Voir son vol retardé ou annulé est certainement l’une des choses qu’on redoute le plus au moment de partir en voyage. On se sent alors souvent seul et désarmé face aux compagnies aériennes pour réclamer le remboursement de son vol. Heureusement, certaines sociétés se sont spécialisées dans ce genre de démarche pour venir en aide aux voyageurs en détresse. C’est par exemple le cas de l’entreprise Flightright qui aide les passagers à faire valoir leurs droits et à obtenir une indemnisation en cas de vol annulé, retardé ou en cas de surbooking. On vous en parlera un peu plus bas.

Si nous n’avons jamais connu de retard significatif ou de vol annulé (même pendant notre tour du monde), il est toujours bon de connaître ses droits. Nous faisons donc pour vous le point sur les conditions à remplir et les démarches à entreprendre pour se faire indemniser.

Déjà, il faut savoir qu’en tant que voyageur, vous avez des droits ! Depuis 2004, une réglementation européenne liste ces droits et mentionne clairement les conditions d’indemnisation et de remboursement auquel vous pouvez prétendre. Ce règlement prévoit une prise en charge et un remboursement dans les cas suivants :

  • Retard
  • Annulation
  • Refus d’embarquement contre la volonté du passager (surbooking)
  • Correspondance manquée

Selon les cas, le montant de l’indemnité peut grimper jusqu’à 600€ !

Autre détail qui peut avoir son importance : la rétroactivité ! Vous avez 5 ans pour ouvrir un dossier de réclamation. Il est peut-être temps pour vous de replonger dans tous les voyages que vous avez fait ces cinq dernières années et voir si vous ne pouvez pas récupérer un peu d’argent.

Dans quel cas puis-je réclamer une indemnisation ?

Votre vol a subi un retard de plusieurs heures ? Une grève ou une tempête de neige bloque votre avion au sol ? Vous êtes victime de surbooking et n’avez pas pu embarquer ? Votre vol est tous simplement annulé ? Quelque soit le préjudice subi, vous êtes en droit de réclamer un indemnisation. Il faut cependant remplir certaines conditions. Nous allons voir les cas dans lesquels pour pouvez réclamer un dédomagement.

  • Mon vol a été retardé

Vous pouvez vous faire rembourser si vous êtes arrivés à destination avec 3h de retard minimum ! En cas d’attente à l’aéroport, les passagers ont droit à des boissons et des en-cas (à partir de 2h pour des vols court-courrier et 4h pour des vols long-courriers).

  • Mon vol a été annulé

En cas d’annulation, vous avez directement le droit de vous faire rembourser le prix entier du billet ou d’exiger de la compagnie aérienne un vol de remplacement au plus tôt. Si la compagnie aérienne ne vous a pas prévenu de l’annulation de votre vol au moins 14 jours avant votre départ, vous êtes en droit de réclamer une indemnisation. Son montant dépend du moment auquel la compagnie aérienne vous a informé de l’annulation et de l’écart de temps avec le départ initialement prévu. En gros, plus la compagnie vous a prévenu tard et plus le temps entre ce moment et votre vol de remplacement est court et plus vous aurez de chance de vous faire indemniser.

  • Je n’ai pas pu monter dans l’avion (surbooking)

En cas de surbooking, vous avez droit à toutes les prestations sans délai d’attente. Vous pouvez aussi renoncer au vol. Dans ce cas, la compagnie aérienne doit alors vous rembourser ou vous proposer un transport alternatif le plus rapide possible, soit vers la destination du voyage, soit vers votre point de départ. En cas de départ le jour suivant, la compagnie aérienne doit vous payer une nuit d’hôtel ainsi que le transfert aller-retour entre l’hôtel et l’aéroport.

Petite subtilité : pour avoir droit à une compensation financière suite à un retard ou une annulation, votre vol doit avoir décollé depuis l’UE ou doit avoir été opéré par une compagnie aérienne dont le siège principal se situe dans l’UE.

Attention, dans certains « cas de force majeur » tels que des grèves, des intempéries, des oiseaux aspirés par un réacteur ou encore le blocage de l’aéroport ou de l’espace aérien… la compagnie aérienne ne pourra pas être tenue pour responsable. Vous ne pourrez donc pas réclamer d’indemnité. Les compagnies l’ont bien compris et se cachent souvent derrières ces circonstances extraordinaires pour ne pas payer d’indemnités aux passagers. À vous d’être vigilant et de vérifier que vous êtes dans votre bon droit.

Si vous avez un doute sur votre demande, vous pouvez utiliser le calculateur d’indemnité de Flighright.

Combien puis-je me faire indemniser en cas de vol retardé ou annulé ?

L’indemnité en cas de retard, d’annulation ou de refus d’embarquement (surbooking) va de 250€ à 600€. Ces montants varient en fonction de la distance du vol (et pas du prix du billet d’avion). Voici concrètement à combien vous pouvez prétendre :

  • 250€ pour un vol court-courrier (moins 1 500 km)
  • 400€ pour un vol moyen-courrier (entre 1 500 et 3 500 km)
  • 600€ pour un vol long-courrier (plus de 3 500 km)

Puis-je demander une indemnisation directement à la compagnie aérienne ?

Oui ! Vous pouvez généralement vous adresser à une compagnie aérienne directement sur son site Internet ou contacter son SAV pour demander un remboursement suite à un vol retardé, annulé ou à du surbooking. Mais bien souvent, c’est le parcours du combattant pour obtenir gain de cause. Si elle n’est pas impossible, cette démarche peu être longue et fastidieuse.

Pourquoi passer par une agence comme Flighright pour réclamer une indemnité ?

Vous lancer dans une demande d’indemnisation par vous même vous fait peur ou vous n’avez tout simplement pas de temps à consacrer à cette démarche ? Faites appel à Flightright. Cette entreprise aide les passagers à faire valoir leurs droits depuis 2010. En 8 ans, elle a permis à ses clients de récupérer plus de 200 millions d’euros !

Pour le voyageur, la démarche est assez simple, il suffit de rentrer votre numéro de vol, la date et les problèmes que vous avez rencontrés (retard, annulation, surbooking…) et les équipes de Flighright s’occupent de tout. Et surtout c’est gratuit ! Flighright se rémunère à la commission (27%+TVA) en cas de succès.

Pour conclure

Aujourd’hui, peu de personnes osent faire valoir ses droits et réclamer une indemnisation suite à un vol retardé, un vol annulé ou du surbooking. Et c’est bien dommage quand on sait qu’on peut le faire aisément en passant par une entreprise telle que Flighright. Alors non, je ne vous le souhaite pas, mais si une de ces situations devait vous arriver, vous savez maintenant comment vous défendre. 😉

Vous avez déjà subi un retard ou une annulation de vol ? Racontez-nous votre histoire en commentaire.

One Response to “Comment se faire indemniser en cas de vol retardé ou annulé ?”

  1. Excursion Las Coloradas

    Hello, merci pour ces informations. La majorité des gens ne veulent effectivement faire valoir leur droit simplement parce qu’ils ne veulent pas perdre du temps ici et là. Se faire indemniser n’est également pas donné à tout le monde. Il faudra déjà savoir bien exposer son problème. A bientôt!

    Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.