Posts from the ‘Nouvelle Zélande’ category

@playingtheworld-nouvelle-zelande-1

La Nouvelle-Zélande est le 9ème pays de notre tour du monde. Après 5 mois en Asie, nous étions ravis de découvrir de nouveaux paysages de revenir à une culture occidentale. Nous avons choisi de rester 2 mois afin d’en profiter au maximum, faire un roadtrip de 40 jours en van mais aussi pour passer du temps chez l’habitant en HelpX. Voici le bilan de ces 2 mois au pays des kiwis.

Visa

Comme nous sommes restés deux mois seulement, nous avons pris un visa “touriste”, gratuit et valable 3 mois.

Notre itinéraire

Nous sommes arrivés à Auckland en avion depuis Pékin. Ce vol était inclus dans notre billet tour du monde.

Pour ceux qui arrivent en avion depuis l’Europe, on vous conseille de regarder les vols sur le comparateur de vols Skyscanner pour trouver les meilleurs prix.

Séjour réalisé du 4 mai au 28 juin 2016

Kilomètres parcourus : environ 7 000 km

Voici comment nous avons réparti les 57 jours :

1ère partie : l’île du nord en stop

Capture d’écran 2016-08-17 à 23.18.27

Ville                            Durée       Moyen de transport

Auckland                   3 jours
Auckland – Taupo     1 jour        En stop
Taupo                        1 jour         En stop
Rotorua                     9 jours       En stop puis bus de nuit pour Wellington
Wellington                 1 jour        Avion pour Christchurch

2ème partie : l’île du sud en van

Capture d’écran 2016-06-20 à 02.23.51

Christchurch                                  2 jours
Christchurch – Kaikoura               1 jour
Kaikoura                                         1 jour
Geraldine – Lac Pukaki                 1 jour
Mont Cook                                     1 jour
Lac Pukaki – Dunedin                    1 jour
Dunedin                                          1 jour
Dunedin – Catlins                           1 jour
Catlins                                             1 jour
Invercargill – Te Anau                     1 jour
Te Anau – Milford Sound                1 jour
Milford Sound                                 1 jour
Queenstown                                   5 jours
Wanaka                                           2 jours
Wanaka – Fox Glacier                    1 jour
Fox Glacier – Franz Joseph           1 jour
Franz Joseph – Ottikika                 1 jour
Ottikika – Westport                         1 jour
Westport – Motueka                       1 jour
Golden Bay                                     1 jour
Abel Tasman                                   1 jour
Nelson – Picton                               1 jour
Picton – Wellington                         1 jour

3ème partie : l’île du nord en van

Capture d’écran 2016-08-17 à 23.33.27

Cape Palliser                    2 jours
Wellington                        1 jour
Wellington – Ohakune     1 jour
Ohakune                          1 jour
Rotorua                            2 jours
Tauranga                          4 jours
Auckland                         1,5 jours

Climat

Nous sommes arrivés au début de l’hiver en Nouvelle-Zélande (mai-juin). Sur 2 mois, nous n’avons eu que 4-5 jours de pluie. Le reste du temps : un grand ciel bleu ensoleillé. On a eu la chance d’avoir une fin d’automne très doux. En mai il faisait bon voire chaud sur l’île du nord et en juin nous avons eu assez froid mais ça ne nous a pas empêché de faire des randonnées. Nous avons eu plusieurs nuits à -5°C à Wanaka. Mais avec 4 couettes dans le van, on a réussi à bien dormir !

Petite déception : En remontant sur l’île du nord vers le 20 juin, nous n’avons pas pu faire la fameuse rando “Tongariro Alping Crossing” car trop de neige. Cela nous donne une bonne occasion de revenir en été ! 😉

Budget

Pour 56 jours nous avons dépensé 6 155 NZ$ à deux soit 3 058 $NZ chacun. Ce qui correspond à environ 3 760€ à deux et 1 880€ par personne.

Soit un budget de 33€ par jour par personne ! Nous avons clairement beaucoup moins dépensé que prévu (56 euros/pers/jour prévus). Voir notre article : Notre budget pour un an de tour du monde. Ceci est en partie grâce aux nombreuses personnes qui nous ont hébergé et aux entreprises qui nous ont offert des excursions.

Entre le 4 mai et le 28 juin le cours du dollar nz a souvent changé. 1$ = entre 0,604 € et 0,636€
Soit un taux moyen sur les deux mois de 1$=0,61€

Capture d’écran 2016-08-18 à 05.45.25

Hébergement

L’hébergement est un budget assez important en Nouvelle-Zélande si on dort dans des hôtels ou auberges de jeunesse. Nous avons opté pour la solution pratique en louant un van. Nous avons eu aussi la chance d’être hébergés à plusieurs reprises et avons passé 10 jours dans une famille en HelpX (lire l’article une semaine de HelpX dans une famille néo-zélandaise).

J’ai estimé le coût de l’hébergement à 418€ par personne en prenant en compte nos frais en auberge de jeunesse et campsites (229€) + la moitié de la location du van (304€).

Voici le détails de nos 56 nuits :

  • 28 nuits en van (voir rubrique “transports”)

Dont 16 nuits en freecamp, 12 nuits en campsite payants (de 5 à 6 NZ$ par personne mais sans eau ni électricité). Nous n’avons jamais dormi dans des vrais campings car trop cher (minimum 20 NZ$ par personne)

  • 10 nuits en HelpXchez Anna et Dave à Rotorua
  • 8 nuits hébergés chez des amies : 4 nuits à Queenstown chez Lisa et 4 nuits chez Parearau à Tauranga
  • 6 nuits en auberge de jeunesse :
    • 4 nuits au Nomad Fat Camel Backpackers à Auckland, 21$ la nuit par pers en dortoirs (13€)
    • 2 nuits au Global Finns Backpackers à Taupo pour 21$ la nuit par pers en dortoirs (13€)
  • 3 nuits en couchsurfing à Christchurch, chez Chris et Vicky
  • 1 nuit en bus de nuit de Rotorua à Wellington

BON PLAN pour ceux qui réservent l’hébergement en avance sur internet : Le site de Cashback iGraal.com vous permet d’économiser 4% sur Booking ou encore 3,5% sur Hostelworld et plein d’autres sites sur Internet (La FNAC, La Redoute, Darty…). Une fois votre compte créé sur iGraal, vous êtes redirigé sur le site de réservation d’hôtel de votre choix. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre hôtel normalement et une fois le paiement effectué, iGraal crédite sur votre compte le pourcentage remboursé. Dès que vous avez 20€, vous pouvez demander à iGraal un virement sur votre compte bancaire. De quoi voyager encore plus ! 😉

Si ce bon plan vous intéresse, voici notre lien de parrainage iGraal pour obtenir 5 à votre inscription ! 🙂

Transport

Le transport est la part la plus importante du budget (44% du budget). Cela correspond à environ 837€ par personne.

Nous avons parcouru les 15 premiers jours en stop sur l’île du nord puis pris un avion de Wellington à Christchurch. De là nous avons récupéré notre van que nous avons gardé jusqu’à la fin du voyage, à Auckland.

En détails :

  • 19 voitures en stop
  • 1 van loué pour 40 jours*
  • 1 avion : de Wellington à Christchurch 50 NZ$ par personne (30€)
  • 1 ferry : de Picton à Wellington avec la compagnie Bluebridge, 53 NZ$ pour Chloé (31€). Bluebridge nous a offert la traversée pour Romain et pour le van.
  • 2 Skybus : Auckand ville – Aéroport 16 NZ$ par personne l’aller (9,80€)
  • 5 bus de ville : 1 à Auckland (2,50 NZ$ le ticket), 1 à Rotorua (2,75 NZ$ le ticket), 1 à Wellington pour rejoindre l’aéroport (9 NZ$ l’aller), 2 à Christchurch (8 NZ$ aéroport – ville et 3,50 NZ$ l’aller simple en ville)

* Nous avons loué le van via l’agence Frogs in NZ. Au total 1 990 NZ$ (environ 1 214€ pour deux, soit 607€ par personne) pour 40 jours, assurance incluse, de Christchurch à Auckland, en hors saison (mai juin).

Nous avons choisi un van “Escape” non-autononome (non self-contained).

A savoir : Choisir un van autonome ou non-autonome est très important pour l’organisation du voyage. Nous avons choisi non-autonome car beaucoup moins cher à la location. Cependant un van autonome permet d’accéder à plus de campsites gratuits. Nous n’avons jamais eu de problème pour dormir. On a toujours réussi à trouver des emplacements. Sachez que  camper sur une aire qui ne correspond pas au type de véhicule peut vous coûter 200 NZ$ !

Le van était super confortable mais consommait beaucoup d’essence. Un plein correspondait à environ 400 km. Nous avons dépensé au total 1 476,80 NZ$ d’essence (900€) et parcourus environ 7 000km avec le van. Le prix de l’essence a varié de 1,53 NZ$/l à 2,23 NZ$/l. Le plus cher est dans l’île du sud, sur la côte ouest.

Pour le calcul du budget, j’ai divisé en deux la location de van : une partie dans hébergement et une partie dans transport. Soit 303 € dans chaque rubrique (prix par personne).

Un petit conseil : Demandez la carte AA. Cette carte permet d’obtenir 6 centimes/litre de reduction après 40 NZ$ d’achat dans les stations Caltex et BP. Au bout des 40 jours de road-trip, nous avons obtenus un réduction de 66cts/l sur notre dernier plein d’essence ! 🙂

Autre bon plan : quand vous faites vos courses chez Pack & Save vous recevez un voucher  (bon d’achat) de 6 à 10 cts/litre dès 80 NZ$ d’achats. La seule contrainte : le voucher n’est utilisable que dans la station essence situé à coté du supermarché.

Nourriture, boissons

Nous avons dépensé environ 345€ en nourriture et boissons par personne. Ce qui représente 18% du budget.

Pour la première fois du voyage, nous avons cuisiné ! Quoi ??? cuisiné ??? J’entends bien la base de la cuisine : pâtes, riz, semoule, salades composées, sandwichs. Donc en gros, nous avons essentiellement fait des courses. Mais nous nous sommes autorisés quelques restaurants et un fast food par semaine. Le vin et les bières sont également inclus dans ce budget ainsi que les sorties au bar de temps en temps.

Notre magasin préféré : Pack & Save ! Meilleur rapport qualité prix, idéal pour faire le plein de courses avant de partir à l’aventure.

Les restaurants qu’on a testé :

  • Cin Cin à Wellington, 156 Cuba Street, très bonne pizzéria et bon vin rouge
  • Fergburger à Queenstown, 42 Shotover Street, un incontournable car réputé comme le meilleur burger au monde. Les burgers sont énormes et très bon mais de là à dire que c’est le meilleur du monde… peut être pas !

Extras

Concernant les extras, nous n’avons pas énormément dépensé comparé à ce que nous pensions à la base. Nous avons dépensé 248€ chacun. Soit 13% du total.

Ceci est en partie dû aux nombreux partenaires qui nous ont offert des excursions ou bien nous ont fait bénéficié de réductions en échange d’une mention sur notre blog.

A noter aussi qu’on a pas besoin de dépenser beaucoup pour en prendre plein les yeux. Il suffit de faire des randos pour pouvoir en profiter pleinement. Les chemins de rando sont très bien indiqués.

  • Hobbiton le village des hobbits : 79 NZ$ l’entrée par personne (48€)
  • Wai O Tapu, le site de géothermie à Rotorua : 29 NZ$ l’ entrée par personne (18€)
  • Rencontre avec les dauphins à Kaikoura avec Dolphin Encounters : 153 NZ$ (93€) pour Romain pour nager avec les dauphins, et 81 NZ$ (49€) pour Chloé pour les regarder sur le bateau (10% obtenu grâce au blog) voir l’article J’ai testé…nager avec les dauphins en Nouvelle-Zélande
  • Entrée à la piscine à Dunedin : 6,20 NZ$ l’entrée (3,80€) + 2 NZ$ les vestiaires. Piscine à vagues et Jaccuzi.
  • L’accès à Cathedral Caves dans les Catlins: 5 NZ$ par personne (3€)
  • Croisière sur le fiord de Milford Sound: offert par Milford Cruise au lieu de 80 NZ$/pers (49 €) voir l’article complet : Milford Sound, une croisière dans les Fiords de Nouvelle-Zélande
  • Tour en hélicoptèreau dessus des glaciers pour Romain : offert par The Helicopter Line au lieu de 240 NZ$ (146€) voir l’article complet : A la découverte des glaciers Fox et Franz Josef
  • Kayak à Abel Tasman : 79 NZ$ par personne (48€) -20% obtenu avec Maharau Sea Kayak
  • Entrée à la piscine de Wellington pour prendre une douche : 2 NZ$ chacun
  • Match de rugby All Black vs Wales au stade de Wellington : 79,50 NZ$ par personne (48,50€)
  • Entrée de la Weta Cave : offert à Romain par Weta Studio Tour au lieu de 25 NZ$ (15€). La Weta Cave est le site de production artistiques de Peter Jackson. C’est là que sont conceptualisés et créés les objets utilisés dans ses films (Le seigneur des anneaux, Le Hobbit, Le Monde de Narnia, District 9…)

A cela s’ajoute le saut en parachute que Romain s’est offert à Queenstown grâce à la cagnotte d’anniversaire de ses 29 ans. 528 NZ$ avec la vidéo (322 euros). Voir voir la vidéo : J’ai testé le saut en parachute en Nouvelle-Zélande

Nous avons également pu faire du VTT dans les forêt près de Rotorua. La famille chez qui nous étions hébergés possédait tout le matériel nécessaire. 🙂

Frais bancaires

Nous n’avons eu aucun frais bancaires pendant deux mois. Romain étant chez Hello Bank, il a pu retirer sans frais à la Westpac.

Comment organiser son road-trip?

Nous avons utilisé deux applications qui nous ont été d’une grande aide : Campermate et City2Go.

La plus importante ici : Campermate ! C’est l’appli indispensable à tous les voyageurs en Nouvelle-Zélande ! Elle nous géolocalise même en mode hors connexion et recense tous les campsites, sites touristiques, toilettes publiques, douches, zones Wi-Fi gratuites, lieux avec eau potable, distributeurs, stations essences…

14074316_10154488120384637_1852726553_o.png

Ici un exemple des emplacements pour dormir en van non autonome

Plus besoin d’avoir un guide papier 😉

Notre road-trip sur l’île du sud

Voici en images et en détails nos 30 jours en van dans l’île du sud : Road-trip en Nouvelle-Zélande : itinéraire 4 semaines sur l’île du sud

On a beaucoup aimé 

  • Notre semaine en HelpX à Rotorua
  • Les paysages de l’île du sud en van
  • La péninsule d’Otago en face de Dunedin
  • Wanaka et sa région
  • Fiordland National Park
  • Le match de rugby des All Black
  • Le lac Pukaki et le Mont Cook
  • Kaikoura avec ses colonies de phoques et ses dauphins

On a moins aimé

  • Les Catlins

Et notre rencontre avec les enfants ?

On a eu beaucoup de chance, on a pu visiter deux écoles : une école entièrement maorie et l’autre mixte. Voici un aperçu en vidéo dans cet article… avec le haka fait par les enfants !  : Notre rencontre avec les enfants de Nouvelle-Zélande. 

Notre ressenti global

La Nouvelle-Zélande est devenue sans hésiter un de nos pays préférés. Tout était réuni pour ce soit parfait : paysages grandioses, habitants chaleureux et un van pour se sentir libre comme l’air ! 🙂 Pour les amoureux de la nature et des treks, on ne peut pas rêver mieux. On a eu de la chance de voir tous ces beaux paysages en hiver mais maintenant il nous reste plus qu’à venir l’été pour découvrir les joies estivales. En attendant, c’est l’heure pour nous de rejoindre notre prochaine destination : la Polynésie Française !

©playingtheworld-nouvelle-zelande-glacier-franz-josef-helicoptere-voyage-11

A bientôt les amis !

Vous partez en Working Holiday Visa bientôt ? Découvrez l’assurance CAP Working Holiday de Chapka Assurances  ! En plus vous avez -5% pour vous en cliquant sur le lien !!!!!

Et si vous n’êtes pas en Working Holiday Visa mais que vous cherchez quand même une bonne assurance, découvrez l’assurance CAP Aventure de Chapka (désolés mais on a pas de réduc pour celle-ci…) ! 😉

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous et à épingler notre photo ci-dessous sur Pinterest !

pablo (1)

 

11 Comments

Après un premier aperçu de 15 jours en Nouvelle-Zélande du nord (voir l’île du nord en stop ),  nous avons choisi d’atterrir à Christchurch pour récupérer le van loué avec Frogs in NZ. Nous avons choisi un van “non self contained” (non autonome). Au total, 40 jours réservés pour un retour à Auckland fin juin. Nous avons payé environ 2 000 $NZ au total avec l’assurance incluse (prix hors saison donc moins cher).

Voici notre itinéraire des 4 semaines sur l’île du sud.

Capture d’écran 2016-06-20 à 02.23.51

Pour faciliter la lecture de l’article nous avons divisé l’article en 2, vous pouvez cliquer directement sur la partie qui vous intéresse :

A savoir : Nous avons voyagé du 19 mai 2016 au 15 juin 2016 sur l’île du sud. Etant presque en hiver les journées étaient courtes, il faisait nuit vers 17h. Comme nous avions 4 semaines nous avons vraiment pris le temps, mais vous pouvez largement faire cet itinéraire en 2-3 semaines.

Bon plan : Nous avons téléchargé l’application CamperMate, c’est INDISPENSABLE pour un voyage en Nouvelle-Zélande 🙂

Notre itinéraire des 15 premiers jours de roadtrip

Du 19 mai au 4 juin 2016

Capture d’écran 2016-06-20 à 02.57.06

J-1 – Christchurch

Nous avons passé 3 nuits en couchsurfing chez Vicky et Chris, 2 Allemands expats installés depuis quelques années à Christchurch.

13819841_10154327113339235_15543369_n

Le dernier jour (J-1), nous en avons profité pour récupérer le van chez Escape, visiter les environs de Christchurch et nous préparer pour le roadtrip. Nous l’avons baptisé Kikorangi, ce qui signifie”bleu” en maori.

kikorangi

Avec notre super van : Kikorangi !

Jour 1 – Christchurch – Kaikoura (180 km)

Il est 10h, l’aventure commence ! Nous voici en route pour Kaikoura. Oui, c’est vrai c’est pas exactement la bonne direction car nous sommes sensés aller dans le sud, mais comme nous avons du temps, nous faisons un petit détour de 2 jours pour aller nager avec les dauphins.

En chemin on fait une petite halte à Gore Bay.

gore bay

Puis nous passons l’aprem à Kaikoura et découvrons nos premiers lions de mer !

Pour dormir, nous trouvons une aire de repos gratuite située à 30km au nord de Kaikoura. En chemin nous nous arrêtons à une cascade remplie de bébés phoques en train de jouer ! Trop mignon !bébés phoques

©playingtheworld-nouvelle-zelande-kaikoura-dauphin-voyage-23

Nuit au freecamp : O Kiwi Bay campsite, 28 km au nord de Kaikoura

Jour 2 – Kaikoura – Geraldine (310 km)

Nous réservons l’excursion pour nager avec les dauphins auprès de Dolphin Encounters. Une super expèrience !

©playingtheworld-nouvelle-zelande-kaikoura-dauphin-voyage-21 DCIM100GOPROG0102665.

Voir l’article complet : J’ai testé : nager avec des dauphins sauvages en Nouvelle-Zélande.

Nous prenons ensuite la route dans l’après midi vers le sud et roulons environ 3 heures.

Nuit freecamp à Arundel, à 16 km au nord de Géraldine.

Jour 3 : Geraldine – Pukaki Lake (136 km)

On reprend la route et on découvre nos premiers paysages de montagne, c’est sublime !

nouvelle zelande

DSC01764

Petit pique-nique près du lac Tekapo puis après midi dans les environs.

Nuit au freecamp : Lake Poaka Amenity Area à quelques kilomètres du lac Pukaki.

Jour 4 : Mont Cook / Pukaki Lake (70 km)

Nous faisons quelques courses puis une pause Internet à la bibliothèque de Twitzel puis nous reprenons la route direction le village du Mt Cook (environ 1h en voiture).

Nous nous arrêtons près du lac Pukaki pour prendre quelques photos. L’eau est d’un bleu hallucinant !

@playingtheworld-nouvelle-zelande4

@playingtheworld-nouvelle-zelande5

A l’arrivée au village de Mt Cook il pleut. Nous nous rendons à l’I-Site (office de tourisme, ndlr) pour connaître les différentes randos possibles. Nous décidons de commencer par une petite marche d’une heure “Kea Point lookout” pour observer un glacier. La vue est superbe ! En chemin, il commence à neiger…

@playingtheworld-nouvelle-zelande6

Nous ne sommes pas motivés pour faire une grosse rando, nous décidons donc de faire une autre marche d’environ 45 minutes pour voir le glacier Abel Tasman. Nous empruntons donc le chemin “Blue lake track & Abel Tasman glacier lookout”.

Nous retournons ensuite au sud de du lac Pukaki pour dormir.

Tombée de la nuit sur le lac Pukaki

Tombée de la nuit sur le lac Pukaki

Nuit au freecamp : Lake Poaka Amenity Area à quelques kilomètres au sud du lac Pukaki.

Jour 5 : Pukaki Lake – Dunedin (253 km)

Aujourd’hui direction Dunedin !

@playingtheworld-nouvelle-zelande17

Sur la route

En chemin nous nous nous arrêtons à Elephants Rocks pour pique-niquer. C’est là où ont été tournées certaines scènes du Monde de Narnia ! L’endroit est désert. Nous sommes seuls au monde dans cet superbe écrin de verdure.

@playingtheworld-nouvelle-zelande18

Nous faisons ensuite escale à Oamaru pour voir les pingouins aux yeux jaunes. Nous arrivons vers 17h à la tombée de la nuit, l’instant parfait pour en apercevoir ! Après une dizaine de minutes à attendre, on en aperçoit deux sortir des flots gelées pour se réfugier sur le rivage pour la nuit. Il y a aussi beaucoup de phoques dans les environs…

@playingtheworld-nouvelle-zelande22

@playingtheworld-nouvelle-zelande23

Nuit au frecamp : Wellington Reserve, 15 km au nord de Dunedin

Jour 6 : Dunedin et la péninsule d’Otago

Nous découvrons Dunedin et sa fameuse péninsule Otago. Il fait un temps magnifique, les plages sont superbes !

@playingtheworld-nouvelle-zelande26

@playingtheworld-nouvelle-zelande28

Drôle de rencontre au détour d’une dune.

@playingtheworld-nouvelle-zelande24

Gare de Dunedin

Nous finissons la journée par 2h dans la piscine Moana Pool. Cela faisait 5 jours que n’avions pas pris de douche, il était temps ! (6,20$ l’entrée avec jaccuzzi inclus).

Nuit au frecamp : Wellington Reserve, 15 km au nord de Dunedin

Jour 7 : Dunedin – Les Catlins (161 km)

Avant de quitter Dunedin, nous nous arrêtons à Baldwin Street, la rue la plus pentue du monde !

En route pour le Parc National des Catlins. Honnêtement on n’est pas totalement sous le charme de ce parc. On s’attendait à beaucoup mieux. Si vous n’avez pas beaucoup de temps sur l’île du sud, on vous conseille de zapper cette étape.

Nous commencons par Purakaunui Bay avant de faire une petite marche pour admirer les Purakaunui Falls (20 minutes AR), puis les Matai Falls (30 minutes AR).

Purakaunui Bay

Nuit au DOC Campground Papatowai Reserve, 6$ par personne la nuit

Jour 8 : Les Catlins – Invercargill (80 km)

Pour bien commencer la journée une petite marche de 20 minutes autour du lac Wilson. Puis une autre marche de 30 minutes pour voir les Mc Lean Falls.

Ensuite direction Cathedral Caves, environ 1h A/R (faire bien attention aux horaires car on peut y accéder seulement à marée basse !) 5$ chacun l’accès.

@playingtheworld-nouvelle-zelande35

Pause pique-nique à Curio Bay puis dernière marche de 40 minutes A/R pour atteindre Slope Point, le point le plus au sud de la Nouvelle-Zélande !

@playingtheworld-nouvelle-zelande37

@playingtheworld-nouvelle-zelande41

Nuit au freecamp Thornbury Bridge Picnic Area à 20 minutes à l’ouest d’Invercargill

Jour 9 : Invergargill – Te Anau (187 km)

Journée de route sous la pluie 🙁

Romain tente une partie de la célèbre rando Kepler Track pendant 2 heures.

Nuit au DOC Henry Creek Campsite, 6$ par personne, premier camping à l’entrée du parc national en partant de Te Anau.

Jour 10 : Te Anau – Route Milford Sound (118 km)

Nous découvrons les paysages sublimes qui mènent jusqu’aux glaciers !

Il fait un temps magnifique, nous en profitons pour faire la rando de 3h Key Summit. C’est une des plus belles marche de notre roadtrip. On vous la conseille vraiment s’il fait beau.

@playingtheworld-nouvelle-zelande50

Nuit au DOC Cascade Creek, 6$ par personne, camping le plus près de Milford Sound.

Jour 11 : Milford Sound – Lumsden (193 km)

Nous avons rendez-vous avec la compagnie Cruise Milford à 10h pour une croisière de 2 heures sur le fiord Milford Sound.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-milford-sound-fiordland-voyage-32 ©playingtheworld-nouvelle-zelande-milford-sound-fiordland-voyage-30

Voir notre article complet : Milford Sound : une croisière dans les fiords.

Nuit au freecamp à Lumsden, sur le parking central. Wi-fi.

Jour 12 : Lumsden – Queenstown (107 km)

Nous reprenons la route… sous la neige !

Lisa, une amie française, nous attend à Queenstown. Elle nous propose de garer le van devant chez elle et de profiter de la chaleur de la maison. Nous faisons la connaissance d’Antoine puis nous visitons la ville tous ensemble.

Nous rencontrons Su Ga, la coloc japonaise de Lisa, qui nous propose de dormir sur le canapé, ça tombe bien, il fait vraiment très froid dehors !

@playingtheworld-nouvelle-zelande80

La coloc !

Hébergés chez une amie dans Queenstown

Jours 13 14 15 : Queenstown

Nous profitons d’une belle journée ensoleillée pour nous rendre à Glenorchy, environ 1h de Queenstown.

@playingtheworld-nouvelle-zelande68

@playingtheworld-nouvelle-zelande69

C’est parti pour 4h de rando ! Nous avons choisi de découvrir la région sur la fameuse “Routeburn track“. Le chemin n’est pas compliqué, il y a beaucoup de plat et nous longeons une rivière d’un bleu exceptionnel.

@playingtheworld-nouvelle-zelande75

@playingtheworld-nouvelle-zelande73

Les autres jours nous avons profité de la maison pour mettre à jour le blog et nous reposer.

On a également retrouvé Charles, notre ami québécois rencontré à Auckland. C’est avec lui et d’autres amis qu’on découvre Queenstown, ses nombreux bars et le fameux Ferg burger où nous testons le meilleur burger du monde. Rien que ça ! (Bon, on reconnait qu’il est super bon, mais de là à affirmer que c’est le meilleur…)

Hébergés chez une amie dans Queenstown

Jour 16 : Queenstown – Wanaka (68 km)

Avant de partir en direction du nord, Romain tente le saut en parachute au dessus des montagnes et du lac, c’était grandiose !

Un saut en parachute a queenstown en nouvelle zelande lors dun voyage

Voici la vidéo du saut ! 😉

Nous faisons quelques courses puis nous prenons la route en fin de journée vers Wanaka. La route au coucher du soleil est magnifique !

DSC02590 DSC02593

Au campground, nous retrouvons Laura et Xavier du blog Swyder ainsi que Mathilde et Maxime, que nous avons rencontré la veille. Nous passons une super soirée jeux dans le van à 6 !

@playingtheworld-nouvelle-zelande85

Nuit à Luggate Albion Cricket Club Campground, 5$ la nuit par personne avec douche chaude comprise.

Notre itinéraire des 10 jours suivants de roadtrip

Du 5 juin 2016 au 15 juin 2016

Capture d’écran 2016-06-25 à 05.11.02

Jour 17 et 18 : Wanaka

Ces deux journées à Wanaka ensoleillées sont l’occasion pour nous de faire 2 superbes randos.

  • 1er jour : Roys Peak track

Cette rando dure environ 4 heures A/R. Nous marchons 1h en montée mais abandonnons car cette marche est vraiment difficile. Nous préférons garder des forces pour le lendemain. La rando dure 2h mais nous n’avons pas atteind le sommet qui est vraiment magnifique apparement.

DSC02600

En redescendant nous croisons Mathilde, Maxime et Louise (une petite nouvelle) et finissons la journée tous ensemble, au chaud, autour d’un bon chocolat chaud à Wanaka ! Il faut dire que Wanaka est l’endroit où on a eu le plus froid pendant notre voyage. Les vitres étaient gelées à l’intérieur du van la nuit et la température a atteind -5°C. Heureusement on avait 4 couettes pour dormir !

13310409_10209589275666689_6306846112811001863_n

  • 2ème jour : Rob Roy Track

Ce trek ce trouve à 1h de voiture en longeant le lac Wanaka. La route pour y accéder est super belle.

Nous faisons ce trek avec nos nouveaux amis français. La terre est glacée par endroit mais le cadre est  superbe ! La vue sur le glacier est géniale. Nous mettons environ 4 heures A/R. Cette rando n’est pas très difficile et est très agréable.

DSC02662

En route, on en profite pour s’arrêter voir le fameux “arbre solitaire” de Wanaka.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-glacier-franz-josef-helicoptere-voyage-1

Jour 19 : Wanaka – Fox Glacier (262 km)

Journée de route jusqu’à Fox Glacier avec un petite escale aux Blue Pools.

DSC02670

DSC02679

DSC02687

Nous arrivons en fin de journée près du glacier. Nous l’apercevons au loin.

DSC02694

DSC02691

Freecamp Gillespies Beach, à 20 minutes de Fox Glacier

Jour 20 : Fox Glacier et Franz Joseph Glacier (23 km)

On commence notre journée par une petite balade près du lac Matheson dans lequel se reflète parfaitement la montagne.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-glacier-franz-josef-helicoptere-voyage-10

Fox glacier

Fox glacier

Nous marchons environ 1h pour arriver au pied du glacier Fox.

Puis Romain est allé découvrir le glacier Franz Joseph en hélico.

Voir l’article complet : A la découverte des glaciers Fox Glacier et Franz Joseph

Ottos Corner Mac Donalds Campsite DOC 6$ par personne

Jour 21 : Frantz Joseph – Hokitika (134 km)

Journée route sous la pluie. On s’offre un petit fish & chips puis on passe l’aprem au chaud à la bibliothèque d’Hokitika.

DSC02771

DSC02767

Nuit sur le parking du Royal mail hôtel, 5$ par personne

Jour 22 : Hokitika – Westport (140 km)

Encore de la pluie et de la route !

On fait une petite escale à Pancakes Rocks (environ 30 minutes)

Nuit à Pines tavern à 10km au nord de Westport, 5$ la nuit par personne + douche chaude 3$

Jour 23 : Wesport – Motueka (225 km)

Journée route, arrivée dans l’aprem à Motueka.

DSC02797

Freecamp à 20 km de Motueka à Uruwenua Reserve sur la route la Golden Bay. (indiqué dans “toilettes” sur Campermate)

Jour 24 : Motueka- Golden Bay – Motueka (212 km A/R)

Journée assez pluvieuse sur la Golden Bay… Nous marchons jusqu’à la plage de Wharariki réputée pour être l’une des plus belles de l’hémisphère sud. Malheureusement, le temps ne nous a permet pas d’apprécier pleinement cette plage.

Au retour, un petit arrêt à Pupu Springs. On vous conseille de prendre le chemin à l’envers pour y accéder plus rapidement (nous avons choisi cette option car il pleuvait beaucoup).

DSC02820

Nuit à Kina Recreation Reserve au sud de Motueka. 5$ la nuit par pers.

DSC02822

Jour 25 : Maharau – Nelson (64 km)

Aujourd’hui nous faisons une excursion rando-kayak dans le parc national d’Abel Tasman. Nous passons par la compagnie Maharau Sea Kayak qui se situe à Maharau et choisissons l’option “Blast & Walk adventure” qui combine marche et kayak. De 9h30 à 12h30 nous marchons dans le parc pour atteindre notre point de RDV. Le chemin est très facile à parcourir. A 13h, nous retrouvons notre guide sur une petite plage du parcours. Il nous attend avec les kayaks ! C’est partit pour 2h à ramer pour rentrer à Maharau. Prix de l’excursion 99$ par pers.

Nous avons un temps magnifique et de superbes interactions avec des phoques ! 🙂

Nuit gratuite à Nelson sur le Montgomery carpark. Lieu pas agréable mais ça dépanne bien pour une nuit.

Jour 26 : Nelson – Picton – Blenheim (200 km)

Route superbe en passant par les Marlborough Sounds et fin d’aprem près de Blenheim.

DSC02861

Freecamp au Collins Memorial Reserve. Très bruyant car proche de la route mais très pratique car proche de Picton pour prendre le ferry le lendemain.

Jour 27 : Picton – Wellington

Départ 14h pour Wellington ! Merci à Bluebridge qui nous a offert une partie du trajet en ferry. Le trajet a duré 3h30.

Tarif une personne : 53$   Tarif véhicule : 155$      Wifi gratuite à bord

DSC02880

DSC02876

DSC02889

A bientôt pour de nouvelles aventures !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Vous partez en Working Holiday Visa bientôt ? Découvrez l’assurance CAP Working Holiday de Chapka Assurances  ! En plus vous avez -5% pour vous en cliquant sur le lien !!!!!

6 Comments

Lors de notre voyage en Nouvelle-Zélande, nous avons visité deux écoles pour jouer avec des enfants Néo-Zélandais.

Pour la première, on a eu la chance d’être invités à venir dans une école 100% maorie à Tauranga où tous les élèves sont maories et tous les cours sont fait en maori. Les enfants avaient 12-13 ans. On a joué à 1, 2, 3, soleil… mais en maori ! Cela donne “Tahi, Rua, Toru, Ra” !!! Les élèves nous ont ensuite appris le jeu “Hey Tama Tu Tama”. On va dire qu’on a encore besoin d’entraînement. 🙂 Avant de partir, la classe nous a fait un Haka pour nous remercier d’être venu jouer avec eux. C’était un moment vraiment intense de voir tous ces jeunes faire le haka devant nous.

La deuxième école est celle d’Evelynn, la petite fille de 6 ans de la famille qui nous a accueilli en HelpX à Rotorua. L’école était mixte maori/kiwi. Les enfants avaient 6-7 ans. Ils nous ont chanté des chansons maories et nous leur avons appris à jouer à 1, 2, 3, soleil et poisson-pêcheur. Des jeux qu’ils ont adoré et qui risquent de devenir à la mode dans cette partie de la Nouvelle-Zélande. 🙂

Vous pouvez voir toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube

Leave a comment

La Nouvelle-Zélande est le pays roi des sports extrêmes. Saut à l’élastique, parachute, canyoning… il y a vraiment de quoi s’éclater. Après un premier saut en parachute au dessus de l’Australie, je rêvais de revivre l’expérience au dessus des montagnes. C’est donc à Queenstown, sur l’île du sud où j’ai pu réaliser mon rêve.

12 000 pieds (environ 3600 mètres) d’altitude, 40 secondes de chute libre à 200km/h… une bonne dose d’adrénaline ! 🙂

Leave a comment

©playingtheworld-nouvelle-zelande-glacier-franz-josef-helicoptere-voyage-12

En quittant la région de Queenstown et Wanaka, nous laissons les montagnes définitivement derrière nous. Définitivement ? Pas tout à fait ! La route qui remonte le long de la côte ouest de l’île du sud de la Nouvelle-Zélande semble coincée entre l’océan d’un côté et une impressionnante chaîne de montagnes de l’autre. C’est dans cette région sauvage et exposée aux vents et aux pluies de l’océan que nous allons pouvoir approcher les deux glaciers les plus connus du pays : Fox Glacier et Franz Josef !

Elle descend de la montagne… en van !

Voir un glacier, ça se mérite ! Depuis Wanaka, il nous faut 6 heures de route pour venir à bout des zigzags qui nous font descendre la montagne et rejoindre le village de Fox Glacier, sur le bord de l’océan. Un chemin bien long mais heureusement avec de nombreux spots magnifiques comme l’arbre solitaire dans le lac Wanaka ou encore les Blue Pool (d’ailleurs, c’est décidé, on reviendra en été pour piquer une tête dans cette eau turquoise incroyable !).

©playingtheworld-nouvelle-zelande-glacier-franz-josef-helicoptere-voyage-1

Le soir, nous campons sur le seul terrain gratuit de la côte Est : Gillespies Beach Campsite. Si la route pour atteindre ce camp est laborieuse (15km de virages sur du gravier dans une forêt dense), la récompense est au bout du chemin : un site isolé en bord de plage d’où l’on peut voir le glacier Fox. Le coucher de soleil qui rend la montagne rose annonce une belle journée pour explorer le glacier demain.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-glacier-franz-josef-helicoptere-voyage-8

Vue à 180° avec l’océan et les montagnes.

Marcher jusqu’aux pieds de Fox Glacier

Avant de nous rendre à Fox Glacier, nous faisons une courte halte au lac Matheson pour admirer le reflet de la montagne dans ses eaux calmes.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-glacier-franz-josef-helicoptere-voyage-10

Le reflet de la montagne dans le lac Matheson.

Nous commençons notre découverte du glacier en nous rendant au belvédère qui offre un magnifique point de vue sur le glacier. Nous remontons ensuite dans notre van pour rejoindre le point de départ de la randonnée. Au fur et à mesure que nous avançons à travers la forêt primaire qui encercle le glacier, des panneaux indiquent jusqu’où il s’étendait en 1750, 1900 et 2010. Entre chaque panneau, des distances de plus en plus grandes ! On se rend vraiment compte de l’impact du réchauffement climatique. C’est assez effrayant ! On aurait bien voulu faire une randonnée sur le glacier, mais c’est interdit depuis 2014 pour des raisons de sécurité. Tant pis, on le verra de loin. 🙁

©playingtheworld-nouvelle-zelande-glacier-franz-josef-helicoptere-voyage-12

Vue sur le glacier Fox depuis le belvédère.

Le chemin qui mène aux pieds du Fox Glacier est plutôt facile malgré une fin pentue et rocailleuse. Il nous a fallu 30 minutes pour arriver au point d’observation situé à 400 mètres du glacier.

Survoler le glacier Franz Josef en hélicoptère

Une petite vingtaine de kilomètres séparent Fox Glacier de Franz Josef. Nous arrivons donc au petit village de Franz Josef en début d’après-midi où nous avons rendez-vous avec The Helicopter Line pour un vol de 20 minutes au dessus du glacier.

La légende du glacier Franz Josef

En maori, le glacier Franz Josef s’appelle Kā Roimata o Hine Hukatere, ce qui signifie « Les pleurs de Hine Hukatere ». La légende raconte que Hine Hukatere aurait gravit la montagne avec son amoureux. Ce dernier aurait été emporté par une avalanche. Anéantie par la perte de son âme-soeur, Hine Hukatere aurait pleuré et ses larmes auraient formé le glacier !

©playingtheworld-nouvelle-zelande-glacier-franz-josef-helicoptere-voyage-19

©playingtheworld-nouvelle-zelande-glacier-franz-josef-helicoptere-voyage-22

©playingtheworld-nouvelle-zelande-glacier-franz-josef-helicoptere-voyage-21

Après un rapide briefing sur les règles de sécurité, je me dirige vers la zone de décollage (seul, car Chloé a toujours aussi peur dans les engins volants). En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire me voici dans les airs à contempler l’étendue bleue du glacier qui s’étend en dessous de moi. Après avoir survolé plusieurs fois le glacier, notre pilote nous fait atterrir tout en haut de la montagne. Nous avons alors une dizaine de minutes pour profiter de l’endroit, prendre des photos et réaliser la chance qu’on a d’observer le glacier d’en haut ! Puis vient le moment de revenir à la base. L’excursion ne dure que 20 minutes mais vaut vraiment le coup et reste l’un de moments les plus incroyable de mon voyage en Nouvelle-Zélande.

Voici la vidéo de mon vol en hélicoptère au dessus du glacier Franz Josef ! 🙂

Nous n’aurons malheureusement pas la chance de faire la randonnée qui mène jusqu’au glacier Franz Josef car de fortes pluies sont attendues les jours suivants. Cela nous donne une bonne excuse pour revenir en Nouvelle-Zélande. En attendant, nous reprenons notre route vers le nord et laissons pour de bon ce coup-ci les montagnes de l’île du sud.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-glacier-franz-josef-helicoptere-voyage-11

Et encore un grand merci à The Helicopter Line qui nous a offert le vol de découverte au dessus du glacier Franz Josef. You are the best ! 🙂

Vous partez en Working Holiday Visa bientôt ? Découvrez l’assurance CAP Working Holiday de Chapka Assurances  ! En plus vous avez -5% pour vous en cliquant sur le lien !!!!!

Infos utiles : 

  • Venir à Fox Glacier & Franz Josef

C’est pas compliqué, il n’y a qu’une seule route qui longe la côte ouest ! Il faut compter 6h de route depuis Wanaka.

  • Où dormir sur la côte ouest ? 

Comme tout endroit touristique, les villages de Fox Glacier et Franz Josef proposent de nombreux hébergement. Si vous voyagez en van, le mieux reste de dormir sur le free camp Gillespies Beach Campsite. On a adoré cet endroit où on peut apercevoir d’un coup d’oeil la mer et les montagnes.

  • Survoler le glacier Franz Josef en hélicoptère

La société The Helicopter Line propose différentes formules pour aller observer les glaciers depuis le ciel. J’ai personnellement testé le vol de découverte de 20 minutes au dessus du glacier Franz Josef (235$). Il est également possible de survoler les deux glaciers (310$) et même de faire le tour du Mont Cook (450$).

Plus d’infos sur le site www.helicopter.co.nz et sur leur page Facebook The Helicotper Line, New-Zealand

7 Comments

©playingtheworld-nouvelle-zelande-milford-sound-fiordland-voyage-31

Des forêts primaires profondes, des montagnes majestueuses, des fiords sans fin… Voilà ce qui attend le voyageur qui se rend aux confins de la Nouvelle-Zélande, au sud-ouest de l’île du sud, dans l’impressionnant parc national de Fiordland. Après avoir traversé les paysages vallonnés des Catlins, on était vraiment impatient de découvrir la région la plus sauvage du pays et voir au passage notre tout premier fiord. Et pas n’importe lequel, s’il vous plait : Milford Sound !

Mais au fait, c’est quoi un fiord ?

Un fiord est une vallée façonnée par un glacier qui a glissé jusqu’à la mer et qui a été envahi par la mer une fois le glacier fondu. En gros, c’est un bras de mer qui s’enfonce dans les terres et qui est entouré de montagnes.

Milford Sound, c’est un peu la star ici. Étant le seul fiord accessible en voiture, il reçoit la visite de 550 000 touristes par an, faisant de lui l’un des lieux les plus visités de Nouvelle-Zélande. Pour en profiter pleinement, nous avons embarqué avec Milford Cruise pour une croisière au milieu du fiord. Un moment de détente bien mérité après tous ces kilomètres avalés en van.

On avait peur d’avoir mauvais temps en y allant hors saison (fin mai 2016). Mais finalement, nous avons eu une superbe journée ensoleillée ! 🙂

Une route longue et majestueuse

Si tous les chemins mènent à Rome, il n’y a qu’une seule route qui mène au Milford Sound : la highway 94, une route majestueuse qui serpente entre montagnes et forêts dans un paysage à couper le souffle. Longue de 120km, elle relie la petite ville de Te Anau au port de Milford. Et entre les deux, rien ! On a donc fait le plein d’essence et de nourriture à Te Anau avant de pénétrer dans le parc national.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-milford-sound-fiordland-voyage-36

Il faut compter entre 2 et 3 heures pour rejoindre Milford. Mais il y a tellement de beaux sentiers de randonnées et d’arrêts photo que nous avons passés deux jours dans le parc national. Parmi les courtes randonnées que nous avons faites, notre préférée reste Key Summit, 3h de marche qui nous ont menés en haut d’un pic avec une vue imprenable à 360° sur les montagnes environnantes. Et comme il a fait super beau, on en a vraiment pris plein les yeux !

©playingtheworld-nouvelle-zelande-milford-sound-fiordland-voyage-12

On aurait beaucoup aimé marcher quelques heures sur la Milford Track, l’une des 9 Great Walk de Nouvelle-Zélande. Malheureusement, les bateaux qui mènent au départ de cette randonnée ne fonctionnent pas en hiver. En même temps, il faut être sacrément motivé pour s’y attaquer. 4 à 5 jours sont nécessaires pour venir à bout de ses 50km de long. Et le nombre de marcheurs est limité pour permettre à chacun d’avoir une place dans les huttes (refuges) qui jalonnent le sentier.

On a également fait la connaissance des kéas, ces gros oiseaux au look de perroquet vert et rouge qui raffolent des joints en caoutchouc des voitures !

13332720_1139093116150709_28089777969488157_n

Nous avons aussi du emprunter le Homer Tunnel, un sous-terrain sombre, étroit et bien flippant de plusieurs kilomètres sous la montagne. Une fois arrivé à Milford, pas grand chose : un café, un resort et le port d’où partent toutes les croisières.

La croisière sur le Milford Sound

Plusieurs entreprises proposent des croisières sur le Milford Sound. Les prix, le temps de la croisière et la taille du bateau varient d’une compagnie à une autre pour un tour sensiblement identique. Nous avons embarqué avec Milford Cruise qui nous a gentiment invité à découvrir leur croisière.

Nous embarquons à 9h00 pour la croisière du matin. Ce jour-là, nous sommes à peine une vingtaine de touristes sur le petit bateau. Nous sommes bien content de ne pas être dans l’un des ses gros bateaux-usines remplis à craquer. Chris, le membre d’équipage passe du temps avec chacun de nous pour nous expliquer plein de trucs intéressants sur les fiords. Il nous explique aussi que la compagnie limite le nombre de passagers à 60 maximum pour que l’on puisse se déplacer facilement sur le bateau pendant la croisière. Café/thé et cookies en main, nous sommes prêts à profiter pleinement du voyage.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-milford-sound-fiordland-voyage-32

L’emblématique Mitre Peak, la porte d’entrée de Milford Sound

Derrière la vitre ou sur le pont, nous passons à coté de Mitre Peak et ses 1 692 mètres de haut, l’emblème et la porte d’entrée de Milford Sound. Pendant deux heures de croisière, nous remontons le fiord jusqu’à la mer de Tasman, 15km plus loin avant de faire demi-tour et de revenir à Milford. Les montagnes alentours sont impressionnantes. Des dizaines de chutes d’eau tombent avec fracas de plusieurs dizaines de mètres dans la mer. Le bateau fait quelques arrêts de long des gigantesques falaises pour nous rapprocher le plus près possible des cascades et des colonies de phoques qui se réchauffent au soleil. Chris nous dit qu’avec un peu de chance, on peut même apercevoir des dauphins, des pingouins et des baleines… Malheureusement, on ne verra que des phoques ce jour-là ! 🙁

L'entrée du fiord Milford Sound

L’entrée du fiord Milford Sound

©playingtheworld-nouvelle-zelande-milford-sound-fiordland-voyage-25

©playingtheworld-nouvelle-zelande-milford-sound-fiordland-voyage-21Pendant plus de deux heures, on en a vraiment pris plein les yeux et on serait bien resté plus longtemps sur le bateau. Mais il est déjà temps pour nous de continuer la route, direction Queenstown et les montagnes. Heureusement, on a encore un peu le temps pour une petite rando et… une baignade TRES FRAICHE dans une rivière !

©playingtheworld-nouvelle-zelande-milford-sound-fiordland-voyage-38©playingtheworld-nouvelle-zelande-milford-sound-fiordland-voyage-39

Notre ressenti

Fiordland reste l’un de nos endroits préférés en Nouvelle-Zélande et la croisière sur le Milford Sound l’un de nos meilleurs souvenirs. On a adoré nous retrouver pendant deux jours au milieu de cette nature sauvage et omniprésente. Il faut dire qu’on a eu beaucoup de chance avec le temps, quand on pense que Fiordland est l’une des régions les plus humides au monde avec plus de 200 jours de pluie par an ! 😉 On reviendra certainement un jour pour explorer d’autres fiords, comme Doubtful Sound par exemple.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-milford-sound-fiordland-voyage-30

Infos utiles :

Comment venir à Milford ?

En voiture, prendre la Highway 94. Compter 2-3 heures depuis Te Anau et 4-5 heures depuis Queenstown.

Quand visiter Milford Sound ?

Chaque période de l’année présente des avantages et des inconvénients :

  • l’été (janvier à mars) – route dégagée mais eaucoup de touristes
  • l’hiver (mai à aout) – très peu de touristes mais risque de routes bloquées par la neige (chaines obligatoire à partir du 1er juin)
  • le printemps et l’automne seraient donc les meilleurs périodes ! 🙂

Côté climat, on peut connaitre les 4 saisons en une seule journée. Pensez à prévoir pull et imperméable ! 😉

Faire une croisière sur Milford Sound avec Milford Cruise : 80$/personne, 2h30 de croisière, thé, café et gâteaux offert à volonté. Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le site Internet www.cruisemilfordnz.com ou les suivre sur la page Facebook Cruise Milford

Où dormir dans Fiordland ?

Les hébergements à Milford sont très chers. On conseille donc de s’arrêter dormir dans les camps gérés par le DOC (Department Of Conservation) situés sur la première partie de la route. 6$ par nuit et par personne. Généralement, les sites sont situés dans des endroits merveilleux, près d’un lac ou d’une rivière avec toujours les montagnes en toile de fond ! 🙂

4 Comments

©playingtheworld-nouvelle-zelande-rotorua-helpx-voyage-61

Lors de notre voyage au Laos en février 2016, nous avions testé le HelpX, une expérience super enrichissante qui nous avait permis de partager le quotidien d’une famille laotienne. Nous avons voulu vivre la même expérience en Nouvelle-Zélande. En parcourant le site HelpX.net, nous sommes tombés sur l’offre d’Anna vivant à Rotorua sur l’île du nord. Elle propose le gîte et le couvert en échange de quelques heures de “travail” dans la maison. Voilà comment nous avons partagé la vie d’une famille néo-zélandaise pendant une semaine.

Comme à la maison

Nous nous sommes très rapidement intégrés à la famille. Anna a commencé par nous présenter son mari Dave et leurs trois adorables filles : Sophie (11 ans), Evelynn (6 ans) et Lucy (3 ans). Ils vivent dans une jolie maison dans la périphérie nord de Rotorua. Depuis le jardin, on aperçoit les collines verdoyantes alentour. Anna nous a ensuite expliqué ce qu’il y avait à faire dans la maison : un peu de jardinage, faire à manger pour la famille tous les soirs mais surtout passer du temps avec chacun. Bref, on ne peut pas vraiment appeler cela du “travail”. C’est simple, pendant une semaine, on a vécu comme si on avait été chez nous. La seule difficulté, qui finalement n’en était pas une, était de trouver des idées originales de recettes végétariennes.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-rotorua-helpx-voyage-3

Des journées bien rythmées

Généralement, nous étions libres le matin. On discutait beaucoup avec Anna. Romain travaillait dans le jardin jusqu’à ce que les filles rentrent de l’école vers 15h30. C’était alors l’heure de préparer le repas du soir. Une fois les filles couchées vers 19h, nous passions la soirée à discuter avec Anna et Dave autour d’une tasse de thé.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-rotorua-helpx-voyage-61

Nous avons aussi passé beaucoup de temps à jouer avec les filles. Elles étaient un peu timides les premiers jours mais on a rapidement appris à se connaître. C’était l’endroit rêvé pour jouer avec des enfants néo-zélandais. Nous leur avons appris le jeu du facteur et “1, 2, 3, soleil”. Elles ont adoré ce jeu et voulaient y jouer tout le temps ! 🙂 Un soir, Chloé a accompagné Anna pour soutenir Sophie à son match de hockey.

 

Romain en "cage"

Romain en “cage”

©playingtheworld-nouvelle-zelande-rotorua-helpx-voyage-15

Lucy, la petite dernière

Premier contact avec la culture maorie

La famille d’Anna est très impliquée dans la conservation de la culture maorie. Lucy, la petite dernière va dans une école 100% maorie où tous les cours sont donnés en maori. Evelynn, la seconde, va dans une école mixte. Nous l’avons accompagné plusieurs fois et avons pu rencontrer son institutrice. Elle nous a même proposé d’assister à la répétition de Kapa Hakka, une fête traditionnelle maorie pendant laquelle les enfants ont chanté et fait des danses maories. Nous sommes retourné une autre fois dans sa classe pour leur parler de notre tour du monde et jouer avec eux. “1, 2, 3, soleil” et “poisson pêcheur” doivent maintenant être à la mode à Rotorua ! 😉

Sur le chemin de retour de l'école

Sur le chemin de retour de l’école

©playingtheworld-nouvelle-zelande-rotorua-helpx-voyage-53

VTT et ballade en famille

Anna et Dave sont des mordus d’activités en plein air. Anna nous a emmené faire du VTT sur les flans du volcan qui surplombe la ville. Malgré une chute au bout de 100m pour Chloé, ça a été une super sortie en pleine forêt, au milieu des fougères géantes. Romain y est retourné seul avec Dave pour une session un peu plus sportive. Si on était venu en été ou en hiver, on aurait pu faire du ski ou du ski nautique. Ce sera pour la prochaine fois ! 😉

Nous avons également vécu un dimanche en famille en faisant une ballade tous ensemble autour d’un lac. Les filles et Romain ont profité du beau temps pour se baigner un peu. Une fois de plus, un super moment de partage.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-rotorua-helpx-voyage-38

©playingtheworld-nouvelle-zelande-rotorua-helpx-voyage-42

Comme une odeur d’œuf pourri

Le reste de nos temps libres, nous les avons employés à découvrir la région. Rotorua est une ville entourée de volcans toujours en activité. Des vapeurs de souffre s’échappent des nombreux cratères qui se situent autour et dans la ville. D’où une petite odeur de souffre ! On peut même prendre un bain de pieds thermal au cœur de la ville. Les autres jours nous nous sommes rendus en stop à Hobbiton, le village des Hobbits et Wai-O-Tapu, un site géothermique aux couleurs impressionnantes. Et nous nous sommes baigné à Kérosen Creek, une rivière d’eau chaude accessible gratuitement.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-rotorua-helpx-voyage-26

Le lac Rotorua

©playingtheworld-nouvelle-zelande-rotorua-helpx-voyage-30

Champagne pool à Wai-O-Tapu

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-18

Hobbiton

Pour plus d’infos sur Hobbiton, vous pouvez lire notre article Hobbiton : une journée chez les Hobbits

Bilan de notre semaine de HelpX en Nouvelle-Zelande

Cette semaine passée au sein d’une famille kiwi nous a permis de découvrir un peu plus la culture néo-zélandaise et maorie. Nous avons adoré vivre comme eux et avec eux et nous avons été bien triste de les quitter au moment de reprendre la route. On essayera de repasser par Rotorua leur dire bonjour quand on remontera vers Auckland. 😉

©playingtheworld-nouvelle-zelande-rotorua-helpx-voyage-49

Infos pratiques

  • Pour faire du HelpX : www.helpx.com
  • Venir à Rotorua : 2h30 de route depuis Auckland
  • Prix d’entrée d’Hobbiton : 79$
  • Prix d’entrée de Wai-O-Tapu : 35$

 

Vous partez en Working Holiday Visa bientôt ? Découvrez l’assurance CAP Working Holiday de Chapka Assurances  ! En plus vous avez -5% pour vous en cliquant sur le lien !!!!!

 

4 Comments

DCIM100GOPROG0132830.

L’un des aspects qui nous attirait le plus avant d’arriver en Nouvelle-Zélande est que l’on pouvait voir de très près des animaux sauvages qu’on n’a pas l’habitude de croiser. Des dauphins, des baleines, des otaries (ou lions de mer)… il suffit de s’approcher des côtes pour voir tout ce petit monde s’amuser gaiement dans l’eau. Les observer c’est sympa, mais les côtoyer dans leur milieu naturel c’est encore mieux ! Et pour cela, une seule direction : Kaikoura ! Nager avec les dauphins est devenu la spécialité de cette petite ville située sur la côte est de l’île du sud. Kaikoura est notre première destination de road-trip. Ayant déjà nagé avec les lions de mer lors de mon WHV en Australie, je voulais absolument partir à la rencontre des dauphins et réaliser au passage un de mes rêves.

Kaikoura est une toute petite localité organisée autour de deux rues. Ici toute la vie tourne autour des colonies d’otaries et de dauphins qui vivent au large de la ville. Dès notre arrivée, nous nous rendons à Dolphins Encounter, la seule entreprise de la ville qui emmène les touristes nager avec les dauphins. La femme de l’accueil nous explique qu’une tempête approche et que les sorties en mer des prochains jours risquent d’être annulées. Mais il y a un petit espoir pour le lendemain matin. Sans hésiter, nous réservons nos places en espérant que le temps soit encore suffisamment clément pour nous permettre de prendre la mer. En nous réveillant le lendemain, grande surprise, le temps est au beau fixe et malgré un vent froid plutôt désagréable, le soleil semble vouloir pointer le bout de son nez !

Une trentaine de dauphins autour de moi

Nous avons rendez-vous à 8h00 à l’accueil de Dolphin Encounter. Je pars essayer ma combinaison intégrale pendant que Chloé regarde une vidéo sur les dauphins. Elle n’est pas très fan de nager dans une eau gelée ! Elle prefère rester sur le bateau pour les observer depuis le pont. Une fois tout le monde prêt, une navette nous emmène au port. Nous embarquons sur le bateau et partons vers une baie au large de Kaikoura. Au bout de quelques minutes, nous apercevons les premiers ailerons. Des groupes d’une dizaine de dauphins foncent droit sur nous. C’est le moment de se jeter à l’eau !

En me dirigeant à l’arrière du bateau avec mon matériel de snorkeling, j’appréhende un peu à l’idée de plonger dans une eau à 13 degrés ! Heureusement, ma combinaison est super épaisse. C’est à peine si je sens le froid. L’excitation de voir un dauphin doit aussi y être pour quelque chose ! Une fois dans l’eau, je nage dans la direction que m’indiquent les accompagnatrices. Je “chante” et pousse des petits cris aigus dans mon tuba. Il parait que ces bruits attirent les dauphins qui sont curieux de voir d’où ils viennent. L’eau est turquoise mais je ne vois pas à plus de 3 mètres autour de moi. C’est assez angoissant. Tout à coup, j’aperçois une masse énorme me foncer dessus. Puis deux, puis trois. Une dizaine de dauphins bleus et blancs nagent bientôt autour de moi, apparaissant et disparaissant à toute vitesse. Certains s’approchent vraiment très près de moi. J’aimerais les suivre, les caresser et plonger avec eux mais ma combinaison bloque tous mes mouvements. Même avec les palmes, ça ne sert à rien d’essayer de les suivre. Je finis par dériver tranquillement en les appelant et en attendant qu’ils viennent jouer avec moi.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-kaikoura-dauphin-voyage-21

Après 3 plongées et plus d’une trentaine de dauphins croisés, c’est l’heure de remonter à bord. Des douches et des boissons chaudes sont là pour me réchauffer. Nous continuons la ballade en mer pour observer les dauphins depuis le bateau. On va jusqu’à deux énormes rochers sur lesquelles vit une quinzaine d’otaries. On aperçoit même quelques albatros dans les airs et sur la mer. Cette sortie en mer aura finalement été parfaite du début à la fin. Et c’est sous un soleil de plomb et escortés par quelques dauphins que nous rentrons au port.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-kaikoura-dauphin-voyage-25

©playingtheworld-nouvelle-zelande-kaikoura-dauphin-voyage-17

©playingtheworld-nouvelle-zelande-kaikoura-dauphin-voyage-16

Voici la vidéo de ma plongée avec les Dusky Dolphins de Kaikoura :

Mon ressenti

Nager avec des dauphins en liberté est une expérience extraordinaire à vivre au moins une fois dans sa vie. On se sent vraiment petit dans l’eau à côté des ces mammifères qui sont parfois plus grand que nous. Mais la rencontre reste un moment magique qui restera graver à vie dans ma mémoire. Et puis les Dusky Dolphin sont vraiment curieux et joueur. Ils n’ont vraiment pas peur de s’approcher très près du plongeur et l’interaction avec eux se fait donc relativement facilement et rapidement.

Ca peut paraître frustrant de ne pas les voir plus longtemps ou de ne pas avoir plus d’interactions avec eux. Ca force à se rappeler qu’en mer, ce sont eux qui décident si ils veulent s’approcher. Et au final, une minute passée avec un dauphin heureux en pleine mer ne vaut-il pas mieux qu’une heure avec un dauphin prisonnier dans un centre aquatique ?

©playingtheworld-nouvelle-zelande-kaikoura-dauphin-voyage-13

Infos utiles

Venir à Kaikoura : 2h30 de route vers le nord depuis Christchurch / 2h vers le sud depuis Picton

Prix d’une excursion avec Dolphin Encounter :

  • observation seule : 90$
  • nager avec les dauphins : 170$

Bon à savoir :

  • De nombreux journaux et magasines gratuits dans les visitor centers proposent des bons de réduction de 10%.
  • Si la météo ou les comportement des dauphins ne permet pas de nager avec eux, vous êtes remboursé au tarif d’une observation seule.
  • Si le bateau n’arrive pas à repérer des dauphins, l’excursion vous est remboursée. Dolphin Encounter garde cependant 40$ pour couvrir les frais de sortie en mer.

Oú dormir à Kaikoura quand on est en van : il existe un free camp à 30 minutes au nord de la ville en longeant la mer, à seulement 4 kilomètres d’une colonie d’otaries et du bassin des bébés phoques ! 🙂

©playingtheworld-nouvelle-zelande-kaikoura-dauphin-voyage-3

©playingtheworld-nouvelle-zelande-kaikoura-dauphin-voyage-1

 

Vous partez en Working Holiday Visa bientôt ? Découvrez l’assurance CAP Working Holiday de Chapka Assurances  ! En plus vous avez -5% pour vous en cliquant sur le lien !!!!!

7 Comments
©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-15

Bienvenue chez les Hobbits !

La Nouvelle-Zélande est clairement LA destination pour tous les fans du Seigneur des Anneaux et de la trilogie Le Hobbit. Avec ses montagnes enneigées, ses volcans fumants, ses lacs bleus turquoises, ses gigantesques prairies verdoyantes… le réalisateur Peter Jackson ne pouvait pas trouver un meilleur pays pour donner vie à la Terre du Milieu. Et en tant que grand fan de cet univers, il était impossible de ne pas visiter Hobbiton, le village des Hobbit !

Dans un trou vivait un Hobbit…

Note pour les non initiés : un Hobbit est un personnage imaginaire de la taille d’un enfant de 8 ans. Il a les oreilles pointues et les pieds poilus. Un Hobbit vit généralement dans une maison douillette creusée à flan de colline dans un petit village appelé : la Comté. Les hobbits Bilbon et Frodo Saquet sont les héros principaux de la saga.

Nous avons profité d’un de nos nombreux temps libres lors de notre semaine de HelpX à Rotorua pour partir à la découverte d’Hobbiton. Pour s’y rendre, il existe deux options. Soit on a un véhicule, dans ce cas on peut se rendre directement à l’entrée du site. Soit on n’en a pas et le départ en bus se fait depuis le visitor center de la petite ville de Matamata, à quelques kilomètres du site. Fidèle à notre habitude, nous avons rejoint Matamata très facilement en stop (2 voitures et 1h de route au lieu de 45′). Après avoir payé les 79$ chacun d’entrée (ça fait mal mais on se rend vite compte que tout coûte cher en Nouvelle-Zelande), nous montons dans le bus au couleur du film, direction : la Comté !

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-1

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-3

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-2

Secrets de tournage et bière au soleil

Pour arriver sur les lieux où ont été tournés les films, nous traversons des champs peuplés de moutons. Des collines verdoyantes s’étendent jusqu’à l’horizon. Pas de doute, on est bien dans la Comté !

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-5

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-6

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-4

Le chauffeur nous explique que Sir Peter Jackson aurait repéré la ferme du fermier Alexander lors d’un repérage aérien en hélicoptère. Il aurait proposé au fermier de louer son terrain pour construire là Comté. Le fermier a d’abord refusé, puis sur l’avis éclairé de sa femme, il fini par accepter. La Comté est construite puis démontée une première fois en 1998 pour le tournage de la trilogie Le Seigneur des Anneaux. Quand Peter Jackson revient quelques années plus tard pour tourner Le Hobbit, le fermier demande ce coup-ci à ce que les maisons soient construites en dur (bois, pierre, verre…) et non pas en polystyrène afin de conserver le village en l’état après le tournage. Notre bon fermier doit maintenant être plus occupé à compter ses billets que ses moutons ! 😉

Le bus nous dépose à l’entrée d’un sentier, point de départ de notre visite. Car oui, Hobbiton ne se visite qu’avec un guide. Généralement, on n’aime pas trop les visites en groupe. Mais là, on doit reconnaître que ça apporte un véritable plus à la visite. Et coup de bol pour nous, on a un petit groupe ! On va pouvoir bien prendre notre temps devant chaque maison. Notre guide est super dynamique et motivée et surtout, elle est incollable sur les films. Elle nous emmène de maison en maison, s’arrêtant de temps en temps pour nous raconter quelques secrets de tournage ou anecdotes sur les films. C’est comme ça par exemple qu’on a appris que :

  • l’armée néo-zélandaise a donné un coup de pouce en construisant des routes et en effectuant des terrassements pour faire naître la Comté
  • une scène de crépuscule a été tournée au lever du soleil avant d’être montée à l’envers (on voit d’ailleurs un oiseau voler à reculons !)
  • un gâteau en polystyrène brûle derrière Bilbon au moment où il fait son discours d’anniversaire
  • la majorité des 44 maisons de la Comté ont été construites deux fois. Une fois en petit format pour que les acteurs jouant des “humains” paraissent plus grands. Et une fois en grand pour que les acteurs jouant les Hobbits soient de la même taille que leur petite maison. Pas bête ! 😉

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-7

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-16

Pendant presque 2h, on va de découverte en émerveillement. Rien n’a été laissé au hasard et le village semble toujours vivre. Du linge sèche sur le fil, de la fumée sort d’une fausse cheminée et de vrais fruits et légumes poussent dans les vergers et sont régulièrement cueillis par les personnes travaillant ici. Je reconnais tous les lieux du film : le chemin par lequel Gandalf le magicien arrive entre deux murs de pierre, l’arbre au pied duquel est organisée la soirée d’anniversaire de Bilbo et, le clou du spectacle, Cul-de-sac, la maison oú vivent Bilbo et Frodo (avec son arbre factice à son sommet)…

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-18

Cul de sac

La visite se termine par un tour à l’auberge du dragon vert où on nous offre une bonne bière (ou du cidre) qu’on peut déguster soit à l’intérieur auprès du feu dans un grand fauteuil, soit au soleil à l’extérieur pour contempler une fois de plus ce merveilleux site. Apres cela, le bus nous ramène à l’entrée pour un passage obligé au café et à la boutique de souvenirs sans grand interêt. Puis c’est le moment de rentrer à Matamata.

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-28

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-32

Dernier coup d’oeil sur la Comté

Notre ressenti

En tant que fan du Seigneur des Anneauxj’ai bien évidemment ADORÉ la visite de Hobbiton. L’entrée est un peu cher mais c’est un petit sacrifice par rapport au plaisir de se retrouver plongé là oú la magie a eu lieu. Même les personnes qui n’ont pas vu les films, voire qui ne les aime pas du tout passe un agréable moment à Hobbiton. Vous pourrez demander à Chloé ! 😉

©playingtheworld-nouvelle-zelande-hobbiton-voyage-34

Infos utiles

Venir à Hobbiton :

  • en voiture : 45 minutes depuis Rotorua / 2 heures depuis Auckland
  • en bus depuis Matamata, comprit dans le prix du billet

Prix d’entrée : 79$ par adulte / 39,50$ par enfant de 9 à 16 ans / Gratuit avant 9 ans (comprend une boisson à l’auberge du dragon vert)

Temps de visite : environ 2 heures

 

Vous partez en Working Holiday Visa bientôt ? Découvrez l’assurance CAP Working Holiday de Chapka Assurances  ! En plus vous avez -5% pour vous en cliquant sur le lien !!!!!

4 Comments

DSC00965

Nous voici dans le 9ème pays de notre tour du monde : la Nouvelle-Zélande ! Nous avons décidé d’y rester 2 mois pour profiter au maximum de ce pays. Pour nous déplacer, nous avions plusieurs options : le bus, le van ou le stop. Comme nous voulions vraiment tester le stop et faire un road-trip, nous avons choisi de faire l’île du sud en van et nous nous sommes laissés les deux premières semaines dans le Nord pour tester le stop, et on doit reconnaître que ça a vraiment bien marché ! Voici un petit résumé de nos premiers jours en Nouvelle-Zélande. Après avoir lu cet article, vous n’hésiterez plus à faire du stop 😉

Le départ d’Auckland

Après avoir passés deux journées à Auckland, c’est avec tout plein d’entrain que nous sommes partis sur les routes. On a rdv dans 2 jours à Rotorua pour faire du helpx dans une famille de kiwis. Ça nous laisse 2 jours pour tester le stop. Nous commençons par prendre un train de banlieue pour nous faire sortir un peu de la ville. Notre objectif : Taupo. Nous avons pris un ticket de train pour Manurewa pour 8$ chacun (environ 1h). On s’est dit qu’il serait plus facile de trouver une voiture en étant sorti de la ville. Départ de la gare du centre ville 8h, arrivée à Manurewa 9h.
Nous avons un GPS qui fonctionne hors connexion, heureusement.DSC00971
Nous nous placons sur une route et nous rendons compte que personne ne va sur la route principale, ce sont des personnes qui vont au travail ou qui font leur courses. Au bout de 10 minutes nous nous demandons si nous avons bien fait de sortir de la ville, car nous ne sommes toujours pas sur la route principale et l’autoroute est située à quelques kilomètres. Heureusement, une dame s’arrête et nous propose de nous emmener jusqu’à la bifurcation de l’autoroute et nous dit qu’effectivement on est très mal placé ! Cette dame est notre premier contact ici. Elle est très agréable. Elle est Irakienne et vit ici depuis 10 ans. Elle nous explique qu’elle adore rendre service aux gens.

Après cette brève conversation, nous voici à la bifurcation direction Hamilton. Nous sommes encore très mal situés, les voitures arrivent trop vite et il y a peu d’espace pour s’arrêter. Au bout de 30 minutes personne ne s’est arrêté, et pourtant beaucoup de voitures passent. On se demande si on a bien fait de nous positionner ici quand soudain, une femme d’une cinquantaine d’années s’arrête et nous dit de nous dépecher de monter, elle va un peu avant Hamilton. C’est parfait pour nous ça nous fera sortir définitivement d’Auckland. Elle nous apprend qu’il est interdit pour les voitures de s’arrêter là où nous étions. Au moins nous sommes au courant maintenant ! Nous discutons tout le trajet avec elle soit environ 1h. Elle est maorie ! Ah chouette on a plein de questions ! Elle nous parle de la colonisation, de son métier dans l’éducation et de ses enfants qui voyagent. Elle est très curieuse et nous échangeons beaucoup avec elle tout en contemplant les milliers d’hectares de verdures qui défilent devant nous.

DSC00975Une vingtaine de kilomètres avant Hamilton, elle nous dépose sur une nationale, cette fois nous avons de l’espace pour les voitures. Nous attendons à peine 10 minutes quand un jeune couple s’arrête. Ils vont à Cambridge, en plein dans notre direction ! Ils sont Indiens et font leurs études à Auckland. Ils vont voir un ami pour le week-end. On discute un peu avec eux mais ils ont l’air un peu timides. Nous voyageons une bonne demie heure avec eux avant d’être déposés à la sortie de Cambridge. Il est 13h et nous trouvons une table de pique nique sur le bord de la route. Nous avions préparé des sandwichs. Nous faisons une petite pause avant de repartir.
Nous revoilà au bord de la route les pouces levés. A peine 10 minutes et un jeune homme de 24 ans s’arrête. Il va à Tauranga.

IMG_4610
 Ce n’est pas notre destination mais il nous avance jusqu’au prochain croisement. Quand on lui demande d’où il vient il nous répond : “New Zealand of course ! ” ça lui paraissait évident, un peu moins pour nous… c’est le premier kiwi que nous rencontrons ! Il est fermier et nous propose de venir le voir le mois prochain quand nous reviendrons dans le nord en van. On garde son contact avec plaisir !

DSC00969

Nous voici à l’intersection Tauranga-Taupo. Il nous faudra attendre 5 minutes avant de découvrir notre dernier chauffeur de la journée. Il est kiwi. Il vit à Wellington avec sa femme qui est japonaise. Il est chanteur et musicien. Il est en tournée et rentre chez lui. Il nous déposera donc à Taupo, cool !

Nous découvrons sa musique assez sympa. Il nous parle de son pays, de son amour de la musique. Bref, il est content d’avoir des compagons de route car son trajet est long. Avant d’arriver à Taupo, il nous propose d’aller voir des cascades. Il a un peu de temps et c’est sur la route. Nous sommes ravis ! Il fait super beau et une petite visite touristique nous fait le plus grand bien. Nous voici à huka falls. L’eau est d’un bleu hallucinant !

Sur la route pour rejoindre Taupo il nous fait découvrir un freecamp au bord de la rivière où nous pourrons revenir quand nous aurons le van. L’endroit est parfait !DSC00979DSC00982

IMG_4613

Nous arrivons à notre destination. Nous avons mis 6h.

Nous choisissons de passer 2 nuits au Global Finns Backpackers en pensant faire la randonnée du Tongariro le lendemain… nous avions mal anticipé. La fameuse randonnée se situe à 80 kilometres environ de là et il faut commencer tôt. On se rend compte qu’on est un peu juste en temps car nous devons retourner à Rotorua le jour d’après pour commencer notre semaine d’HelpX dans une famille. Nous préférons nous consacrer sur Taupo et son lac. La randonnée sera pour le mois prochain !

Nous prenons une chambre en dortoirs à 21$ chacun. Il se trouve que c’est un dortoirs… pour 2 ! Parfait, le seul hic c’est la musique du bar d’en dessous. La chambre est bradée car nous sommes vendredi et la fête bat son plein jusqu’à 3h.

Une journée à Taupo

Cette nuit nous avons très peu dormi. L’aubergiste nous avait prévenu, les boules quies n’ont pas fait vraiment effet. C’est décidé ce soir nous irons voir l’ambiance 😉

DSC00992
Nous souhaitons nous baigner dans les sources d’eau chaudes. Le temps est splendide ! Nous marchons une petite heure pour rejoindre les bains chauds naturels.

DSC00997
Nous profitons de l’endroit, l’eau est bouillante. On a du mal à réaliser qu’on est en automne… et pourtant les feuilles des arbres et le jour qui tombe nous le rappelle.

Il fait nuit à 17h. Nous quittons notre petit coin de détente vers 16h pour assister à la fin du coucher de soleil sur le lac. C’est juste magnifique !

DSC01027

DSC01036

Direction Rotorua 

Le stop ça fonctionne carrément bien ! Nous décidons de partir vers 10h30. Nous ne sommes qu’à une heure de Rotorua et nous devons y être dans l’aprem. Nous mettons un peu de temps pour sortir de la ville à pied. Une fois à la sortie, au bout de 15 min, un couple de fermiers laitiers nous embarque pour une dizaine de minutes. Il trouve l’endroit dangeureux près de la bifurcation, du coup il nous emmene un peu plus loin sur une grande ligne droite. Nous sommes au milieu de nul part et c’est génial ! On a peine le temps d’attendre 5 minutes qu’une jeune fille s’arrête. Elle est allemande, elle a 20 ans et est en working holidays visa. Elle a trouvé un boulot à Rotorua pour cueillir les kiwis. Parfait ! On papote pendant 1h jusqu’à ce qu’on arrive chez nos hôtes…

Durée totale du trajet : 2 heures environ.

Ces premiers jours en Nouvelle Zélande ont été un excellent moyen de rencontrer des gens et de s’imprégner du pays. On a trouvé qu’il était très facile d’etre pris en voiture. Les gens sont curieux et ouverts. On hésitera pas à en refaire dès que l’occasion se présentera. Si on avait eu plus de temps on aurait bien continué sur la partie sud, mais la solution de louer un van nous a paru plus simple et synonyme de liberté absolue, on va enfin retrouver ce sentiment qu’on avait en Australie il y a 5 ans.
En attendant, nous passons une semaine à Rotorua pour découvrir la vie dans une famille néo-zélandaise…

DSC01003

 

Vous partez en Working Holiday Visa bientôt ? Découvrez l’assurance CAP Working Holiday de Chapka Assurances  ! En plus vous avez -5% pour vous en cliquant sur le lien !!!!!

3 Comments