Début juillet 2018, nous sommes partis quelques jours au soleil avec notre bébé, Elia, qui avait tout juste 3 mois. Le choix de destination s’est vite avérée être une évidence, j’avais décidé d’emmener Elia et Romain à l’endroit où j’avais deviné être enceinte un an auparavant : à Majorque ! (voir l’article “Voyager enceinte, c’est possible!” où j’en parle plus en détails).

Se rendre à Majorque

A seulement 2h de vol de Paris, l’île de Majorque, dans les Baléares, en Espagne, c’était parfait pour un premier vol avec bébé !

Pour nous rendre à l’aéroport CDG à Paris, nous avons testé un nouveau service qu’on ne connaissait pas du tout : Ector ! C’est un service de voiturier qui prend en charge notre voiture devant l’aéroport, la range bien au chaud dans un parking privé pendant notre séjour, et nous la ramène devant l’aéroport dès que notre avion de retour atterrit. Il faut dire qu’avec un bébé c’était super pratique ! Quand on a une voiture c’est vraiment un bon plan ! (Prix environ 80€ tout compris les 4 jours)

Pour ceux que ça intéresse, on a un code parrainage de 10€ pour le filleul en utilisant le code ROMAID429.

Les 2 heures de vol avec Elia se sont plutôt bien passées. Mis à part que la compagnie avec laquelle nous sommes partis (ndlr Easyjet) a eu du retard. Nous sommes restés assis presque une heure, attachés dans l’avion cloué sur le tarmac avant de décoller. Autant vous dire qu’avec un bébé le temps semble très long !

On avait entendu dire que le décollage et l’atterrissage sont des moments difficiles pour les bébés à cause du changement de pression qu’ils peuvent ressentir au niveau des oreilles. Mais en les faisant têter (tétine, biberon ou sein), ils déglutissent naturellement et normalement ça passe. C’est ce que nous avons fait et le trajet s’est passé sans aucun soucis. Le seul hic ont été les néons de l’avion. Comme nous voyagions de nuit, Elia était excitée par les lumières constamment allumées dans l’appareil. Résultat : Romain a du faire les 100 pas dans le couloir central de l’avion, devant les regards amusés des autres passagers.

4 jours pour découvrir une partie de l’île

A notre arrivée à Palma de Majorque, la voiture de location que nous avions réservée sur le site comparatif Liligo nous attendait. L’île est assez grande, et si on veut bouger aux quatre coins de l’île mieux vaut avoir une voiture.

1er jour : Paguera et Sant Elm

Pour ce court séjour, nous avons choisi un hôtel situé tout à l’ouest de Majorque : la Concha Soul à Paguera.

Le premier jour a été consacré à la découverte des alentours. Après une matinée farniente aux bords de la piscine, nous avons trouvé une petite crique de galets ombragée où nous avons pique-niquer. Nous avons terminé la journée sur une plage de sable à quelques centaines de mètres de là. Une belle mise en bouche côté baignade !

Pour clôturer cette belle première journée, nous sommes allés dîner à Sant-Elm, l’endroit parfait pour admirer le soleil se coucher. Nous sommes arrivés un peu tard mais avons tout de même eu droit à de jolies couleurs derrière l’île du dragon (mais si, regardez bien la photo, on dirait un dragon allongé…). A cet endroit, le cadre est tout de même sublime.

Et voici quelques images avec du soleil (photos prises 1 an avec lors de mon weekend entre copines).

2ème jour : le sud de Majorque, Almunia et Santani

Après une (nouvelle) matinée tranquille au bord de la piscine, nous prenons la route vers le sud de Majorque. Je voulais absolument faire découvrir la magnifique cala’s Almunia à Romain, un endroit pour lequel j’ai vraiment eu un coup de cœur l’année d’avant. Malheureusement ce jour-là, il y avait beaucoup de vent. Résultat : l’eau était trouble et il était plus difficile de s’y baigner à cause des grosses vagues. Malgré ces désagréments, l’endroit conserve beaucoup de charme. Nous y sommes restés seulement deux heures le temps de manger et que Romain fasse un peu de snorkeling. Nous n’étions pas bien installés sous les pins. L’ombre disparaissait peu à peu. C’est la que je me suis rendue compte qu’entre copines ou en couple l’endroit est tout simplement génial mais avec un bébé, la question de l’ombre devient primordial !

Avant de repartir, nous nous sommes promenés un peu plus loin avant de changer complètement de lieu et de reprendre la voiture. Le but était de trouver du sable et de l’ombre pour l’après midi.

Juillet 2018, Cala del moro avec du vent

Juillet 2017, Cala del moro : l’endroit de rêve qui m’a donné envie de revenir !

 

Remarques importantes

  • L’endroit étant isolé, il faut impérativement prévoir de quoi boire et manger.
  • C’est une crique, donc amener la poussette n’est pas vraiment pratique. Cependant, il y a des marches pour descendre donc à vous de voir. Nous avons pris uniquement le cosy avec nous pour qu’Elia puisse dormir si besoin.
  • Il n’y a pas beaucoup d’ombre, donc en cas de période de forte affluence touristique, mieux vaut ne pas y aller avec bébé.

Nous avons terminé l’après-midi à la plage de Santanyi. Il y avait beaucoup de parasols et l’endroit était clairement moins joli. Mais nous avions la poussette avec nous et un coin à l’ombre dans le sable.

En fin de journée, avec de rejoindre Cala Figueira pour dîner, nous avons fait un stop au Mirador es Pontas. Ce mirador donne sur une superbe crique qui s’appelle Cala llombards, cette plage doit être magique avec du soleil et sans les vagues ! On reviendra 😉

3ème jour : le nord de Majorque : Port de Pollença, plage et Cap Formentor

On continue avec notre petit rituel du séjour : on profite que notre bébé dorme bien le matin pour se baigner et faire une petite séance bronzette à la piscine de notre hôtel.

Ensuite nous conduisons environ une heure vers le Nord Est de Majorque. Premier stop au port de Pollença pour un petit moment baignade et restaurant en bord de mer.

Du port du Pollença nous rejoignons la superbe route qui mène au cap Formentor. La vue est splendide !

En chemin nous nous arrêtons quelques heures pour une pause baignade et sieste sur la plage de Formentor. L’eau cristalline rend la baignade super agréable, mais il faut savoir que cette plage est victime de son succès. Trouver une place au mois de juillet entre les parasols relève de l’exploit. Le parking qui est juxtaposé est payant.

Il faut ensuite compter une bonne trentaine de minutes pour rejoindre la pointe nord de l’île : le fameux cap Formentor ! La route sinueuse est toujours aussi belle. On surplombe une crique magnifique : la cala figueira. On a trop envie d’y descendre mais avec un bébé et la fin de journée qui approche on se dit qu’il vaut mieux profiter de la vue et éviter la descente longue et difficile jusqu’à la plage. On se contentera de prendre quelques photos depuis le bord de la route. Les nuances de bleu sont incroyables !

Vue depuis le cap Formentor

Pour terminer cette belle journée, nous nous rendons dans le petit village de Cala San Vicenç. Le soleil est déjà couché à notre arrivée mais Romain profite de la fraicheur de la soirée pour se baigner une dernière fois. Les plages du nord de Majorque sont vraiment les plus agréables (selon nous).

4ème jour : Paguera et ses alentours

Pour notre dernière journée à Majorque, nous restons proche de notre hôtel. Il nous reste une bonne demie-journée avant de prendre notre avion retour pour Paris. De quoi profiter une dernière fois des belles plages et criques de Majorque…

Où dormir à Majorque ?

A Majorque les choix sont nombreux. Reste à savoir quel type de logement nous intéressait et l’endroit. On ne voulait surtout pas de resort avec du monde ! L’idée c’était plutôt un petit AirBnB tranquille avec piscine ou bien un hôtel familial avec piscine.

On a choisi une valeur sûre, le même hôtel où j’étais allée avec mes copines l’année d’avant ! A l’ouest de l’île, à Paguera, l’hôtel La Concha Soul était le lieu parfait pour se détendre pendant 4 jours. Piscine avec coins ombragés pour se reposer (parfait pour nos matinées farniente avec Elia), jolie chambre avec balcon et super petit-déjeuner. Avec des concerts de jazz tous les soirs sur la terrasse.

BON PLAN pour ceux qui réservent l’hébergement en avance sur internet : Le site de Cashback iGraal.comvous permet d’économiser 4% sur Booking ou encore 3,5% sur Hostelworld et plein d’autres sites sur Internet (La FNAC, La Redoute, Darty, SNCF…). Une fois votre compte créé sur iGraal, en tapant dans le moteur de recherche, vous êtes redirigé sur le site de réservation d’hôtel de votre choix. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre hôtel normalement et une fois le paiement effectué, iGraal crédite sur votre compte le pourcentage remboursé. Dès que vous avez 20€, vous pouvez demander à iGraal un virement sur votre compte bancaire. De quoi voyager encore plus ! 😉

Si ce bon plan vous intéresse, voici notre lien de parrainage iGraalpour obtenir 5€ à votre inscription ! 🙂

Comment se rendre à Majorque : notre billet d’avion

Nous avons réservé nos billets sur Easyjet et avons dépensé 486€ pour 3 (dont 60 euros de taxe pour Elia). On a dépensé environ 220€ chacun (incluant un bagage en soute). La poussette était gratuite à transporter. On a même été prioritaire à l’embarquement car nous avions un bébé avec nous. Vous pouvez trouver des billets moins cher car nous avons réservé les billets assez tard et en plus c’était le 1er weekend de juillet.

Où louer une voiture à Majorque ?

On est passé par le site comparatif Liligo pour réserver notre voiture. Nous avons payé environ 250€ pour 4 jours, mais il existe des offres moins chères. Nous souhaitions absolument une 5 portes pour le mettre le siège auto dans la voiture.

Où manger à Majorque ?

  • Restaurant Es Moli à Sant Elm
  • Pizzeria Es port à Cala Figuera
  • Restaurant La terrassa à Port de Pollença
  • Restaurant Ca’l Patro à Cala San Vicenç

 

Bilan du séjour

Ces quelques jours à Majorque nous ont beaucoup plu. Cette île réputée comme ultra touristique conserve des endroits très charmants. Si on s’éloigne des endroits bétonnés on s’y sent vraiment bien. On aurait aimé y rester plus longtemps pour explorer davantage le nord de l’île, l’arrière pays et d’autres criques paradisiaques. Ce sera pour une prochaine fois ! En attendant, on peut vous dire que notre premier voyage avec bébé a été une grande réussite et le choix de la destination y a été pour beaucoup. On a hâte de repartir sur les routes du monde avec elle. Certes, le voyage était différent que lorsqu’on voyage à deux, on profitait plus de l’hôtel pour se reposer et on prenait la route au moment de ses siestes pour lui permettre d’avoir un bon rythme. Mais une chose est sûre, quand on est tous les 3 c’est que du bonheur, peu importe l’endroit où on est, du moment qu’on est ensemble !

  • Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous et à épingler notre photo ci-dessous sur Pinterest !

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.