risiere-chine-playingtheworld

6-8 avril 2016 – Après avoir obtenu le visa chinois au Vietnam sans trop de difficulté, il ne nous reste plus qu’à franchir la frontière !  Nous arrivons à la frontière Lao Cai (Viet Nam) – Hekou (Chine), impatients de découvrir l’Empire du milieu. Mais ne savons pas trop à quoi nous attendre… On doit avouer qu’après 4 mois passés à voyager, on commence à saturer un peu de l’Asie. Mais on ne se doute pas encore à ce moment là que la Chine va rebooster notre voyage !

Notre arrivée à Hekou : bienvenue en Chine

Il est 8h et nous voici en Chine ! Le passage de la frontière est très simple (pour cela, vous pouvez lire notre article Comment obtenir le visa chinois et passer la frontière). Nous sortons dans la ville et là le dépaysement est total. Tout est écrit en chinois ! Nous cherchons une banque ICBC pour retirer des Yuans. Nous nous adressons aux commerçants comme nous avons l’habitude de faire habituellement. Mais personne ne nous comprend… On pensait qu’à la frontière, les gens parleraient un peu anglais… mais non ! Pas de panique, on est bien équipé. Nous sortons notre petit guide “G Palemo” pour la première fois. Ce petit livre est le meilleur ami du voyageur en Chine. C’est un recueil de dessins qui permet de se faire comprendre quand… on n’a pas les mots ! 😉 Et ça marche. Une jeune fille nous indique la banque à 500 mètres. Les Chinois que nous croisons sont tous souriants et essayent de nous aider le plus possible.

On demande à un chauffeur de taxi de nous emmener à la gare routière située à 5 km de la ville. On essaye de communiquer avec lui mais, là encore, impossible de se faire comprendre. On lui montre la station de bus sur le G Palemo. Ils nous fait signe de monter et nous montre un billet de 10 Yuans. On accepte. Le trajet est très drôle. Il éclate de rire à chaque phrase que nous prononçons. On a beaucoup aimé ce premier contact !

frontiere-chine

Direction Xinjie et les rizières de Yuanyang

A la gare routière tout est écrit en chinois également. Nous demandons à une dame au guichet l’horaire du prochain bus pour Yuanyang. Elle parle anglais et nous indique que le prochain bus par à 10h. Le ticket coûte 48 yuans et le trajet dure 4h. Nous sommes les seuls occidentaux dans le bus. Les autres passagers nous dévisagent mais nous ne ressentons pas d’animosité de leur part. Plutôt de la curiosité et de l’étonnement. “Que sont venus faire deux étrangers dans cette partie reculée de la Chine ?!” Au bout de 3h, nous changeons de bus. Nous sommes à Nansha (heureusement qu’on a un GPS !). Le nouveau bus va jusqu’à Xinjie. Nous payons 10 yuans chacun pour 1h de bus dans les montagnes. Les paysages sont déjà magnifiques ! Au fur et à mesure qu’on monte dans la montagne, les villes cèdent la place à des petits villages et de splendides rizières. Nous arrivons finalement à Xinjie. Il nous reste une vingtaine de kilomètres à parcourir pour rejoindre notre hôtel à Laozhai. Un chauffeur de taxi super gentil nous propose de nous emmener pour 15 yuans par personne. Nous acceptons et découvrons en route les sublimes rizières de Yanyuang. Sur la route cabossée, nous croisons des habitants en habits traditionnels. C’est sûr, on est vraiment dans un autre monde et déjà l’image qu’on se faisait des Chinois vole en éclat et on découvre un peuple souriant et extrêmement généreux.

chine-yuanyang-riziere-1

chine-yuanyang-riziere-2

DSC09483

@playingtheworld-yunnan3

2 jours à Laozhai : entre vie locale et balade dans les rizières

Nous avons trouvé un hôtel en plein coeur du village et tout proche des rizières : le Timeless Hôtel ! Et nous avons adoré l’endroit. Il faut dire qu’après la nuit blanche et la grosse matinée de transport que nous venions de faire, on était plus qu’heureux de nous reposer dans des lits ultra confortables. Et puis, l’hôtel est situé à une cinquantaine de mètres d’un magnifique point de vue sur les rizières. Idéal donc pour assister au lever du soleil. Un moment unique où on était presque les seuls étrangers à observer le soleil se lever et inonder de ses premiers rayons les bassins d’eau encore endormis.

@playingtheworld-yunnan-rizieres

DSC09519

@playingtheworld-yunnan-rizieres2

Il est possible de faire une excursion d’une journée avec guide dans les rizières. Mais nous avons préféré les découvrir par nous même en allant nous balader directement au milieu des champs de riz en terrasse. Une promenade très agréable qu’on a partagée avec Aurélia et Alex (blog Route 306), deux Français également en tour du monde. On a passé deux jours super agréables avec eux, à parler de voyages et de Chine. Ils nous ont donné de super conseils pour réussir notre voyage dans l’empire du milieu. On espère les recroiser en Amérique Latine ! 😉

@playingtheworld-yunnan-rizieres3

@playingtheworld-yunnan2

@playingtheworld-yunnan4

@playingtheworld-yunnan4

.

.

On ne pouvait pas rêver un meilleur début de voyage en Chine. Notre rencontre avec Aurélia et Alex, nos premiers contacts plein de rires avec les Chinois, le spectacle des rizières au petit matin… Ces 48h en haut de la montagne et au coeur des rizières de Yuanyang nous ont remotivés et ont rechargés nos batteries pour partir à la découverte de ce grand pays. Prochaine étape : la petite ville de Lijiang, point de départ pour les gorges du saut du tigre.

@playingtheworld-yunnan

Infos utiles :

Comment arriver de Hekou : Bus local 48 yuans (6,50€) jusqu’à Nansha (3h) puis 10 Yuans (1,30€) jusqu’à Xinjie (1h)

Taxi de Xinjie à Laozhai : 15-20 Yuans par personne (2-3€)

Où dormir : Timeless Hôtel à Laozhai, 148 Yuans la chambre double (20€) et 40 yuans le lit en dortoirs (5,40€), malheureusement le dortoirs était complet.

Où manger : Nous avons mangé dans l’hôtel uniquement, les plats étaient délicieux, entre 15 et 40 Yuans (entre 2 et 6€)

timeless2 DSC09601

Rejoindre Kunming : Départ à la gare routière de Xinjie, 137 Yuans chacun (7h de trajet)

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.