playingtheworld-perou-arequipa-voyage-21

Août 2016 – Après avoir passé quelques jours bien reposant dans l’oasis de Huacachina, il est temps pour nous de prendre un peu de hauteur et de partir à la découverte de l’empire Inca. Notre première étape dans les Andes se passe à 2 335 mètres d’altitude aux pieds du volcan Misti, dans la jolie ville d’Arequipa. Une escale idéale pour commencer à s’habituer à l’altitude, découvrir l’empire inca et le point de départ pour partir faire le trek du Canyon del Colca.

Flâner sur la place d’armes d’Arequipa, la ville blanche du Pérou

Arrivés à 7h du matin après une nuit de bus depuis Ica, on saute dans un taxi pour nous rendre dans le centre ville où se trouvent notre hôtel. Très rapidement, on tombe sous le charme de la ville blanche qui devient notre cité préférée et qui est (selon nous) la plus belle de tout le Pérou (oui, oui, sans exagérer !). En effet, contrairement à la majorité des villes péruviennes de couleurs ocres, le centre d’Arequipa est occupé par d’anciens bâtiments coloniaux entièrement blanc. Il se dégage de cette place d’armes et des ruelles alentours une atmosphère très reposante et agréable. On y passe tous les jours pour prendre des photos, se poser sur un banc et regarder les gens aller et venir autour de la grande fontaine et au milieu des centaines de pigeons. On n’a malheureusement pas pu rentrer dans la cathédrale qui est, parait-il magnifique, car elle était en rénovation lors de notre passage.

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-42

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-23

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-3

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-5

La place est encore plus belle au coucher du soleil depuis le balcon du café La Terraza. Bon, ça coûte un peu cher (pour le Pérou) mais la vue vaut vraiment les quelques soles de plus ! 😉

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-43

Faire un tête à tête avec Juanita, la momie des glaces

On n’est pas très musées mais on doit avouer que (malgré son prix un peu prohibitif ! :-( ) le musée Sanctuarios Andinos vaut vraiment le détour. Bercés par Tintin et le temple du soleil, nous aussi nous rêvions de voir une vrai momie inca. Et c’est avec Juanita que nous avons fait connaissance.

pourquelquesvoyagesdeplus-com

Photo : pourquelquesvoyagesdeplus.com

L’histoire tragique de Juanita : Comme c’était la coutume à l’époque, cette jeune fille de la haute noblesse inca a été sacrifiée en haut d’un volcan afin de calmer le courroux des dieux et d’éviter les tremblements de terre et les éruptions volcaniques ! (C’est vrai que c’est très efficace !) Avec d’autres enfants sélectionnées dès leur naissance, Juanita, à peine âgée de 16 ans, a marché depuis Cusco jusqu’au sommet du mont Ampato à plus de 6 000 mètres d’altitude uniquement habillé de vêtement et de chaussures en laine de lama ! Pour résister au froid, à l’altitude et au voyage (et éventuellement pour la rendre plus docile, elle buvait de la chicha, un alcool fort à base de maïs). Arrivée au sommet du volcan et après une brève cérémonie, Juanita s’est vue exploser le crâne à l’aide d’un casse-tête puis a été enterrée (peut-être encore vivante) avec tout un tas d’objet pouvant l’aider dans l’autre vie. Momifiée par la glace, son corps a été découvert en 1995 suite à l’éruption du volcan d’à côté qui a fait fondre la neige. Son visage, exposé aux vents s’est vite décomposée mais le reste de son corps a gardé la « fraîcheur » de ses 500 ans !

Après une courte vidéo qui résume l’histoire de Juanita, nous sommes passés de salle en salle pour observer les objets retrouvés aux côtés de la momie. J’ai particulièrement été impressionné par les tissus encore intacts (on voit même les tâches de sang) et l’amphore qui contient de la chicha vieille de 5 siècles ! Dans la dernière salle, nous rencontrons enfin Juanita, recroquevillée dans son caisson réfrigéré destiné à la conserver. Un tête à tête vraiment impressionnant avec cette adolescente de 500 ans.

Se perdre dans le dédale du couvent Santa Catalina

A quelques mètres de la place d’armes, nous sommes partis nous perdre dans le couvent Santa Catalina. Fondé en 1580, cette « forteresse » est une véritable ville dans la ville. Les nonnes y ont vécus pendant près de trois siècles. Il faut dire qu’il faisait bon vivre dans le couvent Santa Catalina. Petites places ombragées, jardins, fontaines… les nonnes avaient même leur propre cuisine et parfois une pièce pour loger leurs domestiques ! Bref, on est loin de l’austérité monacale de chez nous.

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-38

Goûter aux spécialités péruviennes au marché d’Arequipa

Un des meilleurs moyens pour découvrir un nouveau pays est d’aller visiter un marché local. Et on peut dire que le marché d’Arequipa réserve bien des surprises. On y a goûté le fameux fromage andin, blanc, plutôt dur et très salé. On a halluciné sur le nombre de variété de pommes de terre (après tout c’est le légume fétiche du pays !). On a bavé devant les immenses étales de fruits. Et surtout on voulait voir les foetus de lamas !!! Selon la tradition, il faut enterrer un foetus de lama dans les fondations de sa future maison afin d’éloigner les mauvais esprits… Pourquoi pas ! Quoi qui l’en soit, parcourir les allées du marché d’Arequipa reste une expérience formidable à faire si vous visiter la ville.

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-18

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-16

On est bien au pays de la pomme de terre

Manger un almuerzo à Ratatouille

C’est simple, Ratatouille, c’est LE MEILLEUR RESTAURANT D’AREQUIPA !!! On y a mangé tous les jours. Ce restaurant franco-péruvien sert des almuerzos (déjeuner) complets (entrée+plat+boisson) et super savoureux. Personnellement, on a adoré le gaspacho aux épices en entrée. C’est aussi là qu’on a découvert la chicha morada, une boisson traditionnelle à base de maïs noir. Un régal ! Si vous passer par Arequipa, courrez-y ! 😉

playingtheworld-perou-arequipa-voyage-14

Infos Utiles

  • Arriver à Arequipa : depuis Ica, nous avons pris un bus de nuit de la compagnie Econosiva, 50 soles (13€ – on a été surclassé), 12h de route (18h30-06h30)
  • Quitter Arequipa pour Cusco : compagnie Oltursa, 100 soles (26€), 10h de route (20h30-07h00)
  • Où dormir à Arequipa : hôtel Home Sweet Home, 45 soles/nuit (12€) pour une chambre double sans salle de bain, petit-déjeuner inclus, patios agréables
  • Où manger à Arequipa :
    • Ratatouille : vous l’aurez compris, c’est notre restaurant coup de coeur du Pérou. 8 soles l’almuerzo (4€).
    • Vive Mexico : une bonne petite adresse pour manger mexicain pour pas très cher.
  • Prix du couvent Santa Catalina : 
  • Prix du musée Sanctuarios Andinos : 20 soles (5€), prévoir un pourboire pour le guide si vous avez aimé la visite, consigne gratuite à l’entrée
    • Attention : Juanita n’est pas dans le musée entre janvier et avril !
    • photos interdites
  • Prix d’une bière au café La Terraza :

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d blogueurs aiment cette page :