Posts tagged ‘crete’

@playingtheworld-crete2-19

Mai-juin 2017 – Voici le récit de notre deuxième semaine en Crète !  Après avoir passé la première semaine de nos vacances sur les côtes est et sud en roadtrip (Heraklion, Agios Nikolaos, Chrissi Island, Matala et Agios Pavlos) nous continuons notre découverte sur Chania  et ses alentours.

Comme nous vous le précisions dans le premier article, ce qui nous a décidé à découvrir la Crète, c’est quand Wolfgang, un expatrié allemand rencontré au Cambodge, nous a proposé de nous prêter les clés de sa maison à Chania.

Arriver en Crète

En passant par le comparateur de vols Skyscanner, notre vol A/R nous a coûté 223€ par personne avec  la compagnie Transavia. Dates : 22 mai au 5 juin 2017

L’aller Paris-Héraklion : 146€/pers

Le retour Chania/La Canée – Paris : 77€/pers

Itinéraire de notre deuxième semaine

Kounoupidiania/Chania  1,5 jours

Balos 1 jour

Elafonissi 1 jour

Les gorges de Samaria 1 jour

Kounoupidiania/ Chania 1,5 jours

Capture d’écran 2018-03-07 à 17.30.31

Notre hébergement

Comme nous vous le disions plus haut, nous avons été invité à séjourner dans la maison d’un ami rencontré pendant notre tour du monde. Nous avons donc passé les 6 nuits, tous les 2, dans sa maison de Kounoupidiania, tout proche de Chania. Le cadre était vraiment top, tout proche de la mer ! On en a profité pour se faire des petits plats de temps en temps car nous avions une cuisine. Du coup, nous avons fonctionné différemment de la première semaine. Nous partions la journée en voiture et revenions le soir à Kounoupidiania.

Pour ceux qui n’ont pas d’impératif à rester au même endroit, on vous conseille de prendre des hôtels ou Airbnb en fonction de votre itinéraire.

BON PLAN pour ceux qui réservent l’hébergement en avance sur internet : Le site de Cashback iGraal.com vous permet d’économiser 4% sur Booking ou encore 3,5% sur Hostelworld et plein d’autres sites sur Internet (La FNAC, La Redoute, Darty…). Une fois votre compte créé sur iGraal, vous êtes redirigé sur le site de réservation d’hôtel de votre choix. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre hôtel normalement et une fois le paiement effectué, iGraal crédite sur votre compte le pourcentage remboursé. Dès que vous avez 20€, vous pouvez demander à iGraal un virement sur votre compte bancaire. De quoi voyager encore plus ! 😉

Si ce bon plan vous intéresse, voici notre lien de parrainage iGraal pour obtenir 5€ à votre inscription ! 🙂

Kounoupidiania et Chania : découverte de la presqu’île

Nous arrivons à la tombée de la nuit à Kounoupidiania. L’appart de Wolfgang est super ! Une maison de 2 étages avec balcon.

Le lendemain nous découvrons avec joie la plage de Kounoupidiania. L’endroit est paisible et il y a peu de touristes. Nous y passons la matinée entre bain de soleil et snorkeling dans les eaux turquoises.

@playingtheworld-crete2-3

On a également profité de cette matinée pour faire une bonne action…

En effet, quelques jours avant nous avons découvert un super compte Instagram @5minutebeachcleanup qui invite les gens à ramasser les déchets qui traînent sur les plages puis à poster une photo ou une story de ses trouvailles sur Instagram avec le #5minutebeachcleanup. L’objectif : montrer que 5 minutes suffisent pour avoir un impact vraiment visible sur son environnement. Le principe nous a tout de suite beaucoup plus ! Cela nous rappelle notre journée de Trash Hero en Thaïlande. Nous nous exécutons pendant une dizaine de minutes. Nous qui pensions trouver très peu de déchets… finalement il y avait de quoi faire ! Après coup, on était vraiment fiers de nous ! 🙂

28722363_10156372393369235_36267650_n

L’après-midi nous partons découvrir le nord de la presqu’île et atterrissons sur la jolie plage de Stavros. Avant de profiter de la mer, on déguste un super déjeuner au Sunset Café Bar Taverna dans une charmante petite paillote face à la mer. Le cadre est idyllique.

DSC00135

@playingtheworld-crete2-4

En fin de journée, nous rejoignons Chania pour assister au coucher de soleil sur le port.

@playingtheworld-crete2-8

Excursion en bateau pour la journée : Balos et Gramvoussa

Aujourd’hui, nous partons découvrir l’un des endroits les plus beaux de Crète : le lagon de Balos ! 

Comme nous n’avons pas de 4×4, nous n’avons pas d’autre choix que de prendre le bateau. Nous arrivons au port de Kissamos (environ 50 minutes de voiture depuis Kounoupidiania) un peu avant 10h pour acheter les billets pour le ferry. Notre bateau part vers 10h30 et revient vers 16h. Une belle journée ensoleillée nous attend !

@playingtheworld-crete2-11

La croisière jusqu’à Gramvoussa dure environ 1h. Le bateau est bondé ! On a l’impression d’être du bétail… mais comme il n’y a pas d’autres moyens de rejoindre Balos, on prend notre mal en patience. On n’ose pas imaginer ce que cela doit être en juillet ou en août.

Sur le chemin de Balos, on fait une escale éclaire sur l’île de Gramvoussa. Notre halte est chronométrée. Nous avons 1h pour profiter de la plage et visiter le fort situé en haut de l’île. On se rend alors vraiment compte de la masse de touristes dans laquelle nous sommes tombés. Pendant qu’une partie des touristes grimpent jusqu’à la citadelle en ruine, le reste du ferry se déverse sur la minuscule plage. Très vite, celle-ci est envahit de serviettes collées les unes aux autres. Dans l’eau c’est pareil, on est les uns sur les autres. C’est vraiment dommage car l’endroit est vraiment magnifique…

Après une courte baignade, on monte jusqu’au fort en haut de la colline. D’en haut, la vue est splendide !

@playingtheworld-crete2-14

@playingtheworld-crete2-19 @playingtheworld-crete2-15

On a à peine le temps de prendre quelques photos que la sirène du bateau nous rappelle à l’ordre. Il est déjà l’heure de repartir. Nous mangeons dans le bateau mais honnêtement on le déconseille, mieux vaut emmener son pique-nique.

@playingtheworld-crete2-21

Nous arrivons ensuite à notre deuxième stop : le fameux lagon de Balos !

Avec toutes ces nuances de bleu, le lieu est effectivement magnifique !  Il y a toujours autant de monde mais comme l’endroit est immense, on a moins la sensation d’être les uns sur les autres. L’eau du lagon est chaude. C’est vraiment agréable de se baigner ici.

@playingtheworld-balos

@playingtheworld-crete2-22

@playingtheworld-crete2-24

@playingtheworld-crete2-23

Vers 16h la sirène retentit de nouveau. Nous reprenons le chemin du ferry avec la horde de touristes. Il est temps de rentrer.

Avant de repartir pour Chania, nous faisons un petit détour pour aller admirer le coucher du soleil sur la plage de Falassarna. A côté de Balos, cette plage est déserte. On en profite pour se détendre juste tous les deux avec un cocktail acheté dans une rare paillote encore ouverte.

Infos utiles

La journée en bateau coûte 28€/personne. Le ticket s’achète au port de Kissamos.

Il est possible de rejoindre Balos par la terre, à pied depuis le port de Kissamos (environ 3h de marche l’aller) ou en 4X4 (30 minutes).

Découverte de la plage d’Elafonissi

Avec Balos, la plage de sable rose d’Elafonissi est l’endroit le plus réputé de la côte ouest de la Crète ! Elle se trouve à 1h30 de route de Kounoupidiania (Chania). La route qui y mène serpente dans les montagne à l’intérieur de l’ile. Le chemin est long mais il en vaut vraiment la peine tellement les points de vues sont beaux.

Malheureusement, la plage est victime de sa popularité. Des dizaines de cars arrivent au fur à mesure que les heures défilent. Malgré cela, l’endroit est vraiment splendide ! L’eau translucide nous rappelle les plages de Polynésie ! On réussit à échapper au monde en marchant quelques minutes le long de la plage où nous trouvons un endroit un peu moins fréquenté pour y être tranquille. Nous passons toute la journée dans ce coin paradisiaque.

@playingtheworld-crete2-32

@playingtheworld-crete2-30

@playingtheworld-crete2-31

Infos utiles

Nous avons déjeuné au Elafonissi Resort, les prix sont corrects et les poissons délicieux. (23€ pour 2)

Randonnée dans les gorges de Samaria

Les gorges de Samaria, c’est LA randonnée à faire en Crète ! Accessible pour tout niveau de randonneur, elle permet d’admirer l’intérieur de l’île et ses magnifiques montagnes. Même si il y a plus de monde dans ce sens, nous avons choisit de faire la marche en descente. Et vue la chaleur, on a plutôt bien fait. Sur le chemin, plusieurs aires de repos permettent de faire une petite pause et de remplir sa gourde aux fontaines… même si on préfère s’arrêter en dehors de ces aires surpeuplées de touristes. La marche se termine sept heures plus tard sur les bords de la mer.

@playingtheworld-crete2-36

A l’arrivée à Agia Roumeli, nous faisons un petit plongeon dans la mer et prenons un bateau pour Chora Skafion où le bus pour Chania nous attend.

Infos utiles

  • Nous avons pris le bus à la gare routière de Chania pour Omalos à 7h30 (durée : un peu plus d’1h). Le retour se fait en bus de Chora Sfakion jusqu’à Chania. Tarif ticket A/R : 15,70€/pers.
  • Plus d’infos sur le site de bus : E-ktel
  • L’entrée dans les gorges de Samaria coûte 5€/pers. Un office se trouve à l’entrée des gorges. Il faut compter environ 7h de marche pour arriver jusqu’à la fin de la randonnée, à Agia Roumeli.
  • La fin des gorges est à Agia Roumeli, il faut prendre un bateau pour rejoindre la ville de Chora Sfakion (départ vers 16h30/17h) où le bus part pour rejoindre Chania. Tarif bateau : 12,50€/pers
  • N’hésitez pas à demander les horaires des bateaux au départ de Samaria pour être sûr de ne pas rater le dernier bateau.
  • Il est également possible de rejoindre Sougia ou Loutro en bateau depuis Agia Roumeli.

Presqu’île de La Canée : une crique de rêve, Limania beach

En parcourant des photos de Crète sur Instagram, je suis tombée sur la photo d’une crique paradisiaque : Limania beach ! Quelques recherches sur Internet pour trouver le chemin (15 minutes de chez nous) et nous voici partit pour ce lieu secret et idyllique.

@playingtheworld-crete2-62

L’endroit est plutôt difficile d’accès. Le chemin qui mène à la plage est abrupte. À certains endroits, on doit même un peu escalader. Mais une fois de plus, le jeu en vaut la chandelle. L’eau est claire et le sable super fin. La visibilité sous l’eau est excellente pour le snorkeling. Les poissons se font rares mais cela n’empêche pas Romain de partir un long moment pour une session d’apnée.

@playingtheworld-crete2-63

@playingtheworld-crete2-66

Nous terminons cette belle journée par une dernière balade sur le port de Chania, un dernier cocktail face au coucher du soleil et un super dîner à la Taverna Tamam.

@playingtheworld-crete2-70

@playingtheworld-crete2-72

Notre ressenti

Nous avons tout simplement adoré notre séjour en Crète ! Après deux premiers séjours en Grèce, on avait peur de ne pas être conquis par cette île et de la comparer aux Cyclades. Cette île est vraiment différente et vaut la peine d’être visitée… en mode roadtrip ! 🙂

Alors vous partez quand ?

@playingtheworld-crete2-42

  • Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous et à épingler notre photo ci-dessous sur Pinterest !

8 Comments

@playingtheworld-crete-89

Mai 2017Après 2 séjours en Grèce, la Crète nous faisait clairement de l’œil. Mais ce qui nous a décidé, c’est quand Wolfgang, un expatrié allemand rencontré au Cambodge, nous a proposé de nous préter les clés de sa maison à Chania. L’idée nous a séduite et nous avons pris un billet aller Paris-Héraklion et un retour Chania-Paris. Comme ça nous avons pu passer la première semaine de nos vacances sur les côtes est et sud en roadtrip, et puis terminer sur Chania la deuxième semaine et rayonner. On vous emmène avec nous dans notre première semaine de roadtrip crêtois avec toutes nos bonnes adresses pour se régaler ! Vous verrez que la Crète ce n’est pas que des séjours “All inclusive” dans des complexes hôteliers…

Arriver en Crète

En passant par le comparateur de vols Skyscanner, notre vol AR nous a coûté 223€ par personne avec  la compagnie Transavia. Dates : 22 mai au 5 juin 2017

L’aller Paris-Héraklion : 146€/pers

Le retour Chania/La Canée – Paris : 77€/pers

Itinéraire de notre première semaine

Héraklion                    2 jours

Agios Nikolaos          3 jours

Ierapretra-Chrissi Island 1jour

Matala-Agios Pavlos     1 jour

Agios Pavlos-Chania     1 jour

crete

Héraklion, Knossos et ses alentours

Arrivant tard à Héraklion le lundi soir, nous réservons un Airbnb pour nos 2 premières nuits. Notre studio est en plein centre de la ville car nous ne voulions pas louer de voiture dès le début. Un très bon choix quand on ne reste pas longtemps à Héraklion. Notre hôte Alexis est très agréable et l’appartement un vrai petit nid douillet. En plus de cela on a même un petit coffret de bienvenue avec huile d’olive, raki et olives. De quoi mettre de bonne humeur !

Pour le dîner, Alexis nous conseille son restaurant préféré : Peskesi. Un lieu que nous nous empressons d’aller découvrir et honnêtement, ce fut l’un de nos restaurants préférés du voyage ! Nous testons la salade crétoise et une viande en sauce. Il faut savoir qu’ici les plats se partagent. Tout est réussi, le cadre, la nourriture délicieuse, la petite musique crétoise… bref ce repas fut parfait.

Le lendemain nous partons à la recherche d’un scooter pour visiter la région. En comparant plusieurs agences, nous optons pour la compagnie Blue Sea, près du port, pour une location à 26€ la journée.

Nous prenons la route direction le petit village d’Archanes, en nous arrêtant à Knossos. Finalement, voyant les cars entiers de touristes faisant la queue nous décidons de revenir en fin d’aprem et continuons notre chemin en s’arrêtant un peu à droite et à gauche pour prendre des photos. Le paysage est très aride et rempli de vignes et d’oliviers. Après une petite balade dans Archanes, nous déjeunons dans l’une des tavernes. Encore un régal pour nos papilles en mangeant notre premier “dakos”, une galette de pain avec de la tomate fraiche et du fromage de brebis, et un tzatziki maison. Le tout accompagné d’un bon vin maison !

crete

Nous reprenons la route vers le sud en nous perdant dans les chemins de terre… et oui ici il ne faut pas se fier à Google Map car on se retrouve rapidement perdus dans des petits chemins caillouteux au milieu de nul part. L’expérience est tout de même amusante, pour le coup on était vraiment hors des sentiers battus ! On continue notre boucle avec un petit arrêt à Agios Paraskies pour ensuite découvrir le fameux palais de Knossos sur la route du retour vers Heraklion.

Des sites archéologiques datant de l’âge minoen (une des premières civilisations crétoises), il y en a partout en Crète. On a donc décidé de consacrer un peu de temps au plus réputé d’entre tous : le palais de Knossos. A l’époque, cette citadelle était la capitale de l’île. Et  pour la petite histoire, le palais de Knossos est la demeure du légendaire roi Minos, qui aurait également fait construire une gigantesque labyrinthe pour y enfermer le Minotaure. Aujourd’hui, certaines parties du palais ont été reconstituée pour se rendre compte de la vie à l’époque. Bref, même si on n’est pas fan de vieilles pierres, cette visite vaut le coup d’oeil.

Nous restons environ 1h sur le site puis nous passons la fin de journée sur la plage d’Ammoudara, à quelques kilomètres à l’ouest d’Heraklion, pour attendre le coucher du soleil…

Le lendemain matin, nous nous rendons au musée archéologique (entrée inclus dans le billet de Knossos). Là encore, si vous ne devez faire qu’un musée pendant toutes vos vacances, foncez au musée archéologique d’Héraklion. Il apporte un super complément de la visite du palais de Knossos et les collections sont incroyablement bien conservées. Ce musée est vraiment impressionnant  !

Après la visite, nous récupérons nos affaires, puis direction la gare routière pour prendre le bus pour Agios Nikolaos.

Infos utiles 

  • Où dormir ?

Sur Airbnb vous trouverez des appartements très sympa. Pour info, notre studio chez Alexis en plein coeur d’Heraklion coûtait 42€ la nuit (intitulé de l’annonce “City center studio H2”).

Vous pouvez aussi trouver des hôtels sur Booking

BON PLAN pour ceux qui réservent l’hébergement en avance sur internet : Le site de Cashback iGraal.com vous permet d’économiser 4% sur Booking ou encore 3,5% sur Hostelworld et plein d’autres sites sur Internet (La FNAC, La Redoute, Darty…). Une fois votre compte créé sur iGraal, vous êtes redirigé sur le site de réservation d’hôtel de votre choix. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre hôtel normalement et une fois le paiement effectué, iGraal crédite sur votre compte le pourcentage remboursé. Dès que vous avez 20€, vous pouvez demander à iGraal un virement sur votre compte bancaire. De quoi voyager encore plus ! 😉

Si ce bon plan vous intéresse, voici notre lien de parrainage iGraal pour obtenir 5€ à votre inscription ! 🙂

  • Où manger ?

Peskesi à Heraklion : notre resto préféré en Crète ! Le cadre est parfait et la nourriture divine.

Agora Rakadiko à Archannes

  • Se déplacer

– Ticket de bus Aéroport Héraklion-Centre ville : 1,20€/pers

– Location de scooter chez Blue Sea (26 euros la journée). L’agence se situe près du port.

– Bus Heraklion-Agios Nikolaos : 7,70€/pers , trajet : environ 2h. Le ticket se prend à la gare routière. Il y a des bus très fréquemment.

  • Visites

Nous avons pris un billet combiné incluant l’entrée au site de Knossos et la visite du musée archéologique d’Heraklion : 16€/pers.

Agios Nikolaos : farniente, découverte de l’île de Spinalonga et apnée pour Romain

Nous restons 4 nuits à Agios Nikolaos, histoire de nous poser un peu et de prendre le temps.  Pour nous rendre au Lato Hôtel depuis la gare routière, nous prenons le bus en direction de Plakia en demandant au chauffeur de nous arrêter devant l’hôtel. Petite aprem piscine pour commencer à peaufiner notre bronzage puis direction la plage la plus proche à pied pour la fin d’aprem. En fait c’était la plage privée du Milo Hôtel, mais personne ne nous a rien dit alors nous en avons bien profité !
@playingtheworld-crete-14
Le soir, repas dans la ville au bord de l’eau dans un restaurant de fruits de mer très bon : The Sailor. On s’est laissé tenter par des poulpes grillés et une daurade. Un régal !
Le lendemain, nous louons un scooter pour la journée et nous partons à Plaka pour prendre le bateau pour l’île de Spinalonga. Cette île vaut vraiment la peine d’être visitée. L’île possède une forteresse vénitienne qui est devenue une léproserie au début du siècle….. N’oubliez pas d’emporter un pique-nique, il n’y a rien à manger sur l’île.
@playingtheworld-crete-22
@playingtheworld-crete-27
On passe le reste de l’aprem sur Plaka à profiter de la belle plage de galets gris du village.
 @playingtheworld-crete-26
@playingtheworld-crete-28

Sur la route

Le vendredi matin, Romain essaye une toute nouvelle activité : l’apnée ! Voir article de Romain : J’ai testé faire de l’apnée en Crète.
Pendant ce temps là, j’alterne snorkeling et bronzage.
Après cette belle matinée, nous partons découvrir le charmant centre ville d’Agios Nikolaos à pied. Près du lac, nous découvrons la taverne Karnagio où les pitas et salades sont à tomber ! On recommande vraiment.
@playingtheworld-crete-38
DSC09947
 @playingtheworld-crete-42

Infos utiles : 

  • Où dormir ?

Le Lato Hôtel est vraiment très agréable. Nous voulions une piscine pour nous relaxer et être pas trop loin de la plage sans être trop excentré du centre. Nous avons une offre Booking en réservant la veille, chambre double 47€/nuit incluant le petit dej pour 2.

  • Où manger ?

– The Sailor : très bon resto de fruits de mer et poissons frais + spécialités libanaises délicieuses. Nous y sommes allés deux fois.

– Karnagio : délicieux sandwichs pitas et salades

– Kri-Kri : tous les plats grecs à petits prix

  • Excursions

– Bateau Plaka – Ile de Spinalonga : 8€/pers

– Ticket d’entrée sur l’île : 8€/pers

– Initiation à l’apnée : 100€ pour 2 séances

  • Se déplacer

– Bus Gare routière – Hôtel Lato : 1,55€/pers

– Location de scooter pour 24h : 20€

– Location de voiture : SK Rent sur l’Avenue Akti Koundourou : 100€ pour 72h, départ : Agios Nikolaos et retour de la voiture à Chania.

 

En route pour Ierapetra : une journée à Chrissi Island

Le dimanche matin, nous prenons la route assez tôt pour rejoindre la station balnéaire d’Ierapetra. Notre but : arriver avant 10h pour partir en excursion sur Chrissi Island.

@playingtheworld-crete-45

Mission accomplie, nous partons avec la compagnie Cretan Daily cruise vers 10h30.

Nous découvrons la superbe île de Chrissi ! L’île est à la hauteur de sa réputation mais malheureusement le climat n’est pas avec nous. Quel dommage ! Nous profitons tout de même des superbes plages malgré quelques averses. On y découvre le fameux cèdre du Liban, présent uniquement sur cette île en Europe !

Le bateau repart à 16h pour Ierapetra.

@playingtheworld-crete-52

A notre arrivée à Ierapetra il pleut des cordes, nous prenons la voiture et commençons notre road-trip au sud de l’île. Les paysages sur la route sont magnifiques ! Nous roulons environ 2h30 pour rejoindre la charmante cité de Matala.

@playingtheworld-crete-61

@playingtheworld-crete-65

Infos utiles : 

Nous avons fait l’excursion avec la compagnie Cretan Daily Cruise pour 25€/pers la journée. Toutes les traversées se valent. L’excursion ne comprend pas la nourriture, seulement le trajet aller-retour. Il faut compter 1h aller et 1h retour.

Sur l’île, une taxe de 1€ est à payé pour l’entretien de l’île.

La belle Matala et ses plages voisines

Matala est une cité balnéaire très charmante. Etant hors saison touristique, la plage était quasi vide, ce qui rend la baignade très agréable.

On peut visiter les grottes sur le côté de la plage. Cela se fait très rapidement. La visite vaut le coup pour le joli panorama.

@playingtheworld-crete-71

Après une grosse matinée dans cette cité, nous reprenons la route pour quelques kilomètres. Nous nous arrêtons au restaurant Mystical View, avec une vue imprenable sur l’autre côté de la baie. Dommage car le ciel est assez couvert, avec un temps ensoleillé ce doit être magnifique !

@playingtheworld-crete-73

Le soleil apparaît plus tard, nous passons une belle après-midi bronzage/baignade sur la plage de Kommos beach. On essaye de faire du snorkeling, mais à part du sable on voit rien de spécial.

@playingtheworld-crete-74

crete

DCIM100GOPROG0238347.

En repartant, nous passons par les terres pour voir à quoi ressemblent les villages du coin. Puis nous continuons notre route pour nous rendre à Agios Pavlos. Les paysages que nous traversons sont magnifiques.

Infos utiles :

  • Où dormir ?

Fantastic Hôtel 1 à Matala : 30€ la nuit en chambre double. Le prix a pu être négocié car nous sommes arrivés tard (20h) et nous sommes hors saison donc les hôtels ne sont pas plein.

@playingtheworld-crete-66

  • Où manger ?

– Restaurat Giannis à Matala

– Mystical view tout près de Matala

  • Visites

L’entrée dans les caves de Matala coûte 2€/pers.

Agios Pavlos, un petit coin de paradis

Notre arrivée à Agios Pavlos à la tombée de la nuit nous fait nous sentir seuls au milieu de nulle part. Et on adore ça ! Le petit hameau se trouve tout au bout d’une petite route de montagne. Tout est calme, un seul hôtel ouvert.

@playingtheworld-crete-79

Le lendemain nous découvrons avec joie la vue de notre balcon.

@playingtheworld-crete-84

@playingtheworld-crete-85

On décide de passer la matinée dans ce petit havre de paix. Le coin est top pour faire du snorkeling et nous sommes tous seuls.

@playingtheworld-crete-86

Nous repartons en début d’après-midi en longeant la côte et nous arrêtons manger sur la plage de Triopetra, à la taverne Apothiki. Les plats sont super bons ! Mais il y a beaucoup de vent et la plage nous plait moins que celle d’avant. On aurait dû rester plus longtemps à Agios Pavlos.

Infos utiles :

  • Où dormir ?

Nous avons dormi à Agios Pavlos Hotel Restaurant Studios Cavos Melissa, 33€ la chambre double sans petit-dej. La chambre était nickel avec un balcon avec vue sur la mer.

@playingtheworld-crete-81

  • Où manger ?

– Le soir, nous avons testé le resto de l’hôtel qui fait des plats grecs divins.

@playingtheworld-crete-83

– Pour le petit dejeuner, nous sommes allés au restaurant à côté de l’hôtel : Sleeping dragon, 6€/pers.

– Tavern Apothiki pour le déjeuner, à Triopetra.

@playingtheworld-crete-93

Nous reprenons ensuite la route en direction de Chania. Nous devons être là bas avant 20h pour rendre la voiture de location.

Nous arrivons juste à temps mais nous décidons de prolonger la location jusqu’à la fin du séjour pour profiter au maximum de l’ouest de l’île. Nous découvrons l’appartement de Wolfgang où nous allons séjourner tout le reste du voyage. On se sent déjà bien, comme à la maison !

Bilan de notre première semaine

On a beaucoup aimé cette première semaine en Crète. Les paysages, la nourriture, les habitants… tout était là pour passer de belles vacances. Et puis le fait d’avoir une voiture et se sentir libre d’aller où on veut, au jour le jour était vraiment agréable. 

La suite de notre périple dans le prochain article : Deuxième semaine en Crète, Chania et ses alentours (Balos, Elafonissi, et les gorges de Samaria).

DCIM100GOPROG0238348.

Alors, vous partez quand ?

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous et à épingler notre photo ci-dessous sur Pinterest !

crete-roadtrip

4 Comments

Ceux qui me connaissent savent que je suis un vrai poisson dans l’eau. Un lagon aux eaux turquoises en Polynésie, une rivière glaciale en Nouvelle-Zélande, une belle piscine… Été comme hiver, je suis toujours prêt pour me jeter à l’eau. Après avoir passé mon premier niveau de plongée sous-marine (PADI Open Water) en Thaïlande, j’avais envie d’explorer les fonds marins d’une autre manière : en apnée ! J’ai donc profité de notre séjour en Crète pour m’initier à ce nouveau sport. En même temps, quel endroit rêver de mieux pour s’initier à l’apnée si ce n’est en Grèce, le pays du « grand bleu » ?!?! 😉

Pourquoi j’ai voulu faire de l’apnée ?

Entre l’apnée et la plongée sous-marine, c’est un peu comme entre les scooters et les motos : c’est la gueguerre des genres ! Personnellement, je considère qu’on peut autant aimer l’un que l’autre.

L’apnée, je la pratique depuis que je suis tout petit : à la piscine avec les copains, sous les tunnels avec ma petite sœur sur la route des vacances… et surtout lors de mes nombreuses sorties snorkeling ! Mais voilà, avec mes petits pieds et sans technique, je ne vais pas super loin sous l’eau et surtout, je ne tiens pas assez longtemps pour aller assez profond. C’est donc à cause de cette petite frustration que j’ai voulu m’améliorer et m’initier à l’apnée.

Où faire de l’apnée ?

Lors de notre séjour en Crète (mai 2017), Chloé et moi poussons la porte du centre de plongée Pelagos Diving Centre à Agios Nikolaos. Nous venons chercher des renseignements pour une éventuelle plongée sous-marine. C’est Manu, un Français, qui nous reçoit et nous explique les plongées qu’on peut faire dans la baie. Il nous explique aussi qu’il enseigne l’apnée. Mieux, il a appris l’apnée avant la plongée sous-marine. C’est un vrai passionné ! C’est décidé, c’est ici, avec lui que je vais m’initier à l’apnée, cadeau de Chloé pour mes 30 ans.

Jour 1 : la théorie et les bisous avec les poissons

La première demi-journée est consacrée à la théorie. Face à la jetée et à l’ombre sur la terrasse du dive shop, Manu m’explique tout ce qu’il faut savoir pour faire de l’apnée en toute sécurité. Il m’apprend entre autre le fonctionnement des poumons, la circulation de l’oxygène dans le corps et surtout comment se comporter sous l’eau pour économiser son précieux oxygène et rester plus longtemps parmi les poissons. On parle aussi des risques (parce que oui, même si ca ne paraît pas super sportif, l’apnée est une discipline qui peut se révéler mortelle !) dont l’ennemi de tous les apnéistes : la syncope (concrètement, tu tombes dans les pommes sous l’eau…). Ca fait froid dans le dos mais je suis plus motivé que jamais pour partir faire de l’apnée.

©playingtheworld-apnee-grece-voyage-0

©playingtheworld-apnee-grece-voyage-18

Fun facts sur l’apnée :

  • si on dépliait nos poumons au maximum, on pourrait recouvrir un terrain de tennis !
  • le champion du monde d’apnée descend jusqu’à 210m de profondeur et peut rester 11 minutes sans respirer. Personnellement, je descend jusqu’à 15m et je reste 2’30 en statique… j’ai de la marge ! haha
  • une personne normale a une capacité de 5 litres d’air dans les poumons. Le champion du monde a une capacité d’air de 11 litres !!!

Après la théorie, j’enfile ma combinaison, ma ceinture de plombs et mes gigantesques palmes, puis je me jette à l’eau avec Manu, devant le dive shop. Plongée après plongée, le plaisir augmente ! Mes poumons s’ouvrent petit à petit et je reste de plus en plus longtemps sous l’eau. Je me sens en parfaite confiance. On plonge jusqu’à 5-6 mètres de profondeur maximum. La surface n’est jamais très loin. Manu a disposé au fond de l’eau divers objets lourds auxquels je peux m’accrocher. Contrairement à la plongée sous-marine, je ne fais pas de bulles ni de bruit. Cela provoque un sentiment d’immersion totale dans cet univers d’ordinaire hostile. Je me fond tellement dans le paysage que les poissons intrigués s’approchent vraiment très près jusqu’à venir manger les peaux mortes que j’ai sur le bout des doigts. À la fin de cette demi-journée, je remonte à la surface très content de toutes ces nouvelles sensations et de l’interaction avec les poissons. J’ai hâte d’être demain pour aller encore plus profond…

©playingtheworld-apnee-grece-voyage-4

Jour 2 : j’atteins 15 m de profondeur !

Ce matin, un orage a éclaté. Le ciel est noir et n’incite pas à partir en mer. Malgré les conditions climatiques, Manu m’attend au dive shop, impatient. « C’est quand il pleut que les plongées sont les meilleures » me dit-il comme pour m’encourager. Pas très convaincu, nous embarquons avec une palanquée de plongeurs et prenons la direction de deux îles situées en sortie de baie.

©playingtheworld-apnee-grece-voyage-7

Avant d’embarquer !

Comme hier, nous commençons la session par quelques petites plongées de quelques mètres pour nous échauffer et développer nos poumons. Malgré la légère pluie qui tombe, la mer est calme et la visibilité sous l’eau est bonne. Les premières plongées se font sans soucis. Je panique légèrement lorsque j’atteins les 8 mètres de profondeur. La pression sur les oreilles et le masque est de plus en plus forte. Là, on ne rigole plus. Manu m’entraîne dans des canyons et des cavernes sous-marines. Je dois faire preuve du plus grand sang-froid pour ne pas gaspiller trop d’oxygène. Petit à petit je me sens vraiment confiant.

C’est à ce moment que Manu décide de me faire dépasser la barre des 10 mètres ! Nous nous éloignons un peu du rivage. Autour de moi, je ne vois rien si ce n’est du bleu. Pur. Intense. A perte de vue. Une sensation d’être perdu au milieu de nul part. C’est très inquiétant. J’attends que Manu remonte de sa plongée pour m’élancer. J’essaye de me calmer, de ralentir mon rythme cardiaque. Je prend une grande inspiration puis je pique vers le fond. Les premiers mètres, je suis encore entouré de ce bleu. Je ne vois donc pas où je vais. C’est très stressant. Puis d’un coup, le bleu se disperse et j’aperçois le fond. Il est encore à 7-8 mètres de moi. La pesanteur de la terre + ma ceinture de poids me fait couler à pique vers le fond. Malgré cela, je sens déjà que je commence à manquer d’air et décide de remonter. C’est trop profond, je n’y arriverais jamais…

©playingtheworld-apnee-grece-voyage-5Je me calme, expulse le trop-plein de CO2 contenu dans mes poumons, me reconcentre, puis replonge. Encore et encore. Je m’approche petit à petit du sable jusqu’au moment où… ça y est ! Je caresse le sable qui tapisse le fond… Je me tourne vers Manu à quelques mètres au dessus de moi. Il me fait signe « Ca y est, tu l’as fait ! » Je suis trop heureux. Je me sens bien. Je regarde vers la surface et observe les litres et les litres d’eau au dessus de ma tête. Je me sens tout à fait bien. J’oublie que je suis dans un univers hostile. J’ai l’impression que je pourrais rester comme ça pendant des heures. Je m’autorise même à longer le fond avant de remonter. A quelques mètres de la surface, j’arrête de palmer pour profiter encore quelques instants de l’endroit. J’expulse alors l’air de mes poumons. Et au moment où je franchis la surface, je prend la plus grande inspiration de ma vie. Salutaire, intense. On dirait que je né à nouveau ! Je retourne plusieurs fois en bas avant de remonter à bord et rentrer au port.

DCIM100GOPROG0588519.

Mon ressenti

Vous l’aurez compris, j’ai clairement ADORÉ cette initiation à l’apnée ! Les sensations que j’ai pu ressentir lors de la descente, sous l’eau et à la remontée ont vraiment été fortes et incroyables. Je n’ai maintenant qu’une envie : y retourner, pratiquer encore et encore pour pouvoir aller toujours plus profond et rester toujours plus longtemps sous l’océan !©playingtheworld-apnee-grece-voyage-11

3 Comments