©playingtheworld-ardeche-dormir-grotte-aven-3

L’Ardèche est connu pour ses célèbres gorges qu’on peut descendre en canoë-kayak, mais pas que… Ce département est aussi l’un des plus riches en matière de grottes, de cavernes, d’aven… Bref, c’est le paradis des spéléologues. C’est dans ce cadre très préhistorique qu’on a pu vivre une expérience super insolite : dormir dans une grotte !

Qu’est ce qu’un aven ? Le mot “aven” signifie “gouffre” ou “abîme”. Les avens se forment suite à l’effondrement de la voûte d’une cavité souterraine. Le puit alors formé constitue l’entrée de l’aven.

Une « chambre » à l’Aven Forestière pour dormir dans les entrailles de la terre

Nous arrivons à 18h00 à l’aven forestière, située à quelques kilomètres du village d’Orgnac-l’Aven. C’est ici que se trouve le Spélé’Hôtel où nous allons passer la nuit. Nicolas, l’inventeur du concept en France nous attend pour nous remettre 2 lampes frontales à chacun. Nous sommes prêts à affronter l’obscurité sous-terraine ! Avec lui, nous descendons dans l’aven pour une première visite de la grotte.

Seulement une vingtaine de marches séparent la surface de l’entrée de l’aven. En descendant sous terre, on sent tout de suite la chaleur monter. Ici, il fait 16°C toute l’année. Idéal pour dormir été comme hiver. Nous passons à côté d’un squelette de rennes de l’ère glaciaire. Il sera notre gardien pour la nuit. La cavité n’est pas très grande ni très haute. On se sent bien ici, comme dans un cocon, protégé de tout ce qui peut se passer à l’extérieur.

©playingtheworld-ardeche-dormir-grotte-aven-10

Pendant que nous progressons, Nicolas nous raconte quelques histoires de spéléologie et nous rassure sur les quelques frayeurs qu’on pourrait avoir à dormir sous terre. Il nous guide jusqu’à centre de la grotte où nous attend une tente suspendue. À l’intérieur, un matelas très moelleux, deux oreillers et deux duvets au cas où on ait un peu frais dans la « nuit ». Après nous avoir expliqué le fonctionnement de la télécommande pour allumer et éteindre les éclairages et remis les clés de l’aven, Nicolas nous quitte, nous laissant seuls maîtres de la caverne.

©playingtheworld-ardeche-dormir-grotte-aven-32

Nous partons alors explorer les recoins de notre « chambre ». Quelques chemins permettent de faire le tour rapide de la grotte. C’est assez surprenant et plaisant de pouvoir se promener sous terre sans guide et en toute liberté. On prend le temps d’observer les magnifiques concrétions rocheuses, les stalactites (qui tombent du plafond) et les stalagmites (qui montent vers le plafond) et de chercher les chauves-souris et autres araignées avec nos lampes (rassurez vous celles-ci ne restent qu’à l’entrée de la grotte). Du plafond on voit aussi descendre les racines des arbres qui poussent à la surface. C’est vraiment tout un nouveau monde qu’on découvre et tout ça, dans le silence le plus total !

©playingtheworld-ardeche-dormir-grotte-aven-13

©playingtheworld-ardeche-dormir-grotte-aven-16

Une lumière dans la nuit…

Une nuit qui titille nos sens

Nous partons diner à Vallon-Pont-d’Arc à quelques kilomètres de l’aven et après un dîner aux saveurs 100% ardéchoise, nous reprenons le chemin de notre « chambre » ! C’est au moment de se coucher qu’on réalise le coté exceptionnel de cette nuit insolite. Je n’ai jamais entendu un silence si présent ! Seule une goutte d’eau vient rompre de temps en temps ce silence assourdissant. Quant au noir… Nous éteignons toutes les lumières de la caverne et tombons dans le noir le plus complet. Nous regardons dans toutes les directions à la recherche de la la plus infime source de lumière. En vain ! L’obscurité est partout. Mon côté clostrophobe reprend le dessus. Ce noir et ce silence époustouflant m’oppressent. Tant pis, on rallume une lampe à l’extrémité de la cavité. J’ai l’impression de retomber en enfance mais cette petite veilleuse est très réconfortante.

©playingtheworld-ardeche-dormir-grotte-aven-7

©playingtheworld-ardeche-dormir-grotte-aven-8

Le plus surprenant survient au milieu de la nuit et au petit matin. À chaque réveil le même constat : rien n’a bougé ! Alors qu’à la surface, on a l’habitude d’entendre le bruit de la rue ou de la nature dès qu’on se réveille, ici RIEN ! Toujours ce silence, toujours ces drôles de formations géologiques. On perd toute notion de temps sous terre. Heureusement qu’on a programmé notre réveil. Bien reposés, nous remontons à la surface pour prendre au coin du feu un petit-déjeuner copieux  et constitué de produit locaux. En sortant de la grotte, je prends quelques instants. Quel plaisir de pouvoir sentir le vent frais balayer mon visage. Bien revigoré, je me sens prêt à commencer cette nouvelle journée. Je referme la porte de l’aven, enchanté de cette nouvelle expérience un peu mystique.

Pour aller encore plus loin sous terre : l’aven d’orgnac

Si vous allez passer une nuit dans l’aven forestière, profitez en pour visiter l’aven d’orgnac à quelques kilomètres de là. Cette grotte emmène le visiteur jusqu’à 121m de profondeur sous terre et emprunte un chemin impressionnant entre des formations rocheuses monumentales. La visite se termine par un magnifique spectacle de sons et lumière. Les dimensions de cette grotte sont vraiment impressionnantes et méritent le détour.

©playingtheworld-ardeche-dormir-grotte-aven-34

Et vous, ça vous tente de dormir dans une grotte ? 😉

Infos utiles

L’aven forestière

  • Dormir dans l’aven

180€ la nuit (par tente donc prix pour 2 personnes) avec petit-déjeuner.

3 tentes disponibles donc vous pouvez venir jusqu’à 6 personnes max. Si vous venez qu’à 2 les autres tentes ne seront pas occupées.

Des toilettes chimiques sont installées à quelques mètres de la tente sous terre. Mais on a aussi accès à une salle de bain et des toilettes en surface ainsi que la WIFI à l’accueil.

NB : pas de réseau téléphonique ni Internet dans la grotte

  • Visiter l’aven

8€ pour un adulte / 5,50€ pour un enfant de 6 à 15 ans / gratuit pour les moins de 6 ans

Lampes frontales prêtées. Possibilité d’éteindre toutes les lumières pour être dans le noir complet.

Possibilité de commander du champagne à déguster dans la grotte.

  • En bonus

L’aven forestière dispose d’un espace jeu avec plein de jeux de société ou en bois pour les enfants et d’un petit coin buvette pour prendre un café ou une bière artisanale au coin du feu.

  • Comment aller à l’aven forestière ?

Adresse :

Col de la Forestière
07150, Orgnac l’Aven

Depuis le village d’Orgnac-l’Aven, prendre la D217 en direction de Labastide-de-Virac et Vallon-Pont-d’Arc. Quelques kilomètres apèrs avoir quitté le village, vous tomberez sur l’entrée de l’aven forestière.

Plus d’infos : www.avengrottelaforestiere.com

  • Où manger près de l’aven forestière ?

Étant en pleines vacances de Toussaint, les restaurants les plus proches à Orgnac l’Aven et Labastide-de-Virac étaient fermés.

Nous avons choisi de dîner au Bistrot Cayou situé à Vallon-Pont-d’Arc à 12km de la grotte. En plus de proposer des plats absolument délicieux et 100% ardéchois, le patron est super accueillant. On a parlé voyage avec ce grand voyageur après le repas.

On a testé le menu à 29€ : un régal !

L’aven d’orgnac

13€ pour un adulte / 10,40€ tarif réduit (étudiant, chômeur, enfant + de 14 ans) / 8,50€ pour les 6-14 ans / gratuit pour les moins de 6 ans.

Compter un peu plus d’une heure de visite. Possibilité de visiter la grotte en via ferrata ou en spéléologie. L’entrée donne aussi accès à la très intéressante Cité de la Préhistoire.

Plus d’infos : www.orgnac.com 

Et pour aller plus loin, n’hésitez pas à aller sur le site de l’office de tourisme de l’Ardèche, il est vraiment très pratique : Ardèche Guide.

Un grand merci à Nicolas de l’Aven Forestière qui nous a invité à découvrir ce lieu insolite. Tous nos avis et ressentis restent libres et personnels.

2 Responses to “J’ai testé : dormir dans une grotte en Ardèche”

  1. Isabelle

    Super expérience !

    Je suppose que le Nicolas que vous avez rencontré est le même guide spéléo qui organise des visites spéléos à la Grotte St Marcel. On y est allés cet été en famille, c’est-à-dire de la petite dernière (5 ans) à la doyenne (67 ans) ! On traverse la partie de la grotte ouverte aux touristes, puis on continue dans des couloirs et salles concrétionnées de toute beauté ! Le parcours “ourson” se fait sans corde, mais il existe d’autres parcours à faire avec des ados ou des adultes avec des baudriers et des cordes.
    On a adoré ! On était avec une autre famille (donc 8 personnes + le guide), et heureusement car les garçons de l’autre famille ont encouragé la plus petite qui a eu peur à un moment… et qui a été super fière de réussir !

    Dans le secteur on est aussi allés à la Grotte Chauvet, vraiment très bien documentée (l’été il y a des ateliers en extérieur) – réservation conseillée ! On a fait une descente en kayak avec monitrice dans les gorges du Chassezac (autorisé à partir de 5 ans, alors que celles de l’Ardèche ne le sont qu’à partir de 7 ans). Vraiment très chouette, avec baignade et animaux en prime ! On est passés par la Compagnie de Canoë du Chassezac, très pro, à recommander.
    Et enfin, nous on dormait au Petit âne Bleu, qui est une ferme située aux Vans (07). Repas bio fait maison, dodo sous des tipis (on peut aussi amener sa tente, et ils ont une chambre en dur). Le site est au milieu de la ferme, donc il y a des animaux qui se baladent. Vraiment très convivial, calme, repas absolument délicieux. Possibilité de faire des balades avec ânes… Bref, on arrête d’en parler, sinon ce sera trop connu et on ne pourra pas y retourner l’été prochain ce sera complet !

    Merci pour votre blog que je lis toujours avec plaisir.

    Répondre
    • playingtheworld

      Merci pour votre récit ! ça donne envie tout ça, on connaît bien le Chassezac mais plutôt en mode baignade, on compte tester en mode canyoning l’été prochain. :-)

      Bonne journée à vous!

      Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :