

  • en avion avec Air Tahiti, 45min en avion depuis Moorea (l’escale était inclus dans notre pass Air Tahiti : Tahiti-Moorea-Huahine-BoraBora-Maupiti-Tahiti pour 405€ par personne)

Où dormir à Huahine : camping Hiva, 1 900fr la nuit avec sa propre tente (16€), possibilité de louer une tente sur place, douche froide, cuisine sommaire, kayaks gratuit

Comment se déplacer :

  • location de scooter : 5 000fr pour 24h (42€)
  • location de voiture : 6 000fr pour 24h (50€)

Que faire à Huahine : 

  • visite de la ferme perlière : gratuit, on a fait un don au passeur
  • les anguilles aux yeux bleues : gratuit
  • le belvédère : gratuit

6 Responses to “Huahine, l’île sauvage sous le vent”

  1. Jenny

    Ah la Polynésie, un rêve de gosse… Je n’en ai jamais habité aussi près, alors je pense que je vais me laisser tenter !!

    C’est cool ces pass Air Tahiti là, ça réduit sacrément le coût des trajets au coeur de l’archipel ! Quand vous en aurez fini avec la Polynésie, un article sympa pourrait être une sorte de bilan sur tout ce que vous y avez vu/vécu, avec un bilan de ce que vous avez aimé et moins aimé. Enfin c est juste une suggestion comme ça hein, mais moi ça m’intéresse en tout cas :-)

    Répondre
    • playingtheworld

      Salut Jenny !
      Merci pour ton commentaire :-) Oui faut vraiment que tu ailles y faire un tour !
      Pour le bilan de la Polynésie c’est prévu, on fait un bilan détaillé à la fin de chaque pays 😉
      A bientôt !

      Répondre
    • playingtheworld

      C’est un beau résumé ! :-) Ca nous fait très plaisir et on te souhaite de découvrir ces îles magnifiques un jour. :-)

      Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :