DSC06575

26 au 30 septembre 2016 – Après 10 jours passés à Rurrenabaque pour explorer la pampa et la forêt amazonienne, nous repartons à l’assaut des montagnes, direction : Sucre. Nous avons décidé de zapper Cochabamba et Santa Cruz pour profiter pleinement de nos derniers jours en Bolivie.

Nous sommes rapidement tombés sous le charme de cette jolie ville blanche, en partie grâce à une superbe rencontre : Javier ! C’est d’ailleurs cette rencontre qui me pousse à écrire un article sur Sucre. Il est rare de tomber sur une personne aussi généreuse, alors j’ espère que notre récit vous donnera envie de rencontrer ce sacré personnage.

Notre arrivée à Sucre

Après un longgggg week-end mouvementé en transports (36h de bus de Rurrenabaque jusqu’à Cochabamba + 12h d’arrêt à Cochabamba + 10h de bus jusqu’à Sucre) nous arrivons très tôt un lundi matin à Sucre. Nous n’avons pas réservé d’hôtel et décidons de chercher sur place dans la ville. Nous tombons sur un petit hôtel assez agréable, l’Hospedaje San Marco. Aurore, Loïc et Chloé, rencontrés quelques jours plus tôt dans la forêt amazonienne nous y rejoigne. Il fait chaud, il fait beau. Nous décidons de poser nos sacs quelques jours ici pour flâner et prendre notre temps. Il faut dire qu’après 10 mois de voyage, on n’a pas envie de charger nos journées.

DSC06540

La rencontre avec Javier

A peine installés, nous recevons un message de Camille du blog Envie d’ailleurs.  Elle nous conseille d’aller rendre visite à la personne chez qui ils ont passé un mois lors de leur tour du monde : le fameux Javier ! Javier est un homme d’une cinquantaine d’année qui loue des chambres à la nuit avec cuisine et salle de bain. Nous avons déjà un hébergement mais Camille insiste pour que nous le rencontrions. C’est  selon elle, l’une des plus belles rencontres de son voyage et elle m’assure qu’il pourra nous apporter pleins de bons conseils pour visiter Sucre et sa région. Je le contacte donc via Facebook. Il nous donne immédiatement un rendez-vous sur la place centrale de la ville.

À l’heure indiquée, nous découvrons un homme extrêmement souriant, enjoué et très heureux de faire notre connaissance. Il nous propose de venir chez lui pour visiter ses chambres. Il habite à quelques centaines de mètres du centre. Au début, nous sommes un peu méfiants et nous lui rappelons que nous avons déjà un hôtel. Mais comme nous sommes curieux, nous le suivons.

DSC06541

Plaza 25 de Mayo

Ses chambres ont effectivement l’air très confortables pour des voyageurs qui souhaitent rester plusieurs nuits ou semaines à Sucre. Une fois la visite effectuée, nous nous installons à sa terrasse pour discuter. Javier nous parle de Camille et Joris, de son accueil envers les étrangers qui viennent en Bolivie, des merveilles de sa région. On arrive à bien discuter ensemble en espagnol. Même Romain qui ne parle pas espagnol comprend quelques phrases. Il nous explique qu’il est prof d’économie à l’université de Sucre et que c’est pour ça qu’il a beaucoupe de temps à consacrer aux visiteurs. On passe 1h à parler de voyage et des différentes choses à faire ici. D’ailleurs, il nous conseille d’aller visiter les musées ce jour là car c’est la fête à Sucre et tous les musées sont gratuits. Avant de le quitter, il nous propose de nous inviter deux jours plus tard au un petit-déjeuner pour nous faire découvrir une spécialité typiquement bolivienne : les saltenas ! Nous ne le savons pas encore, mais la prochaine journée avec lui s’annonce mémorable…

DSC06543

Sucre, douce ville de rencontres

Sucre est une ville très agréable et sans doute la plus belle ville qu’on ait vue en Bolivie. Pour s’en rendre davantage compte, nous nous rendons au mirador pour admirer le coucher de soleil sur la ville.

Sur les recommandations de Javier, nous visitons également le musée des Arts Indigènes. Honnêtement, heureusement qu’il est gratuit ce jour là car ça nous aurait embêté de payer pour ça. Ce musée rassemble de vieux morceaux de poterie et des outils inca. On se croirait dans un très vieux musée. Le genre d’endroit pour les spécialistes. Seule la salle des momies vaut un peu le déplacement et encore, si vous avez fait le musée de Juanita à Arequipa, passez votre chemin.

DSC06567

DSC06561

Le marché est également un lieu où on a passé beaucoup de temps. C’est l’endroit idéal pour prendre un almuerzo le midi, découvrir leurs nombreuses variétés de saltenas et surtout savourer un excellent jus de fruit ou salade de fruits à n’importe quelle heure de la journée. Nous y passons au moins une fois par jour pour nous enivrer de ses couleurs et ses odeurs. C’est également ici qu’on a recroisé par hasard Carole et Alexandre, rencontrés quelques mois plus tôt sur l’île de Pâques et avec qui nous allons continuer une partie de notre voyage.

DSC06558

Qui veut un jus de fruits?

Journée aux 7 cascades

Les alentours de Sucre sont remplis de chemins de randonnées. Parmi eux, le préféré de Javier : les 7 cascades ! Ce matin-là, nous nous rendons au Patio, un restaurant très agréablement ombragé, où notre ange gardien nous invite à prendre le petit-déjeuner. L’endroit est agréable et le repas copieux : saltenas et coca !

Javier nous emmène ensuite dans un petit musée à deux pas de là. On y découvre tout un tas d’animaux d’Amérique du sud empaillés dont le célèbre condor des Andes. Ce matin, Javier n’a malheureusement pas beaucoup de temps à nous consacrer car il a doit aller donner des cours. Il nous donne rendez-vous pour la fin de matinée pour nous emmener aux 7 cascades. Nous emmenons Aurore, Loïc et Chloé avec nous.

DSC06590

A l’heure du rendez-vous, nous retrouvons Javier devant chez lui. La voiture est prête et il nous a même acheté de quoi déjeuner. Un vrai papa ! En arrivant à l’entrée du chemin de randonnée, on comprend que Javier ne vient pas avec nous. Il nous a juste emmené ici parce que « c’est plus rapide en voiture qu’en bus« . Mais en bon organisateur, il nous laisse plusieurs plans qu’il a dessiné lui même ainsi que des photos. Impossible de se perdre. Un peu déçu de ne pas partager ce moment avec lui, nous lui disons au revoir au moment où il fait demi-tour pour aller donner ses cours de l’après-midi.

DSC06593

14572790_965025920275217_530810882235280469_n

DSC06597

Grâce aux plans de Javier, nous atteignons les cascades après une bonne heure de marche. La 5ème cascade est celle dans laquelle on peut vraiment se baigner. Les suivantes sont difficiles d’accès et les premières ont trop peu d’eau. L’eau est un peu fraiche, mais nous passons tout de même une belle après-midi à alterner sauts, jeux et bronzette. Des Boliviens jouent de la flute de pan aux abords de la cascades. Moment très agréable ! :-) En fin de journée, nous retournons à l’endroit où Javier nous a déposé et rentrons en collectivo (bus local).

DSC06673

DCIM100GOPROG0111427.

Soirée festive au « chuflay » et « abuelo »

Après le sport, le réconfort ! Javier nous a invité à prendre l’apéro à la bolivienne. Mais entre temps, nous avons retrouvé Bénédicte et Alexis du blog Capture le monde et Aurore, Loïc et Chloé ont également retrouvé des amis. La soirée qui devait se tenir en petit comité se transforme finalement en rendez-vous de Français en Bolivie ! Nous débarquons à 9 chez Javier. Notre hôte est ravi. Plus on est de fous, plus on rit !

Pendant toute la soirée, Javier nous explique pleins de choses sur sa ville et sa région. Il nous fait également découvrir le « Chuflay », un cocktail bolivien à base de Singani, un alcool fort local. Nous restons chez Javier jusqu’à 1h du matin avant de terminer notre soirée dans les rues de la ville, à la recherche d’un bar à salsa ! On a passé de très bons moments à rire ensemble.

14484696_965026483608494_7264765166082124200_n

Ressenti global

Nous sommes tristes de ne pas avoir pu passer plus de temps avec Javier. Le peu de moments forts qu’on a vécu ensemble nous ont donné envie de revenir. Sucre est une ville très agréable à vivre. On s’y sent bien. Nous n’avons pas souhaité visiter tous les lieux touristiques de la ville pour la simple et bonne raison que nous avons souhaité privilégier les bons moments de convivialité entre amis. Une chose est sûre : les rencontres dans cette ville nous ont reboosté pour la suite du voyage. Prochaine étape : le salar d’uyuni en 3 jours !

14485168_965027336941742_5277708537876880634_n

Infos utiles

Arriver depuis Cochabamba

Nous avons pris un bus de nuit avec la compagnie Flota Copacabana, 88 bolivianos par personne (11€), durée 7h30, 21h30-5h.

Où dormir ?

Chez Javier bien sûr ! 100bs la nuit (12,50€) pour un appartement  chambre double avec salle de bain et cuisine privée, terrasse et connexion wifi très bonne. Son mail : javierin_jr@hotmail.com Tel : (591)72891067 Dites lui que vous venez de notre part, ça lui fera plaisir :-)

Si les appartements de Javier ne sont pas disponibles, on vous conseille l’Hospedaje San Marco, 80bs (10€) la chambre double, salle de bain séparée.

 Où manger ?

Au marché central, c’est le meilleur rapport qualité/prix de la ville, on trouve de tout ici comme dans tous les marchés de Bolivie. Les cantines sont à l’étage où l’ont peut manger un « almuerzo » (repas) pour environ 12-15 bolivianos. Pour une salade de fruits ou jus de fruits comptez environ 8 bolivianos.

El Patio Salteneria, une excellente adresse au coeur d’un patio pour goûter des délicieux saltenas (8bs)

El condor café, un excellent restaurant végétarien, le menu est à 30bs (jus, plat, dessert)

Quitter Sucre pour Uyuni

Il y a plusieurs compagnies qui partent de Sucre, nous avons pris un bus local pour 70bs (8,75€) par personne, vers 9h30 et nous sommes arrivés vers 16h30 à Uyuni (7h de trajet avec un arrêt à Potosi pour manger)

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :