©playingtheworld-chine-xian-voyage-14

En quittant la province du Sichuan, nous quittons définitivement le côté naturel de la Chine pour nous rapprocher de notre destination finale : Pékin. En route, nous faisons une escale de deux jours à Xi’An pour aller voir la célèbre armée de terre cuite.

Xi’An, l’ancienne capitale de l’empire chinois

Nous arrivons à Xi’An (qui se prononce “chi-ane”) depuis Chengdu après un trajet long de 17 heures en train de nuit. A la sortie de la gare, nous sommes accueillis par les imposantes murailles qui encerclent le centre ville. Car oui, Xi’An est l‘une des cités les plus anciennes de Chine. Grâce à son emplacement centrale, la ville a longtemps été considérée comme la plaque tournante du commerce de la soie à travers toute l’Asie. Un avantage qui lui a valu de devenir la capitale de l’empire de Chine sous de règne de l’empereur Qin, le premier à unifier le pays (c’est aussi lui qui a fait construire sa redoutable armée de terre cuite). Aujourd’hui, il ne reste que quelques monuments pour témoigner de sa grandeur passée comme par exemple la pagode de l’oie sauvage, la tour de la cloche, la tour du tambour ou encore le quartier musulman très vivant (héritage du commerce avec les pays d’Asie mineure). Le reste de la ville a été envahi par les hauts buildings en verre et acier et les grandes marques  de consommation de masse (McDonald’s, Starbucks Coffee, Pizza Hut, Apple Store, H&M…). Malgré un nuage de pollution qui flotte en permanence au dessus de la ville du aux nombreuses usines de charbons de la région, Xi’An demeure une ville aérée et propre.

L’armée de terre cuite : un peu d’histoire

L’armée de terre cuite rassemble plus de 6 000 statues des soldats chinois ensevelis sous terre. Fantassins, archers, cavaliers… ces légions ont été fabriquées sur la demande de l’empereur Que Quin Shi Huan au IIIème siècle avant JC. L’empereur guerrier un peu mégalo voulait une “escorte personnelle” pour protéger son tombeau et régner sur le royaume des morts. Avec une telle armée, je doute qu’il ait échoué ! Toujours est-il que ces statues ne laissent pas le visiteur indifférent tant elles sont nombreuses, extrêmement bien conservées (un masque à la boue peut-être) et grandes (taille humaine). En plus de tout cela, chaque modèle est unique. De la physionomie à l’expression du visage en passant par la coupe de cheveux, il n’y a pas deux soldats identiques !

©playingtheworld-chine-xian-voyage-14

C’est en 1974 par pur hasard que l’armée est sortie de terre lorsque des ouvriers Chinois ont creusé un puit, découvrant de mystérieux souterrains remplies de ces soldats silencieux tapis dans l’ombre. Aujourd’hui, le site de l’armée de terre cuite est l’un des plus visités de Chine.

Visite de l’armée de terre cuite

L’armée de terre cuite se trouve à une heure de bus à l’extérieur de Xi’An. Pour y accéder, nous avons pris le bus 603 depuis la gare routière de Xi’An. Le site se divise en trois grands entrepôts. Le hangar #1 est le plus grand. Le #3 est le plus petit. Nous avons décidé de les visiter du plus petit au plus grand pour garder le moment le plus impressionnant pour la fin de la visite.

L’entrepôt #3 renferme une petite centaine de statues. La plupart sont cassées. Mais l’avantage c’est qu’il y a peu de touriste. On peut donc prendre son temps pour observer les soldats.

L’entrepôt #2, un peu plus grand ne présente pas beaucoup d’intérêt en ce qui concerne sa fosse. En revanche, c’est ici que sont exposés 5 types de soldat : l’archer à genoux, l’archer debout prêt à tirer une flèche, le fantassin, le cavalier et sa monture, et un général. Si les peintures d’origines ont quitté depuis bien longtemps leur support, j’ai aimé pouvoir les approcher de très près pour admirer les mains, les armures, les visages… tous ces détails qui font de chaque statue un modèle unique.

©playingtheworld-chine-xian-voyage-9

L’archer à genoux

On a terminé notre visite par l’entrepôt #3, le plus grand, celui avec le plus de statues… et le plus de touristes ! Même en visitant le site entre 12h et 14h, on a du jouer des coudes pour avoir un beau point de vue sur toute la salle. Heureusement, on peut faire le tour de l’entrepôt, trouver d’autres angles de vues et s’arrêter pour lire les panneaux explicatifs très intéressants sur la découverte du site, les techniques de sculptures de l’époque ou encore les techniques de conservation. Voir cette armée de dresser devant soit est très impressionnant. Je regrette juste que les armes aient disparurent. Les arcs (tout comme les charriot), en bois n’ont pas résisté aux affres du temps. Les épées, les haches et les lances (en métal) on été retirées pour être conservées dans de meilleures conditions.

©playingtheworld-chine-xian-voyage-13

Notre ressenti 

Nous n’avions pas prévu de passer par Xi’An au moment de préparer notre voyage en Chine. On doit avouer maintenant que cette étape est plutôt agréable à faire si on voyage entre Pékin et Chengdu mais ne mérite pas forcément de faire un détour. On a été content de voir ces grands soldats de terre de nos propres yeux mais on n’a rien découvert de plus que ce qu’on avait déjà pu apprendre ailleurs. Sans oublier que le prix d’entrée du site est excessivement cher pour le temps passé sur place. Site sympa donc mais pas à privilégier pour un premier voyage en Chine. 

Infos utiles

Arriver à Xi’An depuis Chengdu : train de nuit en voiture couchette : 246 yuans, 17h de voyage

Oú dormir : Face Book Hostel, 35 yuans le lit dans un dortoir de 6. Petit hôtel très agréable et très propre en plein centre ville. Le personnel parle anglais et nous a aidé à planifier nos visites et la suite de notre voyage.

©playingtheworld-chine-xian-voyage-21

©playingtheworld-chine-xian-voyage-22©playingtheworld-chine-xian-voyage-23©playingtheworld-chine-xian-voyage-24

Oú manger : 

  • Three Sister Restaurant, on y a mangé des super ravioli (agneau/carotte et bœuf/champignon), une vingtaine de yuans en fonction des aliments et de la taille du bol

©playingtheworld-chine-xian-voyage-2©playingtheworld-chine-xian-voyage-1

  • Nous avons aussi retrouvé le même petit restaurant musulman qu’à Chendgu, celui oú le chef prépare ses noodles fraîches devant nous ! 🙂 notre coup de cœur de Chine. Il se trouve dans la même rue que l’hôtel, à quelques mètres de là sur le trottoir d’en face.

 

  • Prix du bus 603 pour visiter l’armée de terre cuite : 8 yuans/pers
  • Prix d’entrée de l’armée de terre cuite : 150yuans

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.