Posts from the ‘Pérou’ category

playingtheworld-perou-machu-picchu-voyage-19

Après quelques semaines au Chili, nous avons découvert le Pérou, 11ème pays de notre tour du monde. Les incas, le Machu Picchu, Cusco… ce pays nous fascinait depuis longtemps à travers ses  légendaires histoires de momies incas dont, on le reconnait, les aventures de Tintin ^^. Nous sommes restés un peu plus de 3 semaines. Itinéraire, budget, ressenti… voici le bilan de ce voyage au pays des incas.

Itinéraire

Nous sommes arrivés à Lima en avion depuis Santiago. Ce vol était inclus dans notre billet tour du monde.

Pour ceux qui arrivent en avion depuis l’Europe, on vous conseille de regarder les vols pour Lima sur le comparateur de vols Skyscanner pour trouver les meilleurs prix.

capture-decran-2016-12-26-a-12-45-42

Voici comment nous avons réparti les 24 jours :

Ville                                         Durée                  Moyen de transport

Lima                                       2,5 jours                   Bus de jour pour Ica
Huacachina                            3 jours                     Bus de nuit pour Arequipa   
Arequipa                                3 jours                      Bus de jour pour Cabanaconde
Canyon del colca                  3 jours                      Bus de jour pour Arequipa
Arequipa                                 1 jour                        Bus de nuit pour Cusco
Cusco et la vallée sacrée     6 jours                      Bus de jour pour le Machu Picchu
Machu Picchu                       2 jours                      Collectivo pour rentrer à Cusco
Cusco                                    3 jours                      Bus de nuit pour la Bolivie

Kilomètres parcourus : environ 2 900km.

Séjour réalisé du 10 août au 4 septembre 2016.

Budget

Au total pour 24 jours, nous avons dépensé 4 681 sols à deux, ce qui fait environ 616 euros/pers.

Soit un budget de 24,70€ par jour et par personne !

Pour info, le taux de change moyen en août 2016 : 1€ = 3,78 sols

capture-decran-2017-01-02-a-20-36-18Pour ce pays là, nous sommes en dessous du budget prévisionnel de 28€/pers et avons pu économiser environ 247 € chacun par rapport au budget prévu (24 jours sur place au lieu de 30). Voir article : Budget : un an tour du monde.

Hébergement

La part hébergement représente 25% de notre budget. Il est très facile de trouver des chambres doubles à prix très abordable au Pérou.

Nous avons principalement dormi dans des hôtels et auberges. Le seul hôtel que nous avons réservé en avance est celui de Lima (car nous arrivions tard) et de Huacachina (car nous souhaitions nous reposer quelques jours et profiter d’une piscine). Le reste du temps, nous allions directement sur place pour comparer les hôtels et négocier le prix de la chambre.

La chambre la moins chère : 40 sols pour deux (10 euros)

La chambre la plus chère : 100 sols pour deux (26 euros)

  • 24 nuits d’hôtels ou d’auberges

3 nuits à l’Hôtel España à Lima => 65 sols (17€) chambre double avec salle de bain (endroit très agréable avec des perroquets, tortues et paons qui se promènent sur la terrasse. Autre avantage : c’est en plein centre de Lima et il est possible de réserver un chauffeur qui vient vous récupérer à l’aéroport le jour de votre arrivée (60 sols pour 2)
3 nuits à Desert Nights Ecocamp à Huacachina =>100 sols (26,30€) la chambre double incluant petit dej. Gros avantages : la piscine et hôtel situé en plein coeur des dunes de sable. Le seul inconvénient est le bruit des buggys qui partent très tôt le matin dans le désert, mais honnêtement ce bruit est omniprésent à Huacachina.
5 nuits à Arequipa au Home Sweet Home => 45 sols (12€) la chambre double avec petit dej et salle de bain partagée. Le lieu est très basique mais agréable. (nous avons négocié le prix sur place)
1 nuit à Cabanaconde à l’hôtel Arum Qurpawasi => 50 sols (13€) la chambre double avec salle de bain, petit dej 5 sols/pers (nous avons négocié le prix sur place)
1 nuit dans le Canyon del Colca au Llavar Hotel => 40 sols (10€) en chambre double dans un petit cabanon en bois avec salle de bain séparée, accès aux bains chauds gratuit
1 nuit dans le Canyon del Colca, à l’oasis de Sangalle => 40 sols (10€) la chambre double sans salle de bain, avec accès à la piscine gratuitement.
1 nuit à l’hôtel Valentina à Cusco => 50 sols (13€) la chambre double avec salle de bain, lieu assez basique et sans charme, avec beaucoup de bruit, nous avons changé d’hôtel après 1 nuit
8 nuits à l’Hospedaje Carmen Alto => 60 sols (16€) la chambre double sans salle de bain, lieu agréable avec un patio et une cuisine, connexion internet assez bonne
1 nuit à l’hôtel Joe Inn à Aguas Caliente=> 40 sols (10€)la chambre double avec salle de bain, en plein centre, tout confort.

  • 3 nuits en bus (dont une pour rejoindre la Bolivie)

BON PLAN pour ceux qui réservent l’hébergement en avance sur internet : Le site de Cashback iGraal.com vous permet d’économiser 4% sur Booking ou encore 3,5% sur Hostelworld et plein d’autres sites sur Internet (La FNAC, La Redoute, Darty…). Une fois votre compte créé sur iGraal, vous êtes redirigé sur le site de réservation d’hôtel de votre choix. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre hôtel normalement et une fois le paiement effectué, iGraal crédite sur votre compte le pourcentage remboursé. Dès que vous avez 20€, vous pouvez demander à iGraal un virement sur votre compte bancaire. De quoi voyager encore plus ! 😉

Si ce bon plan vous intéresse, voici notre lien de parrainage iGraal pour obtenir 5 à votre inscription ! 🙂

Nourriture, boissons

La partie nourriture est la part la plus importante de nos dépenses au Pérou, soit 34%. Il faut dire qu’on s’est fait plaisir en s’autorisant quelques restaurants plus chers que la norme. Après 9 mois de voyage, on a carrément eu un craquage et on s’est même offert une vraie raclette !!! hummmm…

On peut facilement manger un “almuerzo” (soupe + plat consistant) pour 8-10 sols le midi. En revanche le soir c’est souvent un peu plus cher, minimum 15 sols le menu. Et quand on veut vraiment se faire plaisir, on peut atteindre les 40 sols par personne rapidement (10€), ce qui reste tout de même très abordable.

Bref, on a trouvé qu’il était très facile de manger pas cher au Pérou.

Notre repas le moins cher : 5 sols/pers sur le marché de Pisac

Notre repas le plus cher : 40 sols/pers le “cuy” à Cusco au Victor Victoria

Nos bonnes adresses :
Ratatouille à Arequipa => 8 sols l’almuerzo (2€), ce resto très charmant propose des plats délicieux en mélangeant les saveurs françaises et péruviennes. Notre restaurant préféré du Pérou !
ViveMexico à Arequipa => environ 15 sols/pers le repas, on peut déguster des plats typiques mexicains
La Boheme à Cusco =>23 soles (5,75€) le menu : crêpe salée + salade , crêpe sucrée, et cidre. Une super crêperie où est retourné manger plusieurs fois.
Organika à Cusco => environ 15-22 sols le plat (4-6€) Pour manger un bon repas végétarien. On a testé les lasagnes aux légumes : un régal !
Lila Govinda à Cusco => Petit restaurant végétarien délicieux et typiquement péruvien. L’ « almuerzo » est à 8 soles (2€) et comprend une soupe, un plat consistant et boisson maison.
Buffet Frances à Cusco => Lieu idéal pour déguster une super raclette ( produits péruviens ) 25 sols/pers (6,50€)

On a aussi beaucoup aimé les boissons locales : les chichas morada (jus de maïs noir), les pisco sour (un cocktail avec l’alcool pisco mélangé avec du blanc d’oeuf), les bons jus de fruit frais sur les marchés, sans oublier les bières péruviennes (Arequipeña, Brahma, Cusquena). Petit bémol : le Inca Kola est très populaire au Pérou, mais nous ne sommes vraiment pas fan, c’est très sucré et chimique (avec un petit goût de Redbull).

Transports

La partie transports dans ce pays est assez importante : 19% du budget global.

Il est très facile de se déplacer au Pérou, notamment en bus où vous trouverez à chaque terminal de bus plusieurs compagnies pour votre destination. Les prix varient vraiment en fonction des compagnies et de la qualité du fauteuil. On a essayé des compagnies locales et privées.

Nos transports en chiffre :

– 2900 km parcourus

– 71 heures de bus

Les moyens de transport :

  • 3 bus de nuit

Ica à Arequipa (12h)=> 50 sols (12,5€), avec EconoCiva mais surclassé en SuperCiva en cama 180°, départ 18h30, arrivée 6h30
Arequipa à Cusco (11h) =>100 sols + 3 sols taxe, avec Oltursa, cama 180°, départ 20h30, arrivée 7h
Cusco à Copacabana (13h) => 20$ +1,30 sols taxe, avec Huayruro Tours, cama 160°, départ 22h30, escale à Puno de 5h30 à 7h, arrivée à Copacabana à 12h30

  • 7 bus de jour

– Lima à Ica (5h) => 45 sols , avec VIP Peru Bus, repas compris et film à bord, on a choisi un bus VIP pour commencer, mais un Peru Bus standard aurait très bien fait l’affaire.

– Arequipa à Cabanaconde (6h) => 17 sols/pers, avec Reyna, bus local.

– Cabanaconde à Arequipa (6h) => 17 sols/pers, avec Reyna, bus local.

– Cusco à Pisac (1h) => 3 sols/pers en bus local, départ toutes les 30 minutes à un terminal au sud à 10 minutes à pied du centre ville.

– Pisac à Cusco (1h) => 3 sols/pers en bus local, départ toutes les 30 minutes dans Pisac.

– Cusco à Ollantaytambo (2h) => Cusco-Urubamba (1h30) 6 sols/pers en bus local, puis Urubamba-Ollantaytambo (30mn) 1,5 sols/pers en collectivo.

– Ollantaytambo à Cusco (2h) => Ollantaytambo-Urubamba (30mn) 1,5 sols/pers en collectivo, puis bus Urubamba-Moray (prendre le bus pour Cusco arrêt sur le bord de la route), puis taxi pour visiter les Salinas et Moray, puis retour à Cusco avec le même bus local qu’au départ.

– Cusco à Hydroelectrica (6h30) => Cusco-Santa Maria, 10 sols/pers en bus local (5h), puis Santa Maria-Hydroelectrica, 15 sols/pers en collectivo (1h30)

– Hydroelectrica à Cusco (6h) => 35 sols par pers en collectivo de 12 personnes.

  • 10 taxis 

– Pick-up aéroport-hôtel Lima => 60 sols pour 2, en arrivant tard le soir à l’hôtel Espana, inclus dans la réservation

– 4 taxis entre Huacachina et Ica => 8 sols environ le trajet pour 2

– 4 taxis à Arequipa => entre 9 et 11 sols le trajet terminal-hôtel

– 1 taxi à Cusco => 10 sols le trajet terminal-centre ville.

– 1 taxi à Moray pour la visite des Salinas et Moray => 40 sols pour 1h

  • 2 voitures en stop à Pisac

Extras

Notre part excursions, extras concerne seulement 15% des dépenses.

Nous avons souhaité visiter les sites touristiques par nos propres moyens. Comme par exemple pour le trek dans le canyon del colca et la visite du Machu Picchu.

Voici la liste des activités payantes que nous avons effectué :

Buggy Desert adventure à Huacachina => 40 sols/pers (10€)+ 3,60 sols de taxe pour l’entrée des dunes
Musée Juanita à Arequipa => 20 sols/pers (5€) + 5 sols de pourboire, intéressant à visiter pour comprendre un peu l’histoire des incas
Couvent Santa Catalina à Arequipa => 40 sols/pers (10€), couvent agréable à visiter mais entrée assez chere pour le Pérou
– Pass vallée sacrée 4 entrées : Pisac, Moray, Ollantaytambo, Chincheron =>70 sols/pers (18,50€)
Entrée site Salineras =>10 sols/pers (2,5€) : superbe site
Entrée au site Machu Picchu => 128 sols/pers (34€)
Massage “full body” à Cusco => 20 sols/pers (5€)

Frais bancaires

Nous n’avons eu aucun frais bancaires durant notre séjour au Pérou. Les distributeurs ne prennent pas de frais et avec Hello bank, la banque de Romain, il n’y a aucun frais lorsqu’on tire de l’argent chez Scotiabank.

Quelle assurance voyage ?

Etant en tour du monde d’un an, nous avons choisi l’assurance CAP Aventure de Chapka Assurances, valable pour les séjours de plus de 3 mois.

Pour les séjours plus courts (moins de 3 mois), il existe aussi l’assurance CAP Assistance 24h/24h.

Notre rencontre avec les enfants ?

Voir notre article : Rencontre avec les enfants au Pérou

playingtheworld-perou-enfants-voyage-5

On a beaucoup aimé 

  • Huacachina et ses dunes de sable
  • Notre trek de 2 jours dans le canyon del colca
  • Découvrir le célèbre Machu Picchu
  • Flâner dans les jolies villes de Cusco et Arequipa

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-36

dsc05506

On a moins aimé

  • Lima

Notre ressenti global

Le Pérou est un pays dont on attendait beaucoup. Le problème quand on a trop d’espérance, c’est qu’on peut vite être déçu. Nous avons beaucoup aimé découvrir ce pays, découvrir une nouvelle culture et des nouveaux paysages et parler avec les locaux en espagnol…  mais nous n’avons pas eu l’effet coup de cœur escompté. La faute peut être à l’accumulation de pays depuis 9 mois de voyage. Chloé a eu sa première “tourista” à Arequipa et à Cusco. Et globalement, nous nous sommes sentis fatigués au Pérou. Certainement la faute à l’altitude. On était vraiment motivé pour faire un trek de 6 jours afin de découvrir le site Choquequirao mais le besoin de prendre le temps et de se (re)poser s’est vraiment fait ressentir. On a dû zapper des étapes qu’on aurait vraiment aimer découvrir. Même si la raison l’a emporté ce coup-ci et que notre corps nous a remercié, on est persuadé qu’on a loupé des coins superbes. Notre jugement est vraiment à prendre avec des pincettes car ce séjour fait parti d’un voyage d’un an. On y a fait de belles rencontres et on est convaincu que le Pérou est un superbe pays qu’il ne faut pas hésiter à visiter.  On reviendra une prochaine fois pour visiter le nord du Pérou qui nous a fait de l’œil jusqu’à la fin. Prochaine étape : Copacabana et Isla del sol en Bolivie !

dsc04887

Retrouvez nos articles sur le Pérou par étape :

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous et à épingler notre photo ci-dessous sur Pinterest ! 

perou-bilan

12 Comments

Août 2016 – Lors d’une après-midi à Cusco au Pérou, nous sommes tombés sur une petite place où des enfants jouaient. Nous nous sommes installés par terre et avons commencé à jouer tous les deux au crazy cups. Les enfants, intrigués, se sont approchés de nous. Nous avons joué plusieurs parties à quatre. Les enfants étaient vraiment contents ! Au fur et à mesure, de plus en plus d’enfants nous ont entouré. On a donc créé deux espaces, un pour le jeu Halli Galli et l’autre pour jouer à Crazy Cups (voir les règles ici). La communication était très facile puisque nous parlions en espagnol. Les rires sont arrivés et la confiance s’est installée entre nous. Des adultes curieux sont également venus nous observer. On se sentait bien tous ensemble…

playingtheworld-perou-enfants-voyage-7

Nous avons ensuite demandé aux enfants de nous apprendre un jeu. Ils nous ont appris… “le chat glacé”. On connaissait déjà ce jeu mais on a participé avec joie à leurs courses endiablées. Quelques parties plus tard, nous leur avons montré 1, 2, 3, soleil. Ils ont compris très vite et ont beaucoup aimé ce jeu. Les petits nous donnaient la main pour avancer. On a beaucoup rigolé ensemble !

On s’est rendus compte que le fait de parler un peu espagnol a mis en confiance les enfants plus rapidement. On a échangé quelques phrases et parfois même, ils nous reprenaient quand on faisait des fautes. C’était très instructif !

Cet après midi a été un très beau moment de partage et de joie pour nous comme pour les enfants. Ils nous ont même demandé de revenir le lendemain mais malheureusement nous avions d’autres choses de prévues. On a pas eu la chance de les recroiser mais on gardera ce moment jeu longtemps dans nos mémoires…

playingtheworld-perou-enfants-voyage-11

Leave a comment

playingtheworld-perou-machu-picchu-voyage-10

Terminer son voyage au Pérou par le Machu Picchu, c’est un peu la cerise sur le gâteau. Après une semaine passée à découvrir Cusco et la vallée sacrée des incas, nous nous apprêtons à atteindre l’un des plus beaux endroits au monde et aussi l’une des nouvelles merveilles du monde : le célèbre Machu Picchu.

Mais au fait, c’est quoi le Machu Picchu ? 

Machu Picchu signifie « vieille montagne » en Quechua. Il va donc falloir grimper pour accéder à cette cité perchée au sommet d’une montagne. Si le Machu Picchu est aujourd’hui l’un des sites les plus visités au monde, c’est parce que le mystère qui entoure cet endroit reste entier. A l’heure actuelle, on ne sait toujours pas à quoi pouvait bien servir cette forteresse ni comment et pourquoi elle a été abandonnée. On sait juste que les incas s’y seraient réfugiés pour fuir l’avancée des conquistadors espagnoles. Ceux-ci ne trouveront d’ailleurs jamais le chemin pour accéder au Machu Picchu.

Comment aller jusqu’au Machu Picchu ?

Il existe plusieurs routes pour rejoindre le Machu Picchu. La région foisonne de treks plus ou moins ardus.

  • Le trek de l’inca. Il permet de relier Cusco au Machu Picchu en 5 jours. C’est, semble-t’il, la route qu’empruntaient les incas à l’époque où ils régnaient sur cette partie de l’Amérique Latine. C’est le chemin le plus connu mais aussi le plus cher. Comptez 500€/pers. Guide obligatoire.
  • Le trek de Choquequirao. Selon les témoignages d’autres voyageurs, c’est un trek magnifique. Il permet de rallier le Machu Picchu gratuitement en 5 jours en passant par une autre forteresse inca : le Choquequirao, beaucoup moins fréquenté que le Machu. Possibilité de planter la tente au milieu des ruines. 😉
  • En bus par la route. Si vous voulez économiser vos jambes pour mieux les fatiguer dans les ruines.

playingtheworld-perou-machu-picchu-voyage-1

Au départ, nous voulions absolument faire le trek de Choquequirao. Mais comme ils annonçaient de la pluie 5 jours plus tard (soit le jour de notre arrivée au Machu) et qu’on avait déjà du mal à arpenter les rues de Cusco sans faire des poses toutes les 5 minutes à cause du manque d’oxygène, nous avons préféré être raisonnable et prendre le bus.

Si vous voulez absolument vous attaquer au trek de Choquequirao, on vous conseille d’aller lire le récit de nos amis Camille et Joris du blog Envie d’ailleurs ou celui de Anaïs et Nico de En passant par le monde.

Un voyage éprouvant

Après avoir laissé notre gros sac à l’auberge, nous retrouvons Laure et Arnaud (blog On part quand) et nous prenons tous les quatre la direction du terminus terrestre de Santiago de Cusco. A notre arrivée, plusieurs bus sont sur le point de partir et dans le hall c’est la curée. Les prix chutent à grande vitesse. C’est à qui nous fera la meilleure offre pour qu’on parte avec eux. Quelques secondes plus tard et quelques soles en moins, nous voici dans le bus direction Santa Maria. Là-bas, nous troquons le bus pour un collectivo. La navette avance lentement sur un chemin de terre sinueux à flan de montagne. Le précipice est vraiment impressionnant et on prie à chaque croisement de ne pas finir au fond du ravin.  Trois heures plus tard, nous arrivons à Hydroélectrica. Il nous reste encore 11km à parcourir et 2 bonnes heures de marche le long des voies ferrées. Une route plutôt agréable aux abords d’une rivière. Un chose est sûre : on n’est pas les seuls à vouloir atteindre le Machu Picchu.

playingtheworld-perou-machu-picchu-voyage-24

Nous arrivons à Aguas Calientes en fin d’après-midi, fourbus. Cette ville ressemble à une station de montagne. Hôtels, restaurants et magasins de souvenirs sont entassés les uns sur les autres. Tout y est très cher. Après avoir pris possession de notre chambre, nous allons acheter notre billet pour le site.  Officiellement, les ruines ne peuvent accueillir que 2 500 visiteurs par jour. Coup de chance, il reste encore de la place pour demain. Nous partons manger et nous couchons tôt car demain, la journée s’annonce sportive.

Astuce qui fait plaisir : comme Aguas Calientes est une ville 100% touristique, n’hésitez pas à tout négocier (chambre d’hôtel, restaurant, souvenirs). Nous avons réussi à obtenir gratuitement une tournée de Pisco Sour et des tortillas au guacamole au restaurant ! 🙂

L’ascension finale vers le Machu Picchu

L’objectif ultime de la visite du Machu Picchu, c’est arriver à l’ouverture et être le seul sur le site pour le lever du soleil. Mais pour cela, il faut se lever très (très) tôt, être le premier devant la grille et grimper les 1 700 marches en moins de 30 minutes. Un objectif qu’on aurait beaucoup aimé réaliser, si la fatigue du voyage n’avait pas commencé à se faire fortement sentir.

Nous décidons donc de laisser passer le flot des guerriers et nous nous levons royalement à… 05h00 du matin ! A cette heure-ci, la file d’attente pour le bus est déjà bien longue mais en ce qui nous concerne, nous sommes quasiment les seuls à monter la montagne à pieds. On mettra presque une heure pour gravir l’immense escalier de pierre dont les marches sont toutes de hauteur différente. Arrivés en haut, nous reprenons nos esprits pendant une dizaine de minutes avant de pénétrer enfin dans le Machu Picchu.

playingtheworld-perou-machu-picchu-voyage-8

La visite du Machu Picchu

Après l’effort, le réconfort. On a qu’une envie : contempler le Machu Picchu. On grimpe les dernières marches et nous voici enfin en haut des terrasses qui offrent la plus belle vue sur le site inca. Le spectacle est impressionnant. Autant dire qu’on est resté un bon moment à profiter du lieu et nous faire rêver. On a beau avoir déjà vu ce paysage des milliers de fois, on reste quand même ébloui par la magie de l’endroit. Et en arrivant vers 8h du matin, la plupart des touristes sont déjà partis et on arrive à avoir des photos sans trop de monde en arrière plan ! 🙂

playingtheworld-perou-machu-picchu-voyage-25

playingtheworld-perou-machu-picchu-voyage-13

playingtheworld-perou-machu-picchu-voyage-12

Après cette séance photo et une petite collation pour profiter encore plus de la vue, nous plongeons au coeur des ruines pour les admirer de plus près. Dans les petites ruelles du Machu, nous sommes vite submergés de touristes et harcelés par les gardiens qui sifflent constamment. Nous faisons rapidement le tour des ruines du bas et regagnons la sortie pour redescendre la montagne.

playingtheworld-perou-machu-picchu-voyage-21

playingtheworld-perou-machu-picchu-voyage-18

Bon plan : En quittant le site et avant de redescendre, n’oubliez pas de faire tamponner votre passeport avec le tampon officiel du Machu Picchu. Il est en libre service sur votre gauche en sortant. Ca fait un super souvenir ! 😉

Nous reprenons le chemin du retour en longeant les voies ferrées pendant 2h jusqu’à Hydroelectrica. En route, nous nous arrêtons pour une petite baignade et une petite pause dej (15 soles le menu dans un petit resto le long des voies ferrées). Car après nous avons 6h de bus pour rentrer à Cusco !

playingtheworld-perou-machu-picchu-voyage-23

Notre ressenti sur le Machu Picchu

Clairement, le Machu Picchu est un incontournable d’un premier voyage au Pérou. Le site inca est majestueux et mérite qu’on souffre un peu pour s’y rendre. Néanmoins, nous n’avons pas eu le coup de coeur espéré. Sans doute la faute aux hordes de touristes, à la fatigue du voyage et surtout aux gardiens. Car dans le Machu Picchu, on ne fait pas n’importe quoi. Il faut bien suivre les flèches qui indiquent le sens de la visite (alors qu’elle sont parfois à contre sens), il ne faut pas sauter (dommage pour les photos)… Tout au long de la visite, on a été accompagné par le bruit de sifflet des gardiens à l’affut du moindre « dérapage ». On s’est clairement senti fliqués. On a même du effacer une photo sur laquelle on sautait devant le site. Bref, même si on ne regrette pas du tout d’être venu jusqu’ici, ça a un peu gâché notre moment. Si nos pas nous ramènent un jour au Machu Picchu, j’espère qu’on pourra cette fois passer par le trek de Choquequirao et profiter d’un site inca encore méconnu.

playingtheworld-perou-machu-picchu-voyage-11

Infos utiles

  • Comment se rendre au Machu Picchu ? 

Prendre un bus au terminal terrestre de Santiago de Cusco jusqu’à Santa Maria. 15 soles, négocié 10 soles (2,5€), 5h de route

A Santa Maria, prendre un collectivo jusqu’à Hydroélectrica. Environ 25 soles (6,25€). 3h de route.

Il est possible également de prendre un collectivo qui part de Cusco directement jusqu’à Hydroelectrica, selon d’autres voyageurs le trajet peut être négocié à 60 soles par personne l’aller/retour (15€).

  • Prix du billet du Machu Picchu seul à Aguas Calientes : 128 soles (32€)

Possibilité d’acheter un billet combiné pour visiter le Machu + le Waina (la petite montagne derrière le Machu Picchu) ou alors le Machu + la Montana (la grande montagne devant le Machu). Attention, pour ces billets, le nombre de places est encore plus réduit.

  • Où dormir à Aguas Calientes ? 

L’hôtel Joe Inn. Nous avons négocié une chambre de 4 pour 20 soles/pers sans petit-déjeuner (5€).

  • Comment rentrer à Cusco ?

Si vous voulez retourner à Cusco directement après la visite du Machu Picchu, ne partez pas après 13h car la route est longue et fatigante. Il faut en effet compter le temps de descente jusqu’à Aguas Calientes + 2 heures de marche le long des voies ferrées jusqu’à Hydroélectrica + 6 heures de collectivo jusqu’à Cusco.

Les collectivos sont nombreux et coûtent 35 soles/pers (9€).

6 Comments

playingtheworld-perou-cusco-voyage-24

Août 2016 – Après Arequipa et notre trek dans le Canyon del Colca, nous continuons notre ascension des Andes et pénétrons un peu plus profondément dans l’Empire Inca côté Pérou. Notre point de chute : Cusco, ancienne capitale de l’empire inca (Cusco signifie “le nombril du monde” en Quechua) et magnifique cité à l’héritage espagnol.

On s’y est senti bien dès le début et avons décidé de nous poser un petit peu. Nous sommes restés 10 jours (dont 2 consacrés au Machu Picchu). Nous en avons profité pour visiter la vallée sacrée, mais surtout, nous avons pris le temps de flaner et prendre le temps dans cette ville si agréable.

Cusco et le plaisir des papilles

Cusco est une ville gigantesques mais les principales attractions se trouvent dans le centre historique et surtout, comme dans toutes les villes d’Amérique Latine… autour de la place d’armes ! La cathédrale et la Compania de Jesus sont les deux monuments les plus imposants de cette place. On ne les a toutefois pas visité, préférant prendre le soleil sur les marches, sous le regard bienveillant de l’inca qui trône au centre de la place.

playingtheworld-perou-cusco-voyage-42

On a aussi beaucoup aimé déambuler dans les petites ruelles du centre historique. Certains bâtiments ont conservé des traces de la civilisation inca. Sur le bas des murs, on peut encore voir les énormes pierres ingénieusement imbriquées les unes aux autres sans mortier ! Et ça tient toujours !!! Les touristes se pressent même dans la rue Hatun Rumiyoc pour photographier une pierre à 12 angles !

playingtheworld-perou-cusco-voyage-11

Une histoire de chocolat : On vous l’a dit, on n’est pas trop musée, mais il y en a un qu’on ne pouvait pas rater… le musée du chocolat !!! Bon ok, c’est surtout nos papilles qui nous ont guidé. 😉 Dans ce drôle d’endroit, on a appris qu’avant d’arriver en tablette dans nos placards, le chocolat (ou plutôt les fèves de cacao) étaient utilisées comme pièces de monnaie par les incas. Plus tard, les Européens ont délocalisé la production de cacao en Afrique, car c’était moins cher à produire et plus près de l’Europe ! La courte visite se termine bien entendu par une super dégustation de chocolat sous toutes ses formes. On a même testé des liqueurs à base de cacao. On ne voulait plus repartir !

A Cusco, nous avons fait également la connaissance d’Arnaud et Laure, du blog On part quand. On a passé beaucoup de temps avec eux entre bars, restos et ballades dans la ville. Comme on commençait a être un peu fatigué du voyage, on a préféré passer du temps ensemble à parler voyage plutot que de visiter les musées.

Du coup, on en a profité pour faire plaisirs à nos papilles. On a testé plusieurs restaurants assez sympas.

  • Le buffet francés : 

Lieu idéal pour déguster une super raclette ( produits péruviens ) 25 sols par personne, pensez à réserver pour la raclette car ils servent seulement sur réservation.

 

playingtheworld-perou-cusco-voyage-48

En compagnie de Bénédicte du blog Capture le monde, Laure et Arnaud du blog On part quand, Anne, Cédric, Hugo et Noah  : la Cedannefamily !

  • La Bohème :

La meilleure crêperie du Pérou ! On y est retourné à plusieurs reprises.

23 soles (5,75€) le menu : crêpe salée + salade , crêpe sucrée, et cidre.

  • Victor victoria :

Pour goûter le fameux “cuy” (se prononce “couille”). Et oui, c’est ici que nous avons goûté une des spécialités du Pérou : le cochon d’Inde !!! 40 soles le plat (10€) 

On a pas vraiment été emballé par le goût, en revanche, on a trouvé le steak de lama vraiment délicieux !

  • Organika

Pour manger un bon repas “veggie”. On a testé les lasagnes aux légumes : un régal !

dsc05466

  • Prasada veggie Sandwichs vegan

Ici les burgers sont hyper copieux et très bons ! Mention spéciale pour les jus de fruits qui sont délicieux. Un conseil, prenez-en un pour deux car ils sont juste ENORMES !

12 soles le burger, 8 soles le BIG jus de fruits

  • Govinda Lila (situé dans le marché quartier San Blas)

Petit restaurant végétarien délicieux et typiquement péruvien. L’ “almuerzo” est à 8 soles (2€) et comprend une soupe, un plat consistant et boisson maison.

Enfin, on s’est laissé tenté par un massage péruvien. Ca nous a fait un bien fou juste après l’ascension du Machu Picchu !

La vallée sacrée

Cusco étant l’ancienne capitale de l’empire inca, c’est le point de départ pour découvrir les principaux sites archéologiques dispersés dans la région. Mais avant de nous lancer à l’ascension du célèbre Machu Picchu, nous sommes partis explorer la vallée sacrée ! Parcourue par la rivière sacrée Urubamba, la vallée sacrée accueille une dizaine de sites incas dont les plus importants sont Pisac, Ollantaytambo, Maras et Moray.

Comment visiter la vallée sacrée ?

Il existe plusieurs pass pour visiter les sites de la vallée sacrée.

  • Le pass complet : ce pass permet de visiter TOUS les sites de la vallée sacrée. Il coûte 120 soles (33€). On peut l’acheter à l’office de tourisme de Cusco.
  • Le pass partiel : ce pass permet de visiter uniquement Pisac, Ollantaytambo, Moray, Chinchero. Il coûte 70 soles (20€) et est valable 2 jours. On peut également l’acheter à l’office de tourisme de Cusco.

Nous avons choisi le pass partiel car beaucoup moins cher. Et on préférait visiter seulement les sites majeurs avant de découvrir le Machu Picchu quelques jours plus tard. 😉

Il est possible de visiter ces sites en prenant un tour organisé d’une journée ou bien de prendre les transports locaux qui sont très faciles d’accès. Vous l’aurez deviné, on a choisi les transports locaux ! Mais comme nous voulions prendre le temps, nous avons réparti nos visites sur 2 jours : une journée pour le site de Pisac et une journée pour visiter Ollantaytambo, Maras et Moray.

Jour 1 : Pisac

Les ruines de Pisac se trouvent à flan de falaise et surplombent le nouveau village de Pisac. Le site est bien conservé et le plus impressionnant, ce sont des cultures en étages, une invention inca pour rendre la montagne cultivable.

playingtheworld-perou-cusco-voyage-17

Comment aller à Pisac ? Il y a un terminal de bus à 10 mn à pied au sud de la vieille ville (rue …). Des bus partent toutes les 1/2 heure et le trajet coûte seulement 3 sols par personne pour 1h de trajet.

A notre arrivée à Pisac, nous avons visité le marché de Pisac. Il est très réputé et on comprend pourquoi… on trouve de tout et surtout de l’artisanat quechua. On a ensuite rejoint Laure et Arnaud pour déjeuner ensemble. On vous conseille le marché local pour un almuerzo hyper economique, 5 sols par personne. Et les jus de fruits frais sont délicieux, 3 sols par personne (et la dame vous ressert jusqu’à ce que son mixeur soit vide !).

L’entrée des ruines de Pisac se situe à 6km au nord de la ville, dans la montagne. Pour s’y rendre, plusieurs possibilités : le taxi pour 20 sols, monter à pied par un chemin balisé (environ 2h de marche) ou bien faire du stop.

Comme on avait pas encore testé le stop au Pérou, on s’est dit que c’était l’occasion où jamais. On a été pris très facilement et ça nous a permis de rencontrer une famille colombienne très sympa. Pour le retour, nous sommes descendus à pied par le sentier.

Jour 2 : Ollantaytambo, Maras et Moray

Pour cette deuxième journée, nous avons choisi de commencer notre visite par le site le plus éloigné (Ollantaytambo) pour revenir vers Cusco en s’arretant à Moray et Maras. Nous avons pris un premier bus à Cusco jusqu à Uritiba (6 sols chacun) puis un collectivo jusqu’à Ollantetambo (1,5sols par personne).

  • Ollantaytambo

Ollantaytambo est une des dernières forteresses incas à avoir résister à l’invasion espagnole après la chute de Cusco. L’édifice est colossale et très bien conservé. Pour atteindre la citadelle, il faut gravir un grand escalier aux marches de taille différentes. Je n’aurais pas aimé être un conquistador devant monter là-haut avec mon armure, sous une pluie de flèches et de lances ! une fois de plus, on a pu admirer le talents des architectes incas qui ont su bâtir de murs gigantesques sans mortier. Chapeau l’inca ! Et cerise sur le gâteau, on a pu approcher nos premiers lamas en bas des ruines. 🙂

playingtheworld-perou-cusco-voyage-25

Après cette première visite, nous avons repris un collectivo pour déjeuner à Urutiba, puis nous avons arrêté sur le bord de la route le bus qui rejoint Cusco. Nous avons demandé au chauffeur de descendre à Maras (trajet 2 sols par personne). Il nous a laissé à un croisement où de nombreux taxi attendent les touristes pour les emmener visiter Moray et les salinas de Maras. Nous avons réussi à négocier un taxi pour 40 sols (pour 2) les 2 heures.

  • Moray

Le site de Moray est constitué de terrasses en cercle. C’est ici que les incas menaient leurs recherches agricoles. La température étant différente entre les cultures extérieures et le centre du puit, cela leur permettaient de tester le rendement de différentes cultures. Il parait qu’ils auraient même réussi à acclimater des plantes exotiques… à plus de 3 500m d’altitude !

playingtheworld-perou-cusco-voyage-35

playingtheworld-perou-cusco-voyage-34

playingtheworld-perou-cusco-voyage-33

Ingénieux ces escaliers !

  • Les salinas de Maras

Pas très loin de Maras se trouvent les salinas de Maras. A cet endroit s’écoule, directement depuis la montagne, une rivière… salée !!! Oui, oui, vous avez bien lu ! Du coup, les incas ont créé des centaines de bassins pour récolter le sel. Ce site est vraiment très impressionnant, surtout avant 16h, avant qu’il ne soit dans l’ombre.

Attention : l’entrée des salinas de Maras coûte 10 soles et n’est pas compris dans le billet semi-complet. Mais honnêtement, la visite de ce site vaut vraiment le détour.

playingtheworld-perou-cusco-voyage-37

Après ces jolies visites, il nous restait le site de Chinchero à visiter sur la route du retour. Nous en avions déjà pris plein la vue et avons préféré finir notre belle journée en rentrant à Cusco par le bus local (4 sols depuis le croisement de Maras).

Notre ressenti sur Cusco et la vallée sacrée

Notre séjour à Cusco nous a vraiment plongé à 100% dans la culture inca. On a adoré le double véritable quechua-espagnol de la place des armes ainsi que la visite des nombreuses ruines incas. Mais après ces quelques jours passés au coeur de l’empire inca, nous n’avions qu’une envie… partir affronter le Machu Picchu ! 🙂

playingtheworld-perou-cusco-voyage-47

Infos utiles : 

Arriver à Cusco depuis Arequipa : Bus de nuit avec la compagnie Oltursa, cama 160°,100 soles avec repas inclus (25€)

Où dormir à Cusco : Hospedaje familiar Carmen, 60 soles la nuit en chambre double (15 euros)

BON PLAN pour ceux qui réservent l’hébergement en avance sur internet : Le site de Cashback iGraal.com vous permet d’économiser 4% sur Booking ou encore 3,5% sur Hostelworld et plein d’autres sites sur Internet (La FNAC, La Redoute, Darty…). Une fois votre compte créé sur iGraal, vous êtes redirigé sur le site de réservation d’hôtel de votre choix. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre hôtel normalement et une fois le paiement effectué, iGraal crédite sur votre compte le pourcentage remboursé. Dès que vous avez 20€, vous pouvez demander à iGraal un virement sur votre compte bancaire. De quoi voyager encore plus ! 😉

Si ce bon plan vous intéresse, voici notre lien de parrainage iGraal pour obtenir 5€ à votre inscription ! 🙂

Où manger à Cusco : voir plus haut, le paragraphe sur nos restaurants coups de coeur

  • Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous et à épingler notre photo ci-dessous sur Pinterest !

5 Comments

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-3

21-23 août 2016 – La région d’Arequipa propose de nombreux chemins de rando dans la cordillère des Andes. On a décidé de faire un des treks les plus connu du Pérou : le canyon del Colca. Trois jours de marche dans le canyon le plus profond du monde, entre 3 300m et 2 200m d’altitude.

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-41

Pour faire le trek du Canyon del Colca, il faut rejoindre Cabanaconde, un petit village d’où part le chemin de randonnée, à 6h de bus d’Arequipa. C’est d’ailleurs pendant ce trajet, lors du passage d’un col à 3 800m d’altitude que Romain a senti les premiers effets du mal des montagnes.

Avant de nous lancer dans le trek, voici quelques questions à se poser…

  • Doit-on prendre un guide pour faire le trek du Canyon del Colca ? 

Pas forcément ! Les chemins de randonnées sont très bien indiqués. On a passé 3 jours dans le canyon sans aucun soucis. Il faut juste penser à prévoir beaucoup, beaucoup, beaucoup d’eau !!! (mais pas de panique, vous pouvez en acheter (très cher) dans les villages-étapes).

  • Combien de jour faut-il prévoir ? 

Tout dépend de votre condition physique et de votre habitude à marcher. Si il est possible de faire l’aller-retour Cabanaconde-Sangalle dans la journée, il faut avoir de sacré mollets ! Selon nous, trois jours est l’idéal pour voir un maximum d’endroits différents dans le canyon et surtout pour pouvoir en profiter.

  • Quel itinéraire choisir ?

Voici l’itinéraire qu’on a décidé de suivre sur trois jours : Cabanaconde – Llahuar – Sangalle – Cabanaconde.

14800057_10154609076344235_413343210_o

Photo : www.valledelfuego.com

Jour 1 : descente vers les sources d’eau chaude

Cabanaconde – Llahuar / 5 heures de marche

On va partir à la fraîche pour ne pas avoir chaud trop vite… Ca partait d’une bonne intention mais à 8h du matin, il est déjà trop tard et le soleil tape déjà fort sur le chemin. On aurait vraiment du écouter les conseils des autres randonneurs et partir à 5h du matin ! Bref, nous voilà parti pour 5 heures de marche. Notre objectif du jour : descendre tout au fond du canyon et rejoindre le tout petit village de Llahuar, réputé pour ses piscines d’eau chaude situées à côté de la rivière.

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-4

Nous commençons notre randonnée en suivant le chemin qui longe le haut du canyon. Au dessus de nous, un condor plane au dessus de nos têtes en décrivant de larges cercles (c’est d’ailleurs le seul qu’on verra en Amérique Latine). Sans doute un moyen de nous souhaiter une bonne journée.

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-7

Très rapidement, le chemin pique vers le fond du canyon. En temps normal, la descente est plus facile que la montée. Mais avec un thermomètre flirtant avec les 35°C, une absence totale d’ombre et de vent et sans aucun chapeau pour nous protéger, notre promenade se transforme vite en calvaire. Heureusement, un chien qui connait bien le chemin nous escorte et nous fait prendre quelques raccourcis qui diminue un peu notre parcours. Autour de nous, les Andes déploient leurs chaînes de montagnes jusqu’à l’horizon. Le paysage est sec et poussiéreux mais en vaut la peine.

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-10

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-6

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-11

L’eau diminue aussi vite que notre moral. L’idée de se plongée dans les bains d’eau chaude à notre arrivée est la seule chose qui nous motive à avancer. La légère montée sur la dernière heure de marche (la plus chaude) termine de nous achever. Nous arrivons à Llahuar vers 13h, épuisés et un brin déshydratés.

Encore plus petit qu’un village, Llahuar est une toute petite bourgade. Ici, il n’y a que deux hôtels et quelques habitations. On choisit le Llahuar hôtel, le seul à avoir un accès à la rivière et qui propose des bassins d’eau chaude qui sort directement de la montagne. Sans se faire prier, on enfile nos maillots de bain et on passe le reste de la journée dans les bassins à délasser nos pieds engourdis. En voyant les autres randonneurs arriver, on se rend compte qu’on n’est pas les seuls à avoir souffert ni à avoir sous-estimer le parcours.

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-18

Jour 2 : en route vers l’oasis de Sangalle

Llahur – Sangalle / 20min de bus + 3h30 de marche

En compagnie de Marine, rencontrée la veille dans l’hôtel, nous reprenons la route à 7h du matin. On a prévu 45 minutes pour rejoindre la route… et attendre le bus ! Et oui, on doit avouer que la chaleur d’hier nous a fait bien peur et comme la première partie de la journée s’annonce être une montée très pentue (qui plus est sur une route de gravel en plein soleil), on préfère économiser un peu nos forces. En attendant notre navette, nous sommes rejoint par Nicolas. Nous sommes maintenant 4 à attendre. Le bus arrive à 8h30. Le trajet ne dure que 20 minutes mais nous craignons à chaque virage que la navette ne glisse au fond du ravin. Nous sommes soulagés quand le bus nous dépose enfin au mirador Apacheta ! Nous avons économisé au moins 2 bonnes heures de montée en plein cagnard !

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-24

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-27

Depuis ce point de vue, on peut voir tout le canyon et notre objectif de la journée : l’oasis de Sangalle. Pour y arriver, nous marchons d’abord jusqu’au village de Malata par une route de terre large et plate. Nous y faisons escale pour déjeuner avant d’entamer la descente finale vers l’oasis. En chemin, nous croisons des cultures à étages, héritage de l’empire inca. A l’arrivée, nous prenons possession de nos chambres et filons directement dans la piscine pour terminer la journée. Ce soir, nous nous couchons tôt car demain, la journée commence à 5h du matin !

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-28

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-31

Jour 3 : remontée vers Cabanaconde

Sangalle – Cabanaconde / 4h15 de marche

5h du matin, lampes frontales allumées, nous entamons la remontée vers Cabanaconde.  Une montée d’une seule traite sans plat ni descente. Plus de 1 000 mètres de dénivelés positifs ! Nos jambes sont encore douloureuses des deux derniers jours mais on est plus que jamais motivé pour avancer le plus vite possible tant qu’il fait encore frais. Au dessus et en dessous de nous, on peut deviner les autres groupes de marcheur à la lueur de leur lampes. Il y a du monde pour gravir la montagne ce matin. Pendant 1h30 nous ne parlons pas. Concentrés sur notre respiration, on enchaîne les lacets le plus vite possible. De temps en temps, des touristes montés sur des ânes nous doublent lentement. Ils ne semblent pas plus à l’aise que nous ! A 8h00, le soleil passe enfin au dessus des montagnes et réchauffe nos T-shirt déjà bien trempés par la sueur. A 9h30, nous arrivons enfin à Cabanaconde où on s’offre un bon déjeuner avant de reprendre le bus qui doit nous ramener à Arequipa. On est super fier d’avoir réalisé la montée infernale en moins de 5 heures !

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-34

Le soleil se lève sur les Andes

Notre ressenti du trek du Canyon del Colca

Après les treks de Nouvelle-Zélande, on ne s’attendait vraiment pas à avoir si chaud… surtout entre 2 000m et 3 000m d’altitude et en plein hiver (hémisphère sud). Les paysages du canyon del Colca sont grandioses et les sources d’eau chaude et les piscines qui nous attendaient à la fin de chaque journée étaient de vrai récompense, grandement appréciées. Au final, même la grande remontée vers Cabanaconde a été un super moment qu’on a adoré partager avec Marine et Nicolas, nos compagnons de route. Notre seul regret : ne pas avoir pu nous rendre à Cruz del Condor pour observer plus de condors.

Prochaine étape : Cusco et la vallée sacrée !

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-39

Mission accomplie !!!

Infos utiles : 

Comment arriver à Cabanaconde ?

Des bus partent régulièrement depuis la gare routière d’Arequipa. On a pris la compagnie de bus Reina. Comptez 17 soles/pers et 6h de route.

Où dormir :

  • à Cabanaconde : Arum Qurpawasi Hospedaje, 60 soles/nuit en chambre double, petit-déjeuner inclus (ou 50 soles sans petit-déjeuner)

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-40

  • à Llahuar : Llahuar hôtel, 40 soles/nuit en chambre double, sans petit-déjeuner

playingtheworld-perou-canyon-colca-voyage-21

  • à Sangalle : le premier hôtel à gauche en arrivant dans l’oasis, 40 soles/nuit en chambre double, sans petit-déjeuner

BON PLAN pour ceux qui réservent l’hébergement en avance sur internet : Le site de Cashback iGraal.com vous permet d’économiser 4% sur Booking ou encore 3,5% sur Hostelworld et plein d’autres sites sur Internet (La FNAC, La Redoute, Darty…). Une fois votre compte créé sur iGraal, vous êtes redirigé sur le site de réservation d’hôtel de votre choix. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre hôtel normalement et une fois le paiement effectué, iGraal crédite sur votre compte le pourcentage remboursé. Dès que vous avez 20€, vous pouvez demander à iGraal un virement sur votre compte bancaire. De quoi voyager encore plus ! 😉

Si ce bon plan vous intéresse, voici notre lien de parrainage iGraal pour obtenir 5à votre inscription ! 🙂

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous et à épingler notre photo ci-dessous sur Pinterest !

3 jours de trek dans le canyon del colca

29 Comments

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-21

Août 2016 – Après avoir passé quelques jours bien reposant dans l’oasis de Huacachina, il est temps pour nous de prendre un peu de hauteur et de partir à la découverte de l’empire Inca. Notre première étape dans les Andes se passe à 2 335 mètres d’altitude aux pieds du volcan Misti, dans la jolie ville d’Arequipa. Une escale idéale pour commencer à s’habituer à l’altitude, découvrir l’empire inca et le point de départ pour partir faire le trek du Canyon del Colca.

Flâner sur la place d’armes d’Arequipa, la ville blanche du Pérou

Arrivés à 7h du matin après une nuit de bus depuis Ica, on saute dans un taxi pour nous rendre dans le centre ville où se trouvent notre hôtel. Très rapidement, on tombe sous le charme de la ville blanche qui devient notre cité préférée et qui est (selon nous) la plus belle de tout le Pérou (oui, oui, sans exagérer !). En effet, contrairement à la majorité des villes péruviennes de couleurs ocres, le centre d’Arequipa est occupé par d’anciens bâtiments coloniaux entièrement blanc. Il se dégage de cette place d’armes et des ruelles alentours une atmosphère très reposante et agréable. On y passe tous les jours pour prendre des photos, se poser sur un banc et regarder les gens aller et venir autour de la grande fontaine et au milieu des centaines de pigeons. On n’a malheureusement pas pu rentrer dans la cathédrale qui est, parait-il magnifique, car elle était en rénovation lors de notre passage.

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-42

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-23

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-3

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-5

La place est encore plus belle au coucher du soleil depuis le balcon du café La Terraza. Bon, ça coûte un peu cher (pour le Pérou) mais la vue vaut vraiment les quelques soles de plus ! 😉

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-43

Faire un tête à tête avec Juanita, la momie des glaces

On n’est pas très musées mais on doit avouer que (malgré son prix un peu prohibitif ! 🙁 ) le musée Sanctuarios Andinos vaut vraiment le détour. Bercés par Tintin et le temple du soleil, nous aussi nous rêvions de voir une vrai momie inca. Et c’est avec Juanita que nous avons fait connaissance.

pourquelquesvoyagesdeplus-com

Photo : pourquelquesvoyagesdeplus.com

L’histoire tragique de Juanita : Comme c’était la coutume à l’époque, cette jeune fille de la haute noblesse inca a été sacrifiée en haut d’un volcan afin de calmer le courroux des dieux et d’éviter les tremblements de terre et les éruptions volcaniques ! (C’est vrai que c’est très efficace !) Avec d’autres enfants sélectionnées dès leur naissance, Juanita, à peine âgée de 16 ans, a marché depuis Cusco jusqu’au sommet du mont Ampato à plus de 6 000 mètres d’altitude uniquement habillé de vêtement et de chaussures en laine de lama ! Pour résister au froid, à l’altitude et au voyage (et éventuellement pour la rendre plus docile, elle buvait de la chicha, un alcool fort à base de maïs). Arrivée au sommet du volcan et après une brève cérémonie, Juanita s’est vue exploser le crâne à l’aide d’un casse-tête puis a été enterrée (peut-être encore vivante) avec tout un tas d’objet pouvant l’aider dans l’autre vie. Momifiée par la glace, son corps a été découvert en 1995 suite à l’éruption du volcan d’à côté qui a fait fondre la neige. Son visage, exposé aux vents s’est vite décomposée mais le reste de son corps a gardé la « fraîcheur » de ses 500 ans !

Après une courte vidéo qui résume l’histoire de Juanita, nous sommes passés de salle en salle pour observer les objets retrouvés aux côtés de la momie. J’ai particulièrement été impressionné par les tissus encore intacts (on voit même les tâches de sang) et l’amphore qui contient de la chicha vieille de 5 siècles ! Dans la dernière salle, nous rencontrons enfin Juanita, recroquevillée dans son caisson réfrigéré destiné à la conserver. Un tête à tête vraiment impressionnant avec cette adolescente de 500 ans.

Se perdre dans le dédale du couvent Santa Catalina

A quelques mètres de la place d’armes, nous sommes partis nous perdre dans le couvent Santa Catalina. Fondé en 1580, cette « forteresse » est une véritable ville dans la ville. Les nonnes y ont vécus pendant près de trois siècles. Il faut dire qu’il faisait bon vivre dans le couvent Santa Catalina. Petites places ombragées, jardins, fontaines… les nonnes avaient même leur propre cuisine et parfois une pièce pour loger leurs domestiques ! Bref, on est loin de l’austérité monacale de chez nous.

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-38

Goûter aux spécialités péruviennes au marché d’Arequipa

Un des meilleurs moyens pour découvrir un nouveau pays est d’aller visiter un marché local. Et on peut dire que le marché d’Arequipa réserve bien des surprises. On y a goûté le fameux fromage andin, blanc, plutôt dur et très salé. On a halluciné sur le nombre de variété de pommes de terre (après tout c’est le légume fétiche du pays !). On a bavé devant les immenses étales de fruits. Et surtout on voulait voir les foetus de lamas !!! Selon la tradition, il faut enterrer un foetus de lama dans les fondations de sa future maison afin d’éloigner les mauvais esprits… Pourquoi pas ! Quoi qui l’en soit, parcourir les allées du marché d’Arequipa reste une expérience formidable à faire si vous visiter la ville.

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-18

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-16

On est bien au pays de la pomme de terre

Manger un almuerzo à Ratatouille

C’est simple, Ratatouille, c’est LE MEILLEUR RESTAURANT D’AREQUIPA !!! On y a mangé tous les jours. Ce restaurant franco-péruvien sert des almuerzos (déjeuner) complets (entrée+plat+boisson) et super savoureux. Personnellement, on a adoré le gaspacho aux épices en entrée. C’est aussi là qu’on a découvert la chicha morada, une boisson traditionnelle à base de maïs noir. Un régal ! Si vous passer par Arequipa, courrez-y ! 😉

Merci à Maryne du blog Explore le monde qui nous a fait découvrir cette pépite !

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-14

Infos Utiles

  • Arriver à Arequipa : depuis Ica, nous avons pris un bus de nuit de la compagnie Econosiva, 50 soles (13€ – on a été surclassé), 12h de route (18h30-06h30)
  • Quitter Arequipa pour Cusco : compagnie Oltursa, 100 soles (26€), 10h de route (20h30-07h00)
  • Où dormir à Arequipa : hôtel Home Sweet Home, 45 soles/nuit (12€) pour une chambre double sans salle de bain, petit-déjeuner inclus, patios agréables

BON PLAN pour ceux qui réservent l’hébergement en avance sur internet : Le site de Cashback iGraal.com vous permet d’économiser 4% sur Booking ou encore 3,5% sur Hostelworld et plein d’autres sites sur Internet (La FNAC, La Redoute, Darty, Sncf…). Une fois votre compte créé sur iGraal, vous êtes redirigé sur le site de réservation d’hôtel de votre choix. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre hôtel normalement et une fois le paiement effectué, iGraal crédite sur votre compte le pourcentage remboursé. Dès que vous avez 20€, vous pouvez demander à iGraal un virement sur votre compte bancaire. De quoi voyager encore plus ! 😉

Si ce bon plan vous intéresse, voici notre lien de parrainage iGraal pour obtenir 5€ à votre inscription ! 🙂

  • Où manger à Arequipa :
    • Ratatouille : vous l’aurez compris, c’est notre restaurant coup de coeur du Pérou. 8 soles l’almuerzo (4€).
    • Vive Mexico : une bonne petite adresse pour manger mexicain pour pas très cher.
  • Prix du musée Sanctuarios Andinos : 20 soles (5€), prévoir un pourboire pour le guide si vous avez aimé la visite, consigne gratuite à l’entrée
    • Attention : Juanita n’est pas dans le musée entre janvier et avril !
    • photos interdites
2 Comments

dsc04777

Quand on pense au Pérou, on a tout de suite en tête les images des ruines incas, du Machu Picchu et surtout des très hautes montagnes. Mais en arrivant à Huacachina, on était loin de se douter qu’on allait atterrir dans une oasis en plein désert de sable, un paysage digne du Sahara !

Notre arrivée à Huacachina

Depuis Lima, nous prenons un bus qui nous mène jusqu’à la ville d’Ica. Au fur et à mesure que nous nous éloignons de la capitale, le ciel s’éclaircit. La pollution disparait pour laisser place à un ciel d’azur et le paysage devient de plus en plus désertique. Rapidement, on aperçoit les premières dunes de sables. Depuis Ica, on rejoint Huacachina situé à 5km en taxi pour 8 soles (2€).

Huacachina est une petite ville construite autour d’un oasis, aux portes du désert. Disons le tout de suite, Huacachina n’a rien d’un petit village péruvien authentique. Ici, tout est fait pour le touriste. Les restaurants et les hôtels sont relativement plus chers  que dans le reste du pays. Nous restons 3 jours au Desert Night Ecocamp pour nous ressourcer après avoir passé du temps dans des grandes villes (Santiago, Valparaiso et Lima). Nous lézardons au soleil autour de la piscine de cet hôtel qui vient tout juste d’ouvrir ses portes. Le seul hic de l’endroit, c’est le bruit incessant des buggies qui s’élancent, moteur rugissant juste devant les portes de l’hôtel de 6h du matin à 8h du soir. Mais apparemment, on subit bruit infernal d’à peu près partout dans l’oasis.

dsc04772

Buggy et sandboard dans les dunes…

Côté visite, à part les bars et les restaurants, on fait très vite le tour de l’oasis. Pour s’éclater, il faut se tourner du côté des dunes. On a commencé par l’ascension de la dune qui s’élève juste derrière notre hôtel. Soleil de plomb, sable brûlant (prévoir des chaussures fermées) et pente raide… on en n’est pas venu à bout ! On comprend mieux pourquoi la plupart des gens font des tours en buggy dans le désert. Je réessaye un peu plus tard sur la dune située de l’autre côté. Beaucoup plus accessible, elle offre un magnifique point de vue sur l’oasis. Et quel plaisir de dévaler la pente en courrant ! 🙂

dsc04772

dsc04805

Arrivé en haut de la dune, je ne m’attendais pas à voir le désert s’étendre aussi loin à l’horizon. Je me suis tout de suite senti un peu frustré de ne pas pouvoir aller voir plus loin. C’est ce qui nous a motivé à craquer pour le tour en buggy dans les dunes. Quitte à subir le bruit incessant de ces engins, autant partir avec l’un d’eux !

Attention, le road-trip n’a rien d’une petite ballade bucolique. Les chauffeurs (chauffards ?) sont de véritables fous du volant. On grimpe des murs de sable à toute vitesse pour mieux les dévaler de l’autre côté. Côté sensations fortes, on n’a pas été déçu ! Mais le tour ne s’arrête pas là. Durant les 2 heures de voyage, on fait plusieurs arrêts pour prendre des photos et s’essayer au sand-baord (ou surf des sables). Attention, ça n’a rien à voir avec le snowboard ! Finalement, la meilleure manière d’en profiter, c’est allongé dessus, la tête en avant… sensations garanties !

dsc04806

output_qggfeb


Nous terminons notre tour vers 18h par un magnifique coucher de soleil sur les dunes.

dsc04887

Infos utiles

  • Arriver à Huacachina : en bus depuis Lima, nous avons choisi la compagnie PeruBus (une compagnie VIP), 50 soles/pers (12€), mais il y en a des moins chers, 4-5h de route
  • Où dormir à Huacachina :Desert Nights Ecocamp, 100 soles/nuit (26€), nuit sous tente avec vrai lit double, piscine, petit-déjeuner compris, salle de bain super propre
  • Où manger à Huacachina : en dormant au Desert Night Ecocamp, on bénéficie de 10% sur l’adition en allant manger au restaurant de l’hôtel jumeau Desert Night. Vous pouvez aussi aller manger dans les petites cantines d’Ica (5 minutes en taxi), 8 soles (2€) le menu (entrée+plat+boisson)
  • Faire du buggy dans les dunes : 45 soles/pers (12€) en réservant directement à la réception de l’hôtel + 3,60 soles pour entrer dans le désert (0,95€)
  • Location de sand-board : on peut louer des sand-boards un peu partout à Hucachina. Compter 5 soles/heure (1,50€)

BON PLAN pour ceux qui réservent l’hébergement en avance sur internet :Le site de Cashback iGraal.com vous permet d’économiser 4% sur Booking ou encore 3,5% sur Hostelworld et plein d’autres sites sur Internet (La FNAC, La Redoute, Darty…). Une fois votre compte créé sur iGraal, vous êtes redirigé sur le site de réservation d’hôtel de votre choix. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre hôtel normalement et une fois le paiement effectué, iGraal crédite sur votre compte le pourcentage remboursé. Dès que vous avez 20€, vous pouvez demander à iGraal un virement sur votre compte bancaire. De quoi voyager encore plus ! 😉

Si ce bon plan vous intéresse, voici notre lien de parrainage iGraal pour obtenir 5€ à votre inscription ! 🙂

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous et à épingler notre photo ci-dessous sur Pinterest !

5 Comments