@playingtheworld-ilhabela-33

19-28 octobre 2016 – Après 12h de bus d’Iguazu à Sao Paulo, puis 3h de bus jusqu’à Sao Sebastiao puis un ferry (gratuit), nous voici enfin à Ilhabela ! Nous ne savons pratiquement rien de cette île si ce n’est que les habitants de Sao Paulo l’adorent et viennent y passer le week-end et les vacances. Ça tombe bien car après trois mois d’hiver en Amérique du sud, on a vraiment envie de vacances au soleil et de plage. Surtout quand on sait que 3 semaines plus tard, le retour en France est prévu !

Capture d’écran 2018-01-05 à 18.01.02

Nous traversons avec le ferry en mode piéton. Des bus réguliers longent la côte ouest. Il y a une seule route. Nous décidons d’aller vers le nord de l’île, à Vila.

Nous avions repéré sur Booking l’hostel da Vila . L’hôtel est fidèle aux photos : piscine, verdure, vue sur la mer…nous sommes tout de suite sous le charme ! Le gérant nous dit ok pour 3 nuits, ensuite l’hôtel sera complet car un club de foot a réservé l’hôtel les jours d’après.

Nous alternons les deux premières journées entre piscine, repos et plage. Le cadre dans la jungle est apaisant. On se sent vraiment bien ici, malgré le temps qui commence vraiment à se gâter. Vila est une station balnéaire agréable avec plusieurs boutiques, des restaurants, et une architecture style portugais. On découvre le célèbre açai : le dessert brésilien par excellence ! Un délice !

Nous devons changer d’hôtel, le gérant nous conseille une toute nouvelle auberge de jeunesse à 500 mètres de là : le Granola hostel.

On découvre un nouveau lieu complètement différent du premier. Les deux jeunes propriétaires Leon et Gustavo sont hyper chaleureux. On se sent dès les premières heures comme à la maison ! On y rencontre Susanna, Anys et Jéremy.

La salle à manger est à l’extérieur, tout le monde se rejoint là pour discuter, jouer et manger. C’est un endroit ultra convivial. Cela tombe bien car il pleut des cordes. Nous voilà donc prêt à vivre en collectivité, alternant slakeline, jeux, récits de voyage et caïpirinhas. Ah les caïpirinhas ! Leon nous apprend à les faire et ça devient un vrai rituel tous les jours.

On comprend mieux pourquoi l’hôtel s’appelle Granola. Certes, ils servent du granola (muesli) au petit dej, qui soit dit en passant est royal et convivial sur la grande table. Mais surtout car c’est un lieu de “mélange” où toutes les nationalités se retrouvent. D’ailleurs, une carte du monde géante en ardoise habille parfaitement la terrasse.

@playingtheworld-ilhabela-12

Un soir, Leon nous fait découvrir une danse traditionnelle au Brésil, le forro ! Nous avons dansé toute la nuit dans un bar-boîte de nuit, l’ambiance était géniale. Ce qui est vraiment chouette avec les Brésiliens c’est qu’il n’y a aucun jugement quand on danse. Les gens vivent leur danse et se foutent des autres. Tout le monde danse sans complexe, à son rythme. Bien évidemment les caipirinhas coulent à flots…

Enfin une journée avec quelques éclaircies, on fonce à la plage Pinto un peu plus au nord se baigner !

@playingtheworld-ilhabela-14

@playingtheworld-ilhabela-15

Après le weekend nous retournons au premier hôtel (da vila) où nous avions réservé pour les jours d’après. On est super content car Carole et Alexandre, nos amis rencontrés en Bolivie nous y rejoignent.

@playingtheworld-ilhabela-19

Retrouvailles, on fête ça au resto !

Le temps est toujours pluvieux. On décide tout de même de partir visiter d’autres recoins de l’île. Direction la côte nord en bus, nous marchons ensuite pour atteindre la plage de Jabaquara. L’endroit vaut le détour mais nous sommes déçus du temps. Avec un grand soleil ce doit être superbe !

@playingtheworld-ilhabela-22

La pluie ne fait pas peur aux garçons, ils se jettent à l’eau ! Avec Carole nous préférons les regarder et ne tardons pas à en avoir marre d’attendre sous la pluie. Nous rentrons tous sous la pluie à moitié à pied, moitié en stop. C’est vraiment dommage car l’île a l’air superbe mais nous sommes mal tombés au niveau du temps.

@playingtheworld-ilhabela-24

Les jours qui suivent sont pluvieux, l’ambiance du Granola Hostel nous manque et nous retournons passer du temps avec Leon et Gustavo.

Leon nous propose de partir avec lui et Jérémy dans les terres pour se baigner dans une cascade. On est ravi ! Par contre il souhaite garder l’endroit secret, un endroit pour les “locaux” comme il dit ! On le comprend car c’est vraiment top d’être les seuls à se baigner là bas. Romain et les garçons vont en haut de la cascade et se régalent avec les toboggans naturels ! Avant de repartir on se reprend une bonne pluie histoire de bien finir la journée. 😉

@playingtheworld-ilhabela-39

@playingtheworld-ilhabela-40

Sur la route du retour, le soleil sort pour nous offrir un magnifique coucher de soleil.

@playingtheworld-ilhabela-42

@playingtheworld-ilhabela-41

Le lendemain, par chance, le soleil refait surface. Ce sera journée plage avec Carole et Alex au sud de l’île. On tente le snorkeling mais l’endroit est assez trouble de ce côté donc on voit pas grand chose… Pas grave, on alterne bronzage et baignade, le soleil nous avait vraiment manqué ces derniers jours.

@playingtheworld-ilhabela-36

DCIM100GOPROG0012060.

On finit par une dernière journée de pluie avant de prendre un bus depuis San Sebastiao direction Paraty !

@playingtheworld-ilhabela-1

Les 10 jours à Ilhabela sont passés très vite. On s’est vraiment mis au rythme brésilien en prenant le temps, en s’imprégnant de la culture brésilienne… en mode détente. On a promis à nos amis Leon et Gustavo qu’on reviendrait. On a encore toute la côte Est (accessible en bateau ou 4×4) et la côte Sud (à pied ou en bateau) à découvrir !

Infos utiles :

Arriver de Foz do Iguazu 

  • Bus Foz do Iguazu – Sao Paulo : Départ 18h – arrivée 10h30 (durée 16h30) => 304 Réals/pers prix pour le trajet en “cama” (siège qui s’allonge). PS : ce prix me paraît assez cher, nous avons sûrement été surtaxé car le billet a été acheté en Argentine dans une gare routière, en regardant sur site internet busbud je constate des prix bien moins chers.
  • Bus Sao Paulo – Sao Sebastiao : 3h de trajet avec Litoranea, il y a des bus environ toutes les heures. Nous avons pris le billet sur place => 67 Reals/pers.
  • Ferry Sao Sebastiao – Ilhagrande : 10 minutes de trajet => gratuit.
  • Bus régulier à Ilhabela : toutes les heures => 3,25 Reals le ticket par trajet (2 lignes de bus, une du ferry au nord et l’autre du ferry au sud)

Où dormir ?

  • L‘hostel da Vila : notre premier hôtel avec piscine et grand jardin => 55 Reals la nuit en dortoir/pers
  • Granola hostel : notre deuxième hôtel en mode auberge de jeunesse ultra conviviale => 50 Reals la nuit en dortoir/pers + petit dej inclus. On recommande +++ grâce à nos super hôtes !

BON PLAN pour ceux qui réservent l’hébergement en avance sur internet : Le site de Cashback iGraal.com vous permet d’économiser 4% sur Booking.com et 3,5% sur Hostelworld.com et plein d’autres sites sur Internet. Une fois votre compte créé sur iGraal, vous êtes redirigé sur le site de réservation d’hôtel de votre choix. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre hôtel normalement et une fois le paiement effectué, iGraal crédite sur votre compte le pourcentage remboursé. Dès que vous avez 20€, vous pouvez demander à iGraal un virement sur votre compte bancaire. De quoi voyager encore plus ! 😉

Si ce bon plan vous intéresse, voici notre lien de parrainage iGraal pour obtenir 5€ à votre inscription ! 🙂

Où manger ?

Il y a un petit supermarché à Vila pour faire ses courses. Nous faisions à manger dans les cuisines des hôtels la plupart du temps. On pouvait se faire plaisir et ça revenait bien moins cher que le resto.

Il y a également un grand supermarché à Pereque, nous y sommes allés un jour en bus pour faire le plein de nourriture et boissons. Moins cher que la supérette de Vila.

  • Restaurante Cheiro Verde : très bon restaurant avec des spécialités brésiliennes
  • Take Restaurante Japonês : un excellent restaurant japonais recommandé par nos amis brésiliens.

    DSC08170

  • Pastel do Zé : les pastels sont super bons ! Parfait pour un déjeuner où un en cas.
  • Açai da Ilha : pour déguster de bons açai !
  • Estaleiro bar : endroit super sympa pour faire la fête et danser le forro

Activités à faire :

Plongée, surf, rando, voile, excursions en bateau… des agences sur place proposent tout type d’excursion à la journée ou demi-journée.

Quitter Ilhabella pour Paraty :

  • Bus Sao Sebastiao – Paraty avec la compagnie Util, trajet 3h10 => 33 Reals/personne

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous et à épingler notre photo ci-dessous sur Pinterest !

ilhabela

2 Responses to “10 jours à Ilhabela, l’île du bonheur au Brésil !”

  1. Julie

    Super article, il m’a bien aidé à préparer mon voyage au Brésil ! Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.