playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-22

Après 3 jours magiques dans la pampa côté Bolivie, nous passons une courte nuit de repos à Rurennabaque avant de retourner à l’agence Escorpion Travel à 8h du matin. Nous partons cette fois-ci à l’aventure avec Loïc, Aurore et Chloé, trois Français qui parcourent l’Amérique Latine. On charge la nourriture nécessaire pour quatre jours et le matériel de camping dans la pirogue. Depuis le temps qu’on en rêve, on est super excité à l’idée de partir découvrir la selva... plus connue sous le nom de : forêt amazonienne !!! :-)

Voici en 3 minutes, le résumé de nos 4 jours dans la forêt amazonienne ! :-)

Jour 1 : nos premiers pas dans la forêt amazonienne

L’embarcation part à vive allure sur le fleuve Beni. Très rapidement, la ville disparait et laisse la place à de petites montagnes envahies d’une végétation déjà dense. On fait un premier dans une petite propriété pour découvrir comment est fabriqué le jus de canne à sucre. On met la main à la patte pour presser quelques cannes et extraire un jus extrêmement sucré et, parait-il, excellent pour l’estomac.

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-2

Après cette petite pause gourmande, nous reprenons notre route sur le fleuve jusqu’au camp d’Escorpion. On est qu’à l’orée de la forêt mais on peut déjà admirer les arbres gigantesques qui s’élancent au dessus de nous, les fleurs exotiques et quelques grosses araignées… sans oublier les centaines de moustiques qui font déjà des ravages !

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-11

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-12

Tomba notre guide nous explique rapidement le programme des prochains jours. Nous répartissons entre nous la nourriture et l’eau et nous partons pour deux heures de marche dans la selva jusqu’au prochain camp.

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-13

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-19

Malgré le poids de notre chargement, la ballade est plutôt agréable. Il fait très sombre sous les arbres, tant la végétation est dense. Il fait aussi très chaud et humide. On transpire beaucoup ! A mi-chemin, Tomba nous propose une pause coca qui nous redonne des forces pour terminer notre randonnée.

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-20

Au camp, le confort est sommaire : une table en bambou pour manger et une moustiquaire à même le sol pour dormir. C’est l’aventure, la vraie ! Le camp est situé à côté d’une rivière. La présence de crocodile rend la baignade impossible mais on peut y pécher. Pour se baigner, direction la même rivière, mais un peu plus loin. Après ces deux heures de marches, on y court pour un bon bain rafraichissant au coucher du soleil.

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-35

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-26

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-25

Le soir, après le repas, Tomba nous raconte des histoires sur la selva. Avec des insectes sur la casquette, mâchouillant des feuilles de coca, ce chaman nous fait frissonner avec des histoires d’apparitions, d’esprits des bois et d’aventuriers perdus… Heureusement, on a assez de cigarettes… la fumée permettrait d’éloigner les mauvais esprits qui vivent aux fond de la forêt ! « Un dernier conseil : n’éteignez jamais votre lampe torche dans la forêt… » C’est sur ces dernières paroles que nous partons nous coucher, dans l’obscurité la plus complète, bercé uniquement par les bruits de la forêt !

Jour 2 : une longue marche nocturne dans la forêt

Réveil à 9h ce matin. On dort bien dans la forêt amazonienne ! Après un solide petit-déjeuner préparé par Rina notre cuisinière, nous nous rendons à la rivière pour pêcher le repas du midi. J’ai plus de chance que dans la pampa et après une bonne demie-heure, je réussi à pêcher un poisson suffisamment gros pour terminer à la casserole ! Ce sera la seule prise de la journée. Heureusement Rina a tout prévu et pendant 3 jours nous allons mangé (très) copieusement ! Après cette session pêche, nous partons nous baigner dans la rivière. Un moment détente qu’on a beaucoup apprécié !

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-31

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-34

Début d’après-midi, il fait extrêmement chaud. Après le déjeuner, nous nous effondrons pour une bonne sieste, toujours sous la moustiquaire. Nous quittons le camp vers 15h quand le soleil se fait moins fort. Tomba nous emmène au coeur de la forêt. Pendant quatre heures, il va nous faire découvrir de nombreuses variétés d’arbres et de plantes et leurs vertus médicinales. Frotter l’écorce de cet arbre sur la peau éloigne les moustiques, étaler la sève de celui-ci sur une plaie accélère la cicatrisation, infuser des bouts de celui-là agit comme du Viagra… on a même bu de l’eau de pluie directement dans une liane coupée ! Avec Tomba à nos côtés, impossible de mourrir de fin ou de soif dans la jungle !!! En chemin, on croise la route de milliers d’insectes, de nombreuses espèces d’oiseaux de quelques singes et de quelques rares toucans !

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-45

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-41

Nous rentrons de nuit au campement. On commence à être un peu fatigué et le noir qui nous entoure devient de plus en plus oppressant… sans oublier la chaleur étouffante omniprésente dans les sous-bois ! J’ai l’impression que la forêt se referme sur moi pour m’avaler. Des lucioles nous accompagnent. Nous marchons en file indienne et en silence sous le regard silencieux des tarentules. Malheureusement, nous ne croiserons pas de jaguar ce soir.

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-49

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-71

Jour 3 : atelier bijoux et rencontre avec les perroquets

Réveil difficile ce matin. Sans doute à cause des insectes qui se sont infiltrés sous notre moustiquaire. La nuit a été bien longue et douloureuse. Un orage gronde au loin et ne devait pas tarder à s’abattre sur nous. L’air s’est rafraichit pour le plus grand bonheur de tout le monde. Nous quittons le campement après le petit-déjeuner. A peine sommes nous en marche que la pluie se met à tomber. Heureusement, le toit végétal est si épais qu’on ne ressent presque pas les gouttes. On marche vite. Même si on a aimé ces derniers jours au milieu de nul part, l’idée de revenir vers la civilisation nous réjouit. Nous arrivons au premier camp vers midi.

Après le déjeuner, Tomba nous apprend à fabriquer des bijoux avec des noix et des graines récoltées dans la forêt. Le résultat est plutôt surprenant ! :-)

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-57

En fin d’après-midi, nous remontons le fleuve en pirogue jusqu’à « la montagne des perroquets ». On y reste une bonne demie-heure à observer des couples de arras rouges  voler ou attendre patiemment le coucher du soleil depuis leur refuge sur la falaise.

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-61

Jour 4 : le retour à la civilisation

Réveil TRÈS matinal ce matin. On quitte le camp à 5h30 du matin pour rejoindre la pirogue qui nous attend déjà sur le fleuve. A la fraicheur de l’aurore, nous regagnons la civilisation après ces 3 jours complet au milieu d’une nature sauvage et hostile qui nous faisait rêver depuis bien longtemps : la forêt amazonienne !

playingtheworld-bolivie-foret-amazonie-selva-rurrenabaque-voyage-75

Bilan de la forêt amazonienne

Ces quelques jours dans la peau de Tarzan et Jane ont été très éprouvants. La chaleur, l’humidité et les moustiques ne nous auront laissé aucun répit. Mais on savait à quoi s’attendre en s’aventurant dans la selva. Grâce à Tomba, on s’est rendu compte de l’incroyable diversité de cet environnement extrême, mais aussi de sa fragilité. On a adoré nous promener dans cet immense temple vert et nous baigner dans la rivière. Mais après quelques jours, nous sommes bien content de retrouver notre confort, une vraie douche… et une pharmacie pour soulager nos centaines de piqûres de moustiques ! 😉

Vous voulez encore plus d’aventure en Amazonie ? Vous pouvez aussi lire l’article « Bolivie – 3 jours dans la pampa amazonienne depuis Rurrenabaque »

Infos utiles

Explorer la pampa et la selva avec Escorpions : compter 1 200 bolivianos pour un tour de 3 jours (soit 2 400 pour 3 jours pampa + 3 jours selva).

  • Ne pas oublier : des vêtements longs, un produit anti-mousitque, de la crème solaire, un gros sac à dos pour porter la nourriture dans la selva, un sac de couchage si vous avez peur des insectes.
  • Prix d’entrée dans la pampa (Parque National de Yacuma) : 150 bolivianos/pers (20€)
  • Prix d’entrée dans la selva (Parque National Madidi) : 80 bolivianos/pers (10€)
  • Plus d’infos sur www.escorpiontravels.com ou sur la page Facebook Escorpion Travel

Arriver à Rurrenabaque depuis La Paz :

  • en avion avec Amaszonas. Un petit coucou vous emmène de 4000 m d’altitude à 200 m en 40 minutes seulement. Beaucoup de turnbulence mais une vue magnifique sur les montagnes et la forêt. 88€/pers
  • en bus. 16h de bus sur des routes parfois très étroites dont la célèbre « route de la mort »

Où dormir à Rurrenabaque : 

  • hôtel Balsero, 80 bolivianos (10€) la nuit, chambre double avec salle de bain
  • hôtel Los Tucanes, 100 bolivianos (13€) la nuit, chambre double avec salle de bain et petit-déjeuner (80 bolivianos sans salle de bain)

Où manger à Rurrenabaque : 

El Tiluchi. On est allé tous les soirs dans ce petits resto très agréable pour déguster leur excellent Mojadito (oui, oui, tous les soirs !) : viande de boeuf effilé, riz, bananes cuites et oeuf au plat ! Un régal !!! 15 bolivianos le plat (2€)

Le marché central : idéal pour un almuerzo bien complet. Comptez environ 15 bolivianos (2€).

La bella Italia : Leurs pizzas sont trop bonnes et super grandes. On compose soit même sa pizza en choisissant 5 ingrédients parmi une longue liste. 55 bolivianos la médium (8 parts), 80 bolivianos la grande (10 parts)

Où se baigner à Rurrenabaque : on peut profiter de la piscine de l’hôtel Ambaibo pour 30 bolivianos/pers (4€)

2 Responses to “4 jours dans la forêt amazonienne côté Bolivie”

  1. Carolyne Ricard

    Allo!
    Merci pour vos récits de voyage et vos belles photos. C’est inspirant. J’ai une petite question pour vous, avez-vous pris des pilules pour la malaria durant votre séjour dans la Pampa (3 jours) ou votre excursion dans la forêt amazonienne (4 jours) ??
    Merci!!!
    Bonne route!
    -Carolyne

    Répondre
    • playingtheworld

      Bonjour Carolyne, nous avons voyagé pendant 1 an et avons fait le choix de ne pas prendre de traitement anti paludisme. C’est un choix perso qu’on a décidé avant notre voyage. On mettait du spray anti moustiques et des habits longs. Puis selon les locaux, la période où étions n’était pas propice à la malaria (septembre), c’est surtout de janvier à mars. Bon voyage !

      Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :