©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-17

10-12 avril 2016 – Ce qui nous a marqué en arrivant en Chine, ce sont les grands espaces dont dispose le pays. Un véritable terrain de jeu pour les mordus d’outdoors ! A la frontière du Tibet et aux portes de la chaîne de l’Himalaya, la province du Yunnan offre des chemins de randonnée parmi les plus beaux du monde. C’est ici que, pendant 2 jours, nous nous sommes attaqués aux célèbres gorges du saut du tigre.

Les gorges du saut du tigre : présentation

Les gorges du saut du tigre, ou plutôt LA gorge désigne ni plus ni moins le canyon le plus profond du monde ! Même le Grand Canyon des Etats-Unis qui nous a pourtant laissé le cul par terre n’est pas aussi profond. Le saut du tigre c’est :

  • 16km de long
  • 2 000m de profondeur
  • 12 heures de marches sur 2 jours
  • 900m de dénivelé
  • 30 mètres cube d’eau débité chaque seconde du fleuve Yangzi
  • deux montagnes qui l’entourent et culminent à 5 596 mètres d’altitude (à côté, le Mont-Blanc, c’est un petit joueur !)

Mais au fait, pourquoi ça s’appelle le saut du tigre ? Et bien, selon la légende, un tigre aurait enjambé le fleuve Yangzi (pourtant large d’environ 25 à 30 mètres) en effectuant un saut incroyable depuis un énorme rocher, tout au fond du canyon. Et oui, comme pour beaucoup de choses ici, les Chinois ont le sens de la poésie !

Source photo : Wikipédia

Source photo : Wikipédia

Comment venir aux gorges du saut du tigre ?

Des bus locaux partent de Lijiang toutes les heures pour rejoindre Qiaotou, le village de départ de la randonnée. Le trajet coûte 43 yuans par personne et dure entre 1h30 et 2h00. Attention, le dernier bus part à 15h30 de la gare routière de Lijiang.

Bien préparer son trek dans les gorges du saut du tigre

Avant-propos du randonneur novice : On a lu tout et n’importe quoi sur les gorges du saut du tigre. Certains disent que c’est trop facile, d’autres qu’il faut être extrêmement bien préparé physiquement… Bref on ne savait pas trop quoi penser ! Et pour une fois Lonely Planet n’a pas été d’un grand secours. Pire, il nous a même un peu effrayé en déclarant que « plusieurs personnes ont péri dans la gorge » ou encore qu’« il ne faut pas effectuer cette randonnée seul » car « des voyageurs ont été agressé dans la montagne ». Nous avons donc affronté la terrible gorge en ne sachant pas vraiment à quoi nous attendre. Et maintenant, on doit avouer une chose : la randonnée est super safe (on a croisé personne sur tout le trajet) et elle n’est pas si difficile que ça… quand on prend son temps ! 😉

Nous sommes arrivés à Qiaotou depuis Lijiang en fin de journée. Pour accéder à la guest house, nous nous sommes d’abord acquittés du droit d’entrée dans la gorge (65 yuans par personne). Nous avons dormi une nuit chez Jane’s Tibetan Guest House, une auberge très charmante, lieu de rendez-vous des randonneurs. Une fois de plus, merci la basse saison, nous avons eu la chance d’être seuls dans le dortoir (et même dans toute l’auberge) ! Nous y laissons notre gros sac à dos que nous récupèrerons le lendemain en rentrant à Lijiang.

Il existe deux chemins pour explorer les gorges du saut du tigre :

  • le sentier du bas. Il longe la gorge mais il faut marcher sur la route avec les innombrables cars de touristes, 4×4 et camions de chantiers.
  • le sentier du haut. Le plus emprunté par les randonneurs, celui qui passe dans la montagne…. le plus beau.

Sans grande surprise on a opté pour le second, à faire en deux jours pour bien prendre le temps de profiter du paysage et surtout pour économiser nos forces de randonneurs débutants. 😉

1er jour : entre montées ardues, paysages à couper le souffle et rencontres insolites

Apres un solide petit-déjeuner pris à la guest house, nous attaquons notre première journée de rando dès 9h du matin. Ca peut paraitre un peu tard mais nous n’avions prévu « que » 7 à 8 heures de marche dans la journée. Les premiers kilomètres sont loin d’être les plus agréables. La piste qu’indique notre GPS a été remplacée par une large route goudronnée et bien trop fréquentée. Nous marchons une bonne demie heure sur cette route avant que les choses sérieuses ne commencent.

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-28

Premier point de vue sur la gorge après 1km

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-27

C’est la que ça commence à grimper !

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-26

Motivééééééé…

Nous suivons alors un sentier abrupte qui part dans la montagne. Le point positif c’est qu’on quitte la grande route et le passage incessant des voitures. Le point négatif, c’est que ça monte sec et que le chemin est plutôt mal indiqué sur cette portion. Heureusement, des vendeurs sont là pour nous indiquer la bonne voie. Après deux bonnes heures de montée plutôt arasantes, nous entamons notre descente sur le petit village de Nuoyù. Une descente tout aussi abrupte et en lacet. On pensait avoir affaire aux 28 terribles virages annoncés dans le Lonely Planet. Que nenni ! On se rendra compte plus tard que le pire restait à venir… Une fois le village passé, le sentier se remet à grimper dans la forêt.

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-33

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-34

A mi-parcours (1h30 plus tard quand même !) nous faisons une halte pour reprendre quelques forces. Une gentille mamie chinoise vend des fruits secs, des bananes et… du cannabis !?! Allez savoir pourquoi ! Personnellement ça aurait plus tendance à me casser les jambes qu’à me donner des ailes. (Il parait qu’on en trouve à l’état sauvage le long du chemin, mais nous n’en avons pas vu !) Après avoir mangé quelques noix et bananes, nous nous sentons de nouveau d’attaque pour reprendre la route. Au bout de 20 minutes, nous faisons enfin face aux 28 lacets de la mort ! Heureusement, les virages sont numérotés en rouge sur des rochers. On doit avouer qu’on a fait des pauses entre chaque virage pour que Chloé reprenne son souffle. Et au sommet… quel spectacle ! Nous arrivons sur un point de vue magistral sur la gorge. On aperçoit le fleuve qui gronde au fond du canyon et en face de nous, une montagne terrifiante nous domine, la tête cachée dans d’épais nuages noirs et menaçants. Malgré le vent plutôt froid, nous sommes restés quelques minutes à contempler ce spectacle. Je crois que je ne me suis jamais senti aussi petit !

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-51

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-44

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-39

Et maintenant ? Et bien, il faut redescendre. Et oui, tout ça pour ça. Heureusement, nous n’avons pas à aller tout en bas de la vallée et nous voici arrivés sur la portion la plus agréable des deux jours. Le chemin, tout à fait plat maintenant, longe la gorge, se rétrécissant parfois jusqu’à ressembler à une mince corniche le long de la falaise. Et, toujours sur notre droite, ce massif de montagnes terrifiant mais tellement beau qui nous observe. Nous ne croiserons personne hormis un berger et ses quelques chèvres qui n’ont décidément pas peur du vide. Attention toutefois à la tête, nous avons failli nous prendre un caillou de plein fouet. Il a dû se détacher sous le sabot d’une de ces biquettes.

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-52

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-49

Ca ne vous donne pas envie ?!

Nous arrivons à Halfway Guest House, notre halte pour la nuit vers 17h00. Après avoir marché une bonne demie-heure sous la pluie, nous sommes heureux de trouver un refuge sec et de prendre une bonne douche chaude. On tenait absolument à dormir dans cette auberge pour… la vue imprenable sur la gorge qu’on a depuis notre lit dans le dortoir ! Avouez qu’il y a pire, non ?! 😉 Nous y retrouvons Kat, une Finlandaise rencontrée dans les rizières de Yuanyang et faisons la connaissance de Kim le Coréen, Pu la Thaïlandaise et Michael l’Israëlienne. Nous passons la soirée tous ensemble autour d’un bon repas avant de nous coucher à… 22h00 ! Et oui, 7h de marche, ça fatigue !

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-59

Rien de tel qu’une bonne bière après une dure journée de marche !

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-53

Pas mal la vue, non ?

2ème jour : la descente infernale tout au fond de la gorge du saut du tigre

La deuxième journée de randonnée dans les gorges du saut du tigre est moins longue et un peu plus facile que la première (un peu, j’ai dis !). Comme la veille, nous reprenons notre marche vers 9h00 après avoir pris un bon petit-déjeuner face aux montagnes. Il pleut toujours mais la pluie est plus fine et ne devrait pas trop nous déranger. Il nous faudra 1h30 en descente pour atteindre Tina’sGuest House. C’est depuis cette auberge que part le bus pour rentrer à Lijiang. Cela explique que la plupart des voyageurs y terminent leur trek. Mais nous ne sommes pas venus jusqu’ici pour rien ! Après une courte pause chez Tina, nous décidons de reprendre la route pour descendre tout en bas de la gorge, jusqu’au fleuve Yangzi.

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-4

C’est reparti pour une journée de marche.

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-3

Une voiture nous mène gratuitement jusqu’à l’entrée d’un chemin. On nous demande de payer 10 yuans à l’entrée (soit disant pour l’entretien du sentier). Nous payons et entamons la descente. La route est plutôt facile. On dirait un escalier. Il ne nous faut que 35 minutes pour atteindre le fond du canyon. Devant nous, le fleuve Yangzi déverse des milliers de litres d’eau dans un fracas assourdissant. Ce n’est pas le moment de se baigner ou de faire du kayak ! Nous voulons nous approcher du fleuve. Sur le chemin, une grille nous barre la route. Une Chinoise nous fait payer 15 yuans supplémentaires par personne pour accéder aux points de vue sur le fleuve et au chemin pour remonter.

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-7

Je m’approche au plus près du fleuve, à une dizaine de mètres du rocher d’où le tigre aurait sauté pour traverser le fleuve. J’aurais pu rester des heures à contempler ces flots, heureux d’être arrivé au bout de cette magnifique marche. Mais il faut remonter avant le départ du bus à 15h30. Et là, deux options, le chemin traditionnel, un peu long et par les rochers et… une échelle de 30 mètres (chemin plus rapide mais tellement effrayant !). Malgré nos appréhensions, nous prenons l’échelle. Celle-ci est fixée à même la roche. Derrière, on peut apercevoir l’échelle en bois qui devait servir autrefois. Je suis bien content qu’ils l’aient changée ! Il ne faut juste pas regarder derrière soi ou se dire « et si l’échelle se détache ?!? » (comme un idiot, j’ai bien sûr fait les deux !).

Gorge du saut du tigre

L'échelle le long de la falaise

L’échelle le long de la falaise

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-17

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-18

La photo de fin de rando !

Nous sommes de retour à Tina’s GH vers 14h00. Le temps de déjeuner et de se reposer et c’est déjà l’heure de partir. On dit au revoir à nos compagnons d’aventure et on monte dans les navettes qui prennent la route en sens inverse de notre marche, vers Qiaotou et Lijiang… vers la civilisation !

Notre ressenti

Avant toute chose, il faut rappeler que nous ne sommes pas des randonneurs chevronnés. Malgré cela, nous sommes arrivés à bout des 16km de trek relativement facilement. La première partie (jusqu’à la pause déjeuner) est vraiment la plus difficile et la moins agréable. Elle nous fait marcher plutôt loin de la gorge avec comme paysage, les chantiers qui détruisent la montagne un peu partout et le doux son des machines de construction comme fond sonore. On a clairement préféré le reste de la randonnée avec vue imprenable sur la gorge et le silence de la nature. On ne regrette absolument pas ces deux jours en mode aventurier, même si il nous faudra plusieurs jours pour récupérer nos jambes ! 😉

©playingtheworld-chine-gorge-saut-tigre-voyage-63

Infos utiles

Où dormir :

  • au début de la randonnée : Jane’s Guest House, 35 yuans le lit en dortoir de 6, auberge sommaire mais confortable des cartes pour préparer son trek. On peut y laisser le sac à dos et le récupérer à la fin du trek, le bus s’arrête 5 minutes devant si on fait la demande
  • le premier soir : Halfway Guest House, 40 yuans le lit en dortoir de 6, magnifique panorama sur a gorge depuis la terrasse et le dortoir.

Où manger : 

  • le premier jour :
    • Tea Horse Guest House pour déjeuner, une halte salvatrice à la fin du tronçon difficile, comptez 20 yuans pour du riz et des légumes.
    • Halfway Guest House pour dîner, environ 20 yuans le plat
  • le deuxième jour : Tina’s Guest House, le rendez-vous de tous les randonneurs, environ 20 yuans le plat

A ne pas oublier dans son sac à dos :

  • un imperméable (le temps change très vite en montagne)
  • des vêtements chauds pour marcher
  • des vêtements secs pour se changer le premier soir
  • serviette et savon (non fournis par l’auberge)
  • des fruits secs pour retrouver son énergie dans les 28 lacets ! 😉

 

  • Prix du bus local Lijiang – Qiaotou : 43 yuans/pers
  • Prix de la navette Tina’s GH – Lijiang : 55 yuans/pers (départ à 15h30 / arrivée vers 17h30-18h00)
  • Prix d’entrée dans la gorge : 65 yuans/pers
  • Prix de la portion qui descend jusqu’au fleuve : 25 yuans/pers

7 Responses to “2 jours de trek dans les gorges du saut du tigre – guide pratique”

  1. Camus Rémi

    Bonjour Chloé, Romain,

    Je suis tombé par hasard sur votre site en faisant quelques recherches sur le fleuve Yang-si, notamment le Tiger Leaping Gorge. Je cherche à obtenir des informations sur le volume d’eau qui est concentré dans les gorges. Celui-ci varie entre la saison des pluies et la saison sèche, mais pourriez vous m’indiquer le volume d’eau rencontré lors de votre trek de 16 km.

    Vous avez indiqué en haut de votre page que la quantité était de 30 mètre/cube / seconde, ce qui me semble peu lorsque je vois les photos que vous avez prise.
    PS : j’aime beaucoup celle prise de votre guesthouse, ou l’on peut observer les 4 lits et le paysage tibétain.

    Nous souhaiterions organiser une expédition pour descendre les gorges en hydrospeed.

    Je vous souhaite une bonne journée, et de continuer à profiter de notre belle planète.

    Rémi
    facebook.com/AdventurerRemiCamus/

    Répondre
    • playingtheworld

      Bonjour Rémi,

      Merci pour ton message.
      Concernant le débit d’eau, on n’est pas vraiment expert et les 30m cube/seconde correspond aux infos qu’on a pu avoir sur place.
      Honnêtement, je ne pense pas qu’il soit possible de descendre la gorge en hydrospeed tant la rivière est infernale. Nous n’avons vu personne sur la rivière, juste des randonneurs sur les côtés !
      Bon courage et bon voyage ! 😉

      Répondre
    • Marion

      C est 1800m3 / seconde en moyenne de débit ! Pour ce qui est de la randonnée, je ne dirais pas qu elle est simple. Il faut malgré tout rester vigilant car c est à flanc de falaise et certains passages peuvent être dangereux. Ceci dit le jeu en vaut la chandelle !

      Répondre
  2. Ines5964

    Salut Chloé et Romain !
    Merci pour votre témoignage ! Mes amis en moi prévoyons de faire cette randonnée d’ici 10 jours : pensez-vous qu’il faille emmener une carte ? Pour ma part, je préfèrerais en avoir une, afin d’étudier un peu le dénivelé au préalable et surtout pour être sûre de ne pas nous perdre ! En aviez-vous une ? Et si oui où l’avez-vous trouvée ?
    Merci d’avance pour votre réponse !

    Répondre
    • playingtheworld

      Salut Ines,

      Nous avions une carte rudimentaire donnée par notre auberge, à l’entrée des gorges. A part avoir des informations (durée, dénivelé…) sur les blogs, on n’a pas trouvé de vraie carte sur place. C’est un peu l’aventure cette randonnée, surtout la première partie. Mais une fois au sommet des gorges, il n’y a qu’un chemin qui longe le précipice. Impossible de se perdre. 😉
      Bon courage et bon voyage.

      Répondre
  3. Patrice

    Salut!
    Je m’apprête à faire cette rando. J’ai une question. Quand et comment avez vous récupéré vos gros sac? le bus de retour s’arrête chez “Jane’s tibetan guest house?”

    Merci pour la réponse.

    Répondre
    • playingtheworld

      Bonjour,

      Nous sommes retournés à notre guest house pour récupérer notre gros sac à Cabanaconde avant de prendre le bus.
      Bonne journée

      Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.